Legacy of Ashes

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sinister (NL)
Nom de l'album Legacy of Ashes
Type Album
Date de parution 17 Décembre 2010
Produit par Jörg Uken
Enregistré à Soundlodge Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album81

Tracklist

1. Intro / Herd of Damnation 01:27
2. Into the Blind World 04:34
3. The Enemy of My Enemy 04:08
4. Anatomie of a Catastrophe 04:05
5. The Sin of Sodomy 03:31
6. Legacy of Ashes 04:24
7. The Hornet's Nest 04:44
8. Righteous Indignations 04:32
9. The Living Sacrifice 06:20
Bonustracks (Digipack Edition)
10. The Grey Massacre 04:13
11. Afterburner 04:59
12. Altruistic Suicide 05:07
13. Men Down 06:02
Total playing time 37:45

Chronique @ Fabien

23 Décembre 2010

The Living Sacrifice.

Ayant traversé une période de flottement au début des années 2000 jusqu’à sa séparation après la sortie du décevant Savage or Grace en 2003, Sinister était revenu brillamment sur le devant de la scène en 2006, depuis qu’Alex Paul avait repris les rennes de la formation, se chargeant non seulement de toutes les lignes de guitares mais aussi de l’écriture des morceaux, tandis qu’Aad Klosterwaald glissait judicieusement au micro. Afterburner avait ainsi surpris par son mordant tandis que le plus progressif & sombre The Silent Howling confirmait toute la dangerosité du retour de nos néerlandais.

Très attendu, le neuvième album de Sinister voit le jour au même endroit que son prédécesseur, aux Soundlodge Studios sous l’oeil bienveillant de Jorg Uken, lieux n’ayant finalement que peu à envier aux terribles studios Excess d’Andy Classen (Krisiun, Gorefest). Le trio deathmetal réitère parallèlement le choix du graphiste Mike Hrubovcak, qui livre une illustration Photoshop de qualité, mettant impeccablement en scène la mascotte de Sinister au coeur d’un rituel diabolique.

Si The Silent Howling misait avant tout sur l’épaisseur des ambiances, montrant Sinister très à l’aise dans un terrain où il ne nous avait guère habitué, ce nouveau Legacy of Ashes renoue en partie avec un deathmetal plus agressif, à l’image de ses deux premiers morceaux. Into the Blind World et The Enemy of My Enemy peinent pourtant pleinement à convaincre, faute à un riffing manquant globalement d’incision, art dans lequel le groupe est pourtant habituellement maître.

Mais rapidement, au sein du mémorable Anatomy of a Catastrophe aux passages acoustiques envoutants et aux riffs à l’enchevêtrement implaccable, Legacy of Ashes gagne en densité et devient alors entêtant, pour mieux fracasser sur l’intraitable The Sins of Sodomy. Sans lâcher prise, Sinister varie judicieusement ses morceaux, réservant de belles montées en puissance sur le redoutable titre éponyme aux moments d’accalmie sur une basse en avant, ou cassant encore le rythme sur la seconde partie de The Hornets Nest à l'intensité graduelle. L'oeuvre reste en outre idéalement entourée par une introduction et un final aux claviers impériaux, lui donnant beaucoup de corps.

Synthèse des deux précédents albums, Legacy of Ashes ne surpasse pas le travail qu’Alex Paul a brillamment livré ces récentes années, manquant parfois même d’accroche en première impression malgré une approche globalement plus directe. Le nouvel effort du trio batave s’affirme en revanche au fil des écoutes, renfermant une atmosphère profonde et savamment entretenue, tout en bénéficiant d’une articulation et d’une interprétation sans reproche, s’ajoutant à la singularité remarquable des riffs d’Alex et des growls imparables d’Aad. Du bon Sinister.

Fabien.

22 Commentaires

19 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

sijj - 26 Décembre 2010: Je suis un brin déçu, l'album est dans la lignée de Afterburner, moins vif que ce dernier, il vaut plus par ces ambiances mid-tempos et ses excellentes atmosphères que par sa brutalité.
Attention, les 4 titres bonus du digipack sont des vieux titres ni live ni inédits, l'arnaque quoi!
cellendhyll44 - 28 Décembre 2010: voila un album qui fera parti de ma bibliothèque!!!!!!
domkirke - 30 Décembre 2010: La gargouille ressemble aussi à celles de The Silent Howling non?

Ca donne envie comme disque! The Silent Howling était plein de maîtrise, alors je suis assez optimiste :)
ebony - 07 Janvier 2011: Album reçu!Du sinister de tres bon calibre,old school a souhait, riffs tres directs, bien executés!seul bemol..les bonus!Plus judicieux de voir figurer des titres inedits au lieu de vieux titres!Bonne surprise cet album cartonne en intensité!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire