Kaleidoscope

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Mekong Delta
Nom de l'album Kaleidoscope
Type Album
Date de parution Août 1992
Style MusicalThrash Technique
Membres possèdant cet album66

Tracklist

Re-Issue in 2013 by Steamhammer
1.
 Innocent?
 05:10
2.
 Sphere Eclipse
 06:08
3.
 Dance on a Volcano (Genesis Cover)
 05:45
4.
 Dreaming
 03:45
5.
 Heartbeat
 06:46
6.
 Shadow Walker
 06:35
7.
 Sabre Dance (Aram Khachaturian Cover)
 02:46
8.
 Misunderstanding
 05:03
9.
 About Science
 06:21

Durée totale : 48:19


Chronique @ metalmat66

01 Fevrier 2010
Après un Dances of Death (and Other Walking Shadows) convaincant, à la limite du concept-album, les furieux Mekong Delta ressortent les métronomes et les mesures dissymétriques pour nous offrir un Kaleidoscope au nom fort à propos.

En fait, de prime abord, la pochette ne trahit en rien le contenu : de sobres partitions éparpillées servant de fond à la désormais récurrente momie joueuse de violon. Une accroche visuelle devenue marque de fabrique, alliant plus ou moins finement les concepts de metal et de grande musique.

Et là où l'album précédent proposait un enchaînement de morceaux courts et la plupart du temps instrumentaux dans une optique conceptuelle, Kaleidoscope adopte une structure plus conventionnelle. D'ailleurs ici, point de reprise ou d'adaptation de pièce classique, si ce n'est la fameuse "Danse du Sabre" de Khachaturian, morceau déjà originellement trépidant, très efficacement adapté par le génial bassiste Ralph Hubert, maître d'oeuvre de toutes les compositions originales de cet album. A cela s'ajoute aussi la reprise de "Dance on a Volcano" de Genesis, plutôt réussie même si assez éloignée du style pratiqué par le groupe.

Mais le coeur de l'album reste tout de même les sept morceaux made in MK qui, mis à part "Dreaming", délicate douceur progressive, acoustique et onirique, envoient le bois et distillent un thrash acéré aux mélodies soignées, où l'on sent que le processus de composition n'a rien laissé au hasard.
Dès l'introductif "Innocent ?" et son démarrage en trombe, on reconnaît la patte Mekong Delta, ce grain de guitare particulier qui tape bien dans les médiums et cette particularité dans les mélodies à développer des thèmes proches du classique. Autant dire que la suite est du même acabit, c'est à dire d'un haut niveau technique, sans jamais tomber dans la démonstration gratuite, toujours oeuvrant pour l'efficacité et la percussion du propos (pour preuve, toute la partie introductive de "Sphere Eclipse" et sa basse omniprésente). Les pics de créativité se révèlent alors dans le sublime (à tout point de vue) "Heartbeat", dans le refrain imparable de "Shadow Walker" ou encore celui de "Sphere Eclipse". Bref, artistiquement parlant, on ne pourra qu'être comblé.

Tableau idyllique me direz-vous ? N'y a-t-il pas un petit "mais" à tout cela ? Oui, et c'est bien dommage ... Le chant ! Dans ce thrash si musicalement riche, on est en droit de se demander ce que Doug Lee fait là ! Déjà, sur Dances of Death, on pouvait le trouver irritant, même si son rôle était plus limité. Loin d'être un mauvais chanteur (quoique plutôt "nasal", mais là n'est pas la question), on ne peut pas dire qu'il soit adapté à la classe dégagée par les compositions. Un peu comme si Jon Bon Jovi chantait dans Nile ou Origin. J'exagère volontairement bien que ce ne soit pas rédhibitoire, le contenu musical l'emportant largement (et heureusement) sur ce qui devra rester un détail !

Donc, si vous recherchez un album de thrash néo-classique virtuose, inspiré, varié, et que le chant de canard ne vous dérange pas, Kaleidoscope ne vous décevra pas et pourrait même vous faire découvrir quelques passages goûtus enfouis au coeur de cette bien belle livraison. A bon entendeur ...

5 Commentaires

11 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 02 Fevrier 2010: Je n'ai jamais réussi à accrocher au Thrash technique et ambitieux de Mekong Delta, ce n'est pas faute d'avoir essayé mais rien à faire...
Cela dit ma dernière tentative remonte au millénaire précédent, peut-être devrais-je faire une nouvelle tentative?

Le côté trop alambiqué, le manque de violence ou les mesures dissimétriques comme tu dis m'ont toujours rebuté.

Cet album étant plus conventionnel pour reprendre tes termes ce serait peut-être un bon moyen de refaire une tentative.

Une excellente rédaction comme d'habitude sinon, j'aurais juste aimé une petite description d'un ou deux morceaux, c'est jouable stp?
metalmat66 - 02 Fevrier 2010: he he, va voir sur youtube :D Je vais voir ce que je peux faire, j'editerai si besoin ;) Sinon regarde le clip de Sphere Eclipse dans les vidéos ; je vais le joindre a la chro, c'est plus simple
jtank6 - 02 Fevrier 2010: Une fois de plus tu fait une chro sur un groupe dont j'ignorais l'existence :). MAis tu as le don pour mettre l'eau à la bouche.
Merci pour cette bonne chronique.
eulmatt - 05 Fevrier 2010: Sans doute mon préféré du groupe, le bon équilibre entre finesse et créativité sans tomber non plus dans le flonflon casse-couille. Je vais pas remettre une louche sur le chant, j'ai simplement toujours pensé que Mekong Delta aurait fait un parfait groupe instrumental...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire