Jesus Spawn

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Archgoat
Nom de l'album Jesus Spawn
Type Demo
Date de parution 1991
Style MusicalBlack Death
Membres possèdant cet album7

Tracklist

1. Intro / Ripping the Wings 00:32
2. Black Messiah 02:32
3. Death and Necromancy 02:59
4. Rise of the Black Moon 02:45
5. Angelcunt - Tales of Desecration 02:28
6. Jesus Spawn 01:10
Total playing time 12:26

Acheter cet album

Archgoat


Commentaire @ wodulf

23 Novembre 2012

Le premier pas d'un monstre démoniaque

Bien qu’officiellement formé en 1989 – qui semble plutôt être la date où le nom du groupe fut trouvé par Angelslayer -, aux dires de Ritual Butcher, la machine Archgoat fut surtout lancée au début du printemps 1990.
Cette première démo de 1991 est une autoproduction dont le groupe n’a jamais été vraiment satisfait pour ce qui est du son. Il faut aussi savoir qu’à cette époque-là, le groupe était fauché au point de ne pas pouvoir se procurer de cassettes vierges. Le seul moyen de se procurer cette démo, à l’époque, était d’envoyer une cassette vierge au groupe pour qu’il puisse la copier.
Moi, ce que je voudrais bien savoir c’est si le son de Jesus Spawn a été retouché sur la compilation The Aeon Of The Angelslying Darkness ? Parce que moi, cette démo, j’en ai eu une copie au début des années 2000 qui m’avait été enregistré sur une cassette par un pote, mais à partir d’un MP3. Et effectivement le son était vraiment très brouillon. Par contre, sur la compile, bien que gardant un caractère raw, il est tout à fait distinct et surtout bien plus puissant.
Enfin quoi qu’il en soit, si on écoute d’abord Jesus Spawn puis qu’on se mette ensuite le dernier MCD, Heavenly Vulva, on a bien du mal à se faire à l’idée que 20 ans séparent ces deux enregistrements, tellement l’évolution du groupe a été infime par rapport au temps écoulé.
En effet, sur Jesus Spawn, tout est déjà en place ; que ce soit ces guitares bien morbides directement héritées d’Hellhammer ou bien cette bestialité ultime découlant de Blasphemy et même la petite touche de clavier qui apporte l’atmosphère occulte sur « Rise Of The Black Moon » est déjà là.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire