Inventor of Evil

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Destruction
Nom de l'album Inventor of Evil
Type Album
Date de parution 22 Août 2005
Labels AFM Records
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album175

Tracklist

1.
 Soul Collector
 04:47
2.
 The Defiance Will Remain
 04:16
3.
 The Alliance of Hellhoundz
 05:20
4.
 No Mans Land
 04:31
5.
 The Calm Before the Storm
 04:59
6.
 The Chosen Ones
 05:05
7.
 Dealer of Hostility
 04:17
8.
 Under Surveillance
 03:39
9.
 Seeds of Hate
 06:12
10.
 Twist of Fate
 02:56
11.
 Killing Machine
 03:30
12.
 Memories of Nothingness
 01:01

Durée totale : 50:33


Commentaire @ Julien

02 Septembre 2005
Encore un vieux de la vieille du thrash qui sort un nouvel album en cette fleurissante année 2005. Et comme pour les autres c’est un vrai bonheur.

Destruction a toujours eu le défaut de ses qualité. C’est du vrai thrash old scool de chez old scool. Au moins on sait où l’on va mais en même temps vous ne serez ni surpris par la structure ni par l’exécution. Schmier assure toujours autant à la basse qu’au chant, Mike colle toujours son petit solo au bon moment et Marc balance derrière ses fûts. Alors vous allez me dire que ce disque n’a donc pas grand intérêt. Et je vous donne à moitié raison. Si vous en avez assez du thrash 80’s c’est clair que ce CD ne s’adresse pas du tout à vous mais si comme moi vous adorez ça alors là ça vaut son pesant de cacahouètes. Les riffs ne sentent pas le réchauffé ou le re-pompé, ils sont tous d’une efficacité redoutable. Le son n’est même pas trop moderne afin de garder cette ambiance originelle. Après les 50 minutes du CD on se sent plus jeune de 20 ans et on court dans sa penderie ressortir sa veste à patchs et ses converses all-star. Excellente cure de jouvence.
Et il ne faut surtout pas oublier l’excellent morceau « The Alliance of Hellhoundz » qui reçoit la visite de quelques guests pas connus pour un sou : Biff (Saxon), Doro, Shagrath (Dimmu Borgir), Speed (Soilwork), Paul Di'Anno (ex-Iron Maiden/Killers), Messiah (Candlemass), Mark Osegueda (Death Angel), Peavy (Rage), Peter Tägtgren (Hypocrisy/Pain). Tous ça sur un seul et même titre avec un compo qui déchire, je vous dis que ça...

Voilà vous l’aurez compris ce disque s’adresse aux fans du groupe ainsi qu’aux nostalgiques du temps ou le thrash régnait en maître sur le métal. Les autres n’y jetteront même pas une oreille mais vous passez à coté d’un excellent CD.

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
kai_of_bodom - 12 Mai 2011: En effet ça s'écoute tout seul et c'est rudement efficace
Au bout de quelques écoutes, je commence à bien l'assimiler, Destruction fait du Destruction comme dit précedemment et on aime ça... \m/
bojart - 24 Mai 2012: Une tuerie! Destruction est dans son registre et on les aime pour cela!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire