I'm the Man

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Anthrax
Nom de l'album I'm the Man
Type EP
Date de parution Novembre 1987
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album163

Tracklist

ORIGINAL VERSION TRACKLIST
1. I'm the Man (Censored Radio Version) 03:04
2. I'm the Man 03:04
3. Sabbath Bloody Sabbath (Black Sabbath Cover) 05:48
4. I'm the Man (Live) 04:40
5. Caught in a Mosh (Live) 05:34
6. I Am the Law (Live) 05:49
Total playing time 27:59
7" AND SHAPE-7" VERSION TRACKLIST
1. I'm the Man 03:02
2. Caught in a Mosh (Live) 05:06
Total playing time 08:08

Commentaire @ LeMoustre

04 Mars 2016

Among The Anthrax

1987, Anthrax est en pleine bourre, fort du succès d'estime de ces deux premiers disques, et du carton tant commercial qu'artistique de son fabuleux Among the Living. Le thrash metal est au sommet.

Ayant à cœur de mélanger les genres (et à l'occasion, les instruments - voir ci-dessous le fameux clip de "I'm the Man" Live - titre d'ailleurs repris sur scène par les thrashers de Crisix selon le même principe), le groupe propose une petite sortie sous la forme d'un E.P. en cette belle année 1987. Tous bermudas dehors, le groupe s'est trouvé un code vestimentaire et pratique le mosh à tout va, sans pour autant renier ses attaches heavy-metal (le reprise du "Sabbath Bloody Sabbath" sur laquelle Belladonna excelle). S'en suivent 3 titres Live (dont le foutraque et bien fun "I'm the Man" déjà présent en version studio Face A) issus de la tournée US de Among the Living captés à Dallas, désormais bien connus des fans, et faisant un malheur en concert (versions accélérées de "Caught In A Mosh" et "I Am the Law" en Face B, dont seul le kit de batterie de Benante est parfois à la ramasse dans le son final). On imaginera d'ailleurs facilement l'état du public tant le final de "I Am the Law" déménage.

Histoire d'enfoncer le clou, nos amis d'Anthrax, bien aidés par Island Records / Megaforce, sortent opportunément ce E.P. entre les deux tournées (US et Europe donc). Pas idiot, ce condensé est tout à fait efficace, et en plus de se vendre parfaitement bien compte tenu de son format (voir le nombre de disques présents aujourd'hui sur le marché de l'occasion), il donnera envie aux fans européens de ne pas louper Anthrax sur la route, la bonne humeur du groupe sur les photos de la pochette étant à ce titre parfaitement représentative parmi les petits gars du Queens.

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
frozenheart - 04 Mars 2016: Ah!!! Enfin quelques choses à lire à propos de cet EP de Thrash fusion, hyper poilant!
Encore merci, Gérôme pour ce petit commentaire éclairé.
samolice - 04 Mars 2016: "Histoire d'enfoncer le clou, nos amis d'Anthrax, bien aidés par Island Records / Megaforce, sortent opportunément ce E.P."
Ben voilà, tu as tout dit. Indépendamment de son contenu sonore (que j'apprécie sans plus), cet EP a, pour moi, toujours été synonyme d'argent facile à un moment où le groupe était pleine bourre.
Rien à voir, toujours selon moi, avec le 5.98 EP de Metallica sorti quelques mois auparavant et qui lui sentait bon la "punk attitude".
Fabien - 05 Mars 2016: Ouais bof, un titre rap/metal et une bonne reprise de Black Sabbath, puis que du live. J’avais le 33 tours dans les eighties puis l’ai vendu à je ne sais plus quel metalhead. J’avais également le EP de reprises ‘Penikufesin’ en CD. Vendu lui aussi en ces temps immémoriaux. Si on ajoute également 'Armed and Dangerous' qui ne sert à mon sens pas à grand-chose, hormis à l'époque puisqu'il constituait un avant-goût du futur Spreading the Disease et l'arrivée de Bello/Belladonna, je ne peux pas dire que je suis un grand fan des premiers EP's d'Anthrax, héhé.

PS : Merci pour le clip. J'ignorais que Belladonna jouait la batterie sur 'I'm The Man' en live 87 ! FABIEN.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire