Hardware

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Krokus
Nom de l'album Hardware
Type Album
Date de parution 1981
Enregistré à Roundhouse Studios
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album122

Tracklist

1. Easy Rocker 05:27
2. Smelly Nelly 03:08
3. Celebration 03:24
4. Mr. 69 03:01
5. Winning Man 05:03
6. She's Got Everything 03:57
7. Burning Bones 03:34
8. Rock City 04:43
9. Mad Racket 04:00
Total playing time 36:17

Chronique @ Loloceltic

17 Avril 2013

Une petite déception après la réussite de son prédécesseur.

Après un "Metal Rendez-Vous" particulièrement réussi et comme l’illustre parfaitement bien la pochette de ce nouvel album, Krokus a décidé de battre le fer tant qu’il est chaud. Pour cela, nos Suisses alignent la même équipe, fait assez rare dans leur histoire pour être souligné.

Malheureusement, les hostilités démarrent plutôt mal. La bande de Von Arb tente de miser sur un peu d’originalité avec le premier morceau "Celebration", mais si l’intro au rythme lourd et lent de la batterie rejoint par le chant de Marc Storace n’est pas dénué d’intérêt, le refrain mis en boucle sur toute la fin du titre lasse très rapidement. "Easy Rocker" pourrait, quant à lui, être un très bon morceau, si nous n’avions pas la désagréable impression d’écouter une nouvelle version de "Come On" du précédent album. Enfin, les ridicules cris efféminés qui précédent le refrain de "Smelly Nelly" réduisent à néant la dynamique mise en place par un riff lourd et efficace.

Difficile de se relever d’une introduction aussi ratée. Pourtant, la suite est loin d’être désagréable et oscille entre le mid-tempo "Winning Man" au départ heavy évoluant vers une accélération finale doublée d’un solo bien senti, et le Hard-Rock punkisant aux accents à la Mötörhead de "She’s Got Everything". Le bon rock’n’roll n’est pas oublié avec "Mr. 69" et "Rock City" et la plupart des soli sont particulièrement réussis. Cependant, l’influence d’Angus Young et de sa bande commence à se faire fortement sentir, en particulier sur "Burning Bones" et "Mad Rocket". La suite de la carrière discographique du groupe nous prouvera à de multiples reprises qu’il ne s’agit pas d’un accident de route, cette référence devenant même une marque de fabrique particulièrement encombrante.

"Hardware" n’est donc pas un mauvais album, mais il s’agit tout de même d’une petite déception après la réussite de son prédécesseur. La suite viendra cependant nous rassurer et nous laisser penser qu’il s’agit d’une erreur de jeunesse provoquée par un peu trop de précipitation.

5 Commentaires

3 J'aime

Partager
vale46 - 17 Avril 2013: pas du tout d accord avec le chroniqueur cet album est excellent ,mais ce n est que mon avis ...
MetalHeadbanger - 17 Avril 2013: Comme vale46, je trouve que cet album est très réussi même si mon préféré reste Metal Rendz-vous. c'est vrai que Celebration est vite répétitif. Sinon les Easy Rocker (mon titre préféré de Krokus) Mr69 et She's got everything sont vraiment terribles.
samolice - 28 Novembre 2013: vale46, le chroniqueur n'a pas écrit que le disque était mauvais mais (nettement) en dessous de son prédécesseur. J'ai le même ressenti, ce qui ne m'a pas empêché de passer un bon moment à l'écoute de ce "Hardware", notamment sur des titres tels que "Mr. 69" ou "Rock City". Merci pour la chro.
Loloceltic - 28 Novembre 2013: Merci Sam. Avec la note de 13, je pense prouver que je ne trouve pas cet album mauvais. Je le trouve cependant en-dessous des autres albums de Krokus sur cette période. Après, il est vrai que si l'on compare avec quelques "daubes" sorties dans les années qui suivirent... ;-)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire