Headhunter

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Krokus
Nom de l'album Headhunter
Type Album
Date de parution 1983
Labels Arista
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album158

Tracklist

1. Headhunter
2. Eat the Rich
3. Screaming in the Night
4. Ready to Burn
5. Night Wolf
6. Stayed Awake All Night
7. Stand and Be Counted
8. White Din
9. Russian Winter

Chronique @ Lordmike

13 Juillet 2010
Voici le retour en 1983 d'un grand nom du hard rock : Krokus.
Avec ce 7ème album on peut dire que Krokus commence à avoir de la bouteille. C'est avec ce disque que la popularité du groupe va exploser. Les deux précédents albums avaient déjà commencé à lui creuser une belle petite réputation mais celui ci lui procure une belle place au soleil malgré le départ de son excellent guitariste Tommy Kiefer (il quitta le groupe à cause de problème de dépendance à l'héroïne et finit par se suider la veille de Noel 1986.). Ce dernier sera remplacé par Mandy Meyer qui reprend le flambeau avec brio. Il ne restera que le temps de l'album et de la tournée aux Etats-Unis et quittera le groupe pour fonder son propre groupe : Cobra.

Depuis ses débuts Krokus a bien changé. Après un Hard Rock qui pouvait faire penser à Alice Cooper ou encore à Led Zeppelin, l'arrivée de Marc Storace au chant bouleverse un peu la donne et fait passer le groupe vers un Hard Rock plus incisif qui porterait plutôt vers Judas Priest ou encore Tesla (notemment pour la voix de Marc Storace). Les guitares légèrement distordues laissent la place aux guitares saturées. La basse va devenir vrombissante, ce qui va lui faire perdre une petite partie de son groove.

Pour ce qui est des compositions, elles débordent d'énergie. Le groupe est lancé sur l'autoroute du Hard Rock à fond les ballons et ne compte pas appuyer sur la pédale de frein. Des riffs puissants et rentre dedans, un chanteur énergique qui n'hésite pas à pousser de fulgurants cris aigus et une rythmique en béton. On ajoutera à cela une production impeccable taillée pour le style des compositions. Tous les ingrédients sont présent pour passer du bon temps. Des titres comme "Headhunter" ou encore "Night Wolf" sont de vrais petits bijoux. On place le disque dans la chaine hi-fi et c'est parti pour 36 minutes d'un Hard Rock d'une qualité incroyable.
Avec son revirement de style Krokus n'a pas laissé tombé les ballades. Il n'y en a qu'une seule mais elle est là. C'est d'ailleurs le morceaux le plus long de l'album (6 minutes 41). Sur ce titre, la voix de Marc Storace redescend. Ici pas de cris suraigus, Marc nous propose une alternative à son chant aigus et nous montre son panel vocal assez riche. Une voix supportée par la magnifique instrumental du groupe. "Screaming in the Night" sera d'ailleurs leur plus gros hit tout au long de leur carrière désormais bien remplie. Et cela se comprend. Ce morceau est très certainement le meilleur de ce disque qui regorge pourtant d'excellentes pièces. Des titres comme "Eat The Rich" ou encore "Stayed Awake All Night" sont devenus des classiques du groupe.
On notera également un duo avec Rob Halford sur "Ready To Burn".

Ce disque souffre tout de même de quelques handicaps. En écoutant ce disque on ne se dit pas forcément dès le premier abord "Ah tiens, mais c'est Krokus". Le groupe manque d'une certaine identité vraiment à lui. Cela n'enlève rien aux compositions qui sont excellentes mais quand même on se dit qu'avec le potenciel de ce groupe ils pourraient faire quelque chose d'encore plus grand. On peut également se demander à quoi sert le titre "White Din", un interlude de 1 minute 50 sans grand intérêt musical. L'album finit tout de même sur le très bon "Russian Winter". Le disque se clot donc d'une bien belle manière.

En somme, Headhunter est un bon disque, voir un très bon disque. Il contient des perles et des joyaux inestimables qui raviront bon nombre de fan de Hard Rock de cette époque. Ceux qui connaissent déjà le groupe doivent encore l'écouter avec une passion non émoussée. Mais à côté de cela le groupe souffre d'un petit manque d'identité propre qui aurait put rendre ce disque légendaire. Tout bon fan de Hard Rock des eighties devrait néanmoins y trouver son compte dans ce disque.

15/20

5 Commentaires

5 J'aime

Partager

Lordmike - 24 Novembre 2010: Je ne les connais pas tous non plus. La deuxième moitié de la carrière du groupe m'est encore inconnus.

Cet album a vraiment été une bonne chose. Le groupe change radicalement de style et se trouve par là même une identité plus propre.
samolice - 09 Mars 2013: Merci pour la chronique.
Tu réussis l'exploit de ne pas citer Ac/Dc comme c'est pourtant toujours le cas lorsque l'on parle de Krokus. Du coup, ça m'a donné envie de commander le dique :-)
Chriscatcher - 18 Décembre 2013: Alors qu'IL donnait jusqu'à présent dans le pompage éhonté d'AC/DC, Krokus s'applique sur cet album tour à tour avec succès à copier Judas Priest et Kiss. C'est réussi, mais on a toujours du mal à discerner la véritable identité du groupe derrière ce joli numéro d'imitation.
Lordmike - 27 Décembre 2013: Avant ce disque il imitaient bien Alice Cooper aussi (je pense notamment à Mr Greedy). Mais mine de rien ils me plaisent bien quand même. J'aimerai vraiment me pencher sur ce qu'ils font aujourd'hui.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire