Metal Rendez-Vous

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Krokus
Nom de l'album Metal Rendez-Vous
Type Album
Date de parution 1980
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album170

Tracklist

1. Heatstrokes 04:00
2. Bedside Radio 03:22
3. Come on 04:29
4. Streamer 06:44
5. Shy Kid 02:33
6. Tokyo Nights 05:54
7. Lady Double Dealer 03:13
8. Fire 06:07
9. No Way 04:02
10. Back-Seat Rock 'n' Roll 03:15
Total playing time 43:39

Chronique @ Loloceltic

17 Avril 2013

Un Hard-Rock spontané et rafraîchissant.

Si "Metal Rendez-Vous" est le premier album de Krokus à sortir des frontières de leur Suisse natale, la bande de Fernando Von Arb et Marc Storace n’en est pas pour autant à ses débuts. En effet, le groupe existe depuis 1975 et a déjà sorti 3 albums sur le marché helvète, ce qui explique la maturité dont il fait déjà preuve sur cet album.

Même si la voix de Storace est déjà très proche de celle de Bon Scott, et si Krokus officie dans un hard-rock efficace, le groupe échappe encore à la comparaison trop insistante avec AC/DC qui le suivra tout au long de sa carrière. Le groupe suisse nous propose avec "Metal Rendez-Vous", un Hard-Rock spontané et rafraîchissant, sans pour autant être naïf. Les hostilités commencent avec une montée en puissance de guitares sur fond de distorsion sur laquelle vient se poser un riff simple et entraînant. "Heatsrokes" met donc dans l’ambiance qui dominera cet album, à savoir du bon Hard-Rock’n’roll, et dès le solo de ce morceau où Tommy Kiefer et Fernando Von Arb nous régalent d’un sympathique question-réponse, les membres du groupe nous montrent qu’ils seront à la hauteur. Et c’est vraiment un sentiment de fraîcheur dynamisante qui domine à l’écoute des 10 titres de cet album. Des titres tels que "Bedside Radio", "Lady Double Dealer" ou les très rock’n’roll "Shy Kid" et "Back Seat Rock’N’Roll" sont d’une bonne humeur contagieuse.

Si le groupe est capable de calmer le jeu avec la langoureuse ballade "Streamer" ou un "Tokyo Nights" où intonations asiatiques et reggaes s’entremêlent, il peut aussi durcir le ton comme sur "Come On" et son rythme digne d’une cavalcade, ou sur un "Fire" à la fois lourd et syncopé, doublé d’un excellent break débutant de manière intimiste et montant en puissance vers un solo de guitare déchaîné.

La carrière internationale de Krokus s’annonce donc sous les meilleurs auspices avec cet excellent album qui reçu un très bon accueil dans le milieu du Hard-Rock, mais aussi du rock en général. Il est d’ailleurs toujours classé dans le trio de tête des albums préférés par les fans du groupe. Si vous faites parti des personnes convaincues que ces Suisses ne sont que des clones de la bande des frères Young, posez donc une oreille sur ce "Metal Rendez-Vous" et il y a fort à parier que vous changerez d’avis, et tout ça en passant un excellent moment.

3 Commentaires

4 J'aime

Partager
samolice - 23 Novembre 2013:

Merci Lolo pour le texte. Ayant écouté ce disque après "One Vice", il m'a fallu me pincer pour être bien certain que j'écoutais le même chanteur (vous voyez pas trop le rapport avec le fait se pincer? Moi non plus). Incroyable combien sa voix se démarque ici de celle de Bon comparativement au disque précité où la ressemblance est plus que frappante. Sa voix est tellement plus personnelle ici. Et je le préfère ainsi. Y'a t-il une explication à sa future "transformation" vocale? Sinon, remarquable disque, très bonne prod', un régal! Au niveau de "One Vice" à mon goût pour le moment. Dans un style différent

Loloceltic - 28 Novembre 2013: Pour ma part, j'ai découvert le groupe avec cet album. Un copain de classe l'avait reçu en vinyl alors qu'il n'aimait pas le Rock. Cela reste un de mes préféré des Suisses.
swit35 - 20 Juillet 2014: Du bon Hard Rock, un sans faute ce disque, No Way me fait penser a ce groupe anglais Quartz et son Stocking up the Fires of Hell... je me suis régalé à la redécouverte de ce joyau de l'année de mes 10 ans.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire