Get a Grip

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Aerosmith
Nom de l'album Get a Grip
Type Album
Date de parution Avril 1993
Labels Geffen
Produit par Bruce Fairbairn
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album498

Tracklist

1. Intro 00:24
2. Eat the Rich 04:11
3. Get a Grip 03:58
4. Fever 04:15
5. Livin' on the Edge 06:07
6. Flesh 05:57
7. Walk on Down 03:39
8. Shut Up and Dance 04:56
9. Cryin' 05:09
10. Gotta Love It 05:58
11. Crazy 05:17
12. Line Up 04:03
13. Can't Stop Messin' 03:31
14. Amazing 05:56
15. Boogie Man 02:17
Total playing time 65:36

Chronique @ leatherface

23 Octobre 2008
Get a Grip est le dernier album studio liant Aerosmith au super label Geffen.La prod est énorme à une époque ou il fallait bien faire concurrence avec d'une part la scène grunge montante et de l'autre , la résistance "hard rock" avec des groupes comme Aerosmith, Guns'n'roses,Skid Row...

Cet album laisse la facilité de "Pump" le précédent pour revenir à un hardrock plus dur et plus bluesy sans oublier toujours les ballades-tubes planétaires, enfin ce qui est plaisant là , c'est quelle côté blues est présent même dans les balades.
"Eat the Rich" démarre en trombe cet album avec un gros riff principal de guitare qui tâche, merci Joe, une batterie simple , et un Steven Tyler en forme pour nous balancer son flot de paroles assez soutenu pendant toute la chanson.
On notera que sur ce titre brad Withford a son mot à dire aussi , légèrement décalé avec Perry , lui propose une guitare plus funky alors que Perry tient la barque pour le côté "hardrock" de la chanson.
Ca s'enchaine avec le morceau titre de l'album "Get a Grip" , titre super efficace qui malheureusement sera toujours "boudé" sur la set-list du groupe en Live.Dommage car il est sûrement l'un des titres les plus rentre dedans du quintette bostonien pour sa lourdeur et ses rythmiques finalement proche du métal mais servi par un son chaleureux de grosses Gibson Lespaul reconnaissables entre mille.
Ensuite c'est l'enchainement de tubes : "Fever" , "livin on the edge", "cryin" et pas forcément que des ballades. Tom Hamilton pond une basse très mobile sur Fever , Tyler plus présent que jamais avec son harmonica , et le rock'n'roll de Joe sur les solos de "livin.." et "cryin" , la ballade inter-planétaire aux relents bluesy , trop entrainante pour être sirupeuse.
Joe Perry réitère l'expérience derrière le micro, contrairement à "bright light fright" qui remonte à "Draw the Line 1977", ici c'est une réussite , son chant insolant et ses talents de guitariste présentent un morceau cohérent.

Cet album montre bel et bien que le groupe est encore un sérieux concurrent de la scène rock 90's , un bel effort de démocratie , Tom Hamilton a droit à son solo de basse sur "Gotta Love it" tout comme Brad Withford , guitariste trop souvent sous-estimé et caché dans l'ombre de Perry.
ON retrouve aussi Lenny Kravitz , l'ami de toute les stars, venu taper la chansonnette en guest sur le rock'n'roll "Line up". Il y a également la charmante fille à papa , la dénommé "Liv Tyler" venu pour quelques choeurs sur Crazy , une bonne balade bien bluesy qui se permet mêmes des arrangements de mandoline en accompagnement à la voix éraillé de Steven Tyler.Ce titre est encore un succès, il aurait été naze chez n'importe quel autre groupe de l'époque ,sauf que là est tout le talent d'Aerosmith , leur feeling bluesy aidant vraiment à faire avaler la lourde pillule de la balade pompeuse.
Amazing est certainement la seul balade du disque a être pompeuse, ce titre peine à décoller , il faut attendre la fin avec les 2 minutes 30 de solo de guitare (pas moins) pour retrouver un intérêt à ce titre , là encore Perry signe une excellente prestation qui ne sera pas sans faire rappeller le style de son élève spirituel le non moins connu "Slash".
Boogie Man conclut de manière instrumentale l'album (tout les albums sortis chez geffen se terminaient sur une instru)
de manière éthéré mais qui restera très épisodique dans un album déjà assez chargé (15 titres)

Get a Grip se présente comme l'un des meilleurs album d'Aerosmith durant leur période de regain de vitalité.Chargé en tube inter-planétaire qui a du permettre à Geffen et au groupe de brasser quelques sommes d'argent avec beaucoup de zéros à la clé. AU delà des tubes , cet album contraste parfaitement avec des titres moins connu mais tout autant méritoires de par leur force et leur côté très Hardrock tels que "Get a Grip" , "Flesh",Shut Up and Dance (qu'on retrouve durant l'apparition du groupe dans le film Wayne's world 2).Un bon album de Hard qui de toute façon doit sûrement déjà se trouver en position stratégique sur l'étagère de la discothèque de chaque bon hardos qui se respectent.

14 Commentaires

10 J'aime

Partager

leatherface - 13 Octobre 2010: tu me testes là ? parce que j'ai l'impression que tu le sais déjà..??
la réponse à ta question est: Joe Perry , le lead guitariste
rambo53 - 14 Octobre 2010: Ahahah! Non pas du tout je ne le savais vraiment pas, je m'en doutais en lisant ta chro lorsque tu disait qu'il réitérait l'expérience derrière le micro, mais tu ne citais pas sur laquelle chanson.
Alors dans le doute...
metaleu35 - 01 Janvier 2012: J'ai encore changer d'avis sur certains albums, et celui-ci en fait partis. C'est du bon rock, il bouge bien :)

14/20
angus107 - 30 Décembre 2015: J'avais décroché d'Aerosmith après "Rocks". Cet album m'a réconcilié avec eux.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Mindkiller45

26 Mars 2010
1993. Voila quatres longues années que la bande à Tyler n'a pas sorti un album. Les voilà donc avec ce Get a Grip, album bien sympathique, avec des hymnes tels que Eat the Rich, Crazy, Cryin' et Line Up sur lequel apparaitra le sieur Lenny Kravitz. L'album commence sur une intro assez banale, qui reprend une petite partie de Walk This Way. Mais celle ci s'enchaîne très bien avec Eat the Rich qui donne clairement la couleur. L'album sera très rock, Tyler et Perry n'ont rien perdu malgré leur désaccord et séparation ayant survenu quelques années plus tôt. Le riff est très accrocheur. La batterie marquant le rythme sur les soli et sur les breaks sont très bien pensés. On a même le droit à un solo se prolongeant, étant découpé en deux parties, ce qui rend le morceau plus fluide. Pas de doute, ce morceau est fait pour le Live !!!!!

Get a Grip vient continuer dans cette veine. Après un joli rot en ouverture, le groupe continue à nous balancer des riffs ravageurs, un morceau qui pète, un chant saccadé prouvant que Steven sait encore chanter malgré la poudre qu'il s'est envoyé ( le groupe s'est fait par un moment surnommé Aerosnif ! ). Le riff reste en tête et Joe Perry s'autorise même à jouer le chant à la guitare par moment. Du très bon !!! Le refrain est envoûtant. Sur que l'on ne l'oublie pas !!!!
Fever relance la donne, on pourrait croire que le combo va se calmer surtout que le morceau peine à venir, mais il n'en est rien. La basse sur ce morceau est beaucoup plus présente, voire même presque mise en avant sur les couplets, donnant plus de force au morceau, pouvant même presque faire croire un instant à un morceau de type "AC/DC". le chant est toujours aussi prenant. On tape allègrement du pied sur ce morceau et on se surprend à chanter "Feeeveeeeeeeeeer !". Un très bon morceau qui fait que l'on se laisse embarquer dans le tourbillon Aerosmith ! De plus, l'harmonica refait des siennes sur ce morceau, joué magnifiquement bien par un Steven Tyler déchaîné !

Le voila le morceau venant un peu tempérer l'album. Living on the Edge calme un peu la donne. Même si ce morceau donne envie de bouger, il a moins de fougue que les autres. Ceci n'enlève rien de la qualité musicale du morceau. Le refrain est comme le reste très sympathique. Les choeurs sont très envoûtants. Et le premier pont relance bien le morceau, même s'il reste plus bluesy que les autres. Flesh est le morceau un peu bizarre. Du moins on se demande quand il va démarrer. Il correspond avec l'intro de l'album, mais l'intro du morceau est somme toute un peu longue. Surtout que le tempo est relativement lent par rapport aux autres morceaux présentés précédemment. Mais le refrain est la relance du morceau avec son "Fleeeeeeeesh" hurlé par un Steven Tyler en très grande forme. Un bon morceau même s'il n'est pas le meilleur de l'album.

Walk on Down relance lui aussi petit à petit le morceau. Le morceau est sympa. Le refrain toujours aussi simple à retenir. Les riffs restent impeccables. Nous ne sommes pour le moment pas déçus par l'album. Joe Perry prouve lui aussi qu'il est en très grande forme. Petit bémol sur le chant de Tyler. On ne l'entend pas gueuler comme cela se devrait... Shut Up and Dance. Voila un morceau qui groove, qui rock, et qui fait taper nerveusement du pied !!! Dès le départ de la chanson, le ton est donné. Coup de sifflet, on relance le tout. Morceau qui va déménager. Et c'est le cas. Steven Tyler crie à s'époumoner sur certaines parties et la guitare suit le chant tout en continuant de plaquer des riffs très rock. Le morceau qui donne envie de bouger, qui donne envie de danser !!
Puis vient le magnifique Cryin'. La première ballade du morceau. Très beau morceau, très belle ode à l'amouuuuuuur. Mais cette ballade est plutôt une power ballade. Difficile de danser un slow sur ce titre, surtout avec l'entrée du refrain et sa montée en puissance. Encore une fois la basse est très mise en avant. Et elle emmène tout le morceau avec elle. Impossible toutefois de rester insensible à ce fabuleux morceau.

Gotta Love It est le morceau ambigu. A son intro on pourrait croire à un morceau rap. Avec la basse à un morceau funk, une basse qui claque, lourde et qui groove beaucoup. Mais pas de soucis, ça reste du Aerosmith pure souche. Un morceau qui comme les autres fait danser !!! Crazy est la vraie ballade (avec Amazing) de l'album. La on se roule des galloches à pleine bouche voire même plus pour les plus frippons ! Très bon morceau d'un autre côté même s'il reste le plus ciblé FM de l'album. Et oui, dans les années 90 soit tu es grunge, soit tu fais des ballades pour passer en FM. Les radios le passeront d'ailleurs à toutes les sauces. Petite particularité musicale du morceau, un jeu très à l'italienne de Joe Perry par un moment, on pourrait même croire qu'il joue sur une mandoline. On relance le tout avec ce Line Up très endiablé. Fini le glamouuuuur, le larmoyant et la musique pour couple (pour ne pas dire autre chose). La c'est un morceau pour les mâles, les vrais ! (je m'emporte encore). Toujours est-il que ce morceau balance beaucoup. Ce n'est pas forcément la guitare, qui avec son jeu au bottleneck ou ses riffs plutôt lents, qui donne le tempo du morceau, mais plutôt la basse et la batterie qui n'hésitent pas à embarquer tout le monde dont un Tyler très en forme et se prêtant sans soucis au jeu.

Amazing est l'autre ballade du morceau. Un piano vient faire son entrée. D'ailleurs on n'entend quasiment que lui. La basse marque les temps, la batterie est très légère et la guitare est la pour renforcer l'atmosphère très calme et langoureuse du morceau. Seul Steven pourrait passer pour agressif dans ce morceau, ce qui en fait toute la force. Boogie Mn est le morceau de clôture. un instrumental plutôt longuet. En tout cas je ne l'ai pas aimé. Il noircit complètement l'album. Rien de rock la dedans, du long, et complètement en dehors de la prestation que nous a fourni le groupe tout au long de cet album.
Sommes toute l'album n'en est pas moins très très bon et reste un incontournable de tout amateur de rock se respectant.

1 Commentaire

5 J'aime

Partager
samolice - 06 Septembre 2012: Merci pour cette chro détaillée.
Je ne suis pas fan de cet album, excepté "Fever" qui est effectivement très bon. En revanche, je ne peux plus entendre "Cryin" sans appuyer imméditement sur next.

De mon point de vue, cet album est une "copie" de "Pump" en moins bon.
Perso, un "Permanent Vacations" me touche 100 fois plus même si la prod a un peu vieilli. Je lui préfère également "Nine Lives" (malgré sa longueur). Mais bon, les goûts et les couleurs...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire