Fenris Kindir

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Arckanum
Nom de l'album Fenris Kindir
Type Album
Date de parution 10 Mai 2013
Style MusicalBlack Pagan
Membres possèdant cet album52

Tracklist

1.
 Fenris Kindir Grúa
Ecouter02:12
2.
 Tungls Tjúgari
Ecouter04:33
3.
 Dólgrinn
Ecouter03:44
4.
  Hatarnir
Ecouter04:19
5.
  Hamrami
Ecouter02:35
6.
 Fenris Gangr
Ecouter03:16
7.
  Vargøld
Ecouter04:19
8.
 Angrboða
Ecouter04:39
9.
 Úskepna
Ecouter04:03
10.
  Spell
Ecouter03:47
11.
  Sólbøls Sigr
Ecouter03:18

Durée totale : 40:45

Acheter cet album

Arckanum



Chronique @ valentheris

10 Mai 2013

Arckanum a encore des choses à offrir à tous ceux appréciant la dernière ère du projet

Débarrassé depuis plusieurs années déjà de ses problèmes extra-musicaux ayant handicapés la conclusion de sa première quadrilogie pendant près d'une dizaine d'années, Shamaatae montre depuis la sortie d'"Antikosmos" un regain d'intérêt certain pour son œuvre et ré-adopte un rythme de parution très régulier. Bénéficiant d'une part de l'appui de labels plus aptes à propager son art et plus fiables à ses yeux que ne l'était Necropolis, mais également d'une nouvelle source d'inspiration très riche à travers la mythologie Scandinave depuis "ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ", le leader d'Arckanum réapparaît de nouveau en 2013 sur le devant de la scène Black Metal avec son huitième album, le quatrième de sa dernière ère dédiée à la guerre des anciennes divinités nordiques, cette fois-ci placé sous le signe du terrible loup géant Fenrir. Bien qu'arborant toujours les couleurs de Season of Mist depuis le précédent opus, c'est par le biais de leur sous-division Underground Activists que "Fenris Kindir" voit le jour et bien que ce dernier album soit dans la continuité des précédents, Shamaatae est bien décidé à nous montrer que l'âme d'Arckanum perdure, dispose encore de surprises en dépit des années et des sorties régulières, et n'est en rien pourrissante.

S'éloignant en partie de ses trois précédentes œuvres en ce qui concerne la forme musicale, "Fenris Kindir" prendra à contre-pied tout ceux qui s'attendaient à une suite facile, réchauffée et aux compositions essentiellement basées sur une structure classique dotée de quelques mélodies poignantes comme le décevant "Sviga Lae" l'avait fait auparavant. À l'image de la bête dont elles décrivent l'attaque envers les dieux, les compositions sont ici plus minimalistes, agressives et sombres et sont mises en exergue par une production des plus adéquate dont Shamaatae a le secret, développant des riffs incisifs et sans pitié au travers d'un grain de guitare abrasif, ceux-ci étant soutenus par une basse judicieusement placée dans le mix et ayant ses moments de gloire ("Hatarnir"), un jeu de batterie juste et vindicatif, et surtout le chant possédé de Shamaatae dont la hargne a rarement été aussi palpable. Bien que cela puisse au premier abord passer pour un atout majeur de l'album, cela pourra être au contraire un point noir pour bon nombre de personnes adeptes des précédentes sorties.
En effet, de la même manière que la musique relate ici une ruée vers le champ de bataille simple et efficace,  les titres se dévoilent assez vite comme ayant été crées pour dévoiler leur potentiel en s'enchaînant à la suite les uns des autres, à la manière de "Tungls Tjúgari", dont les riffs simples peuvent sembler poussifs si la composition est prise à part, mais demeure un très bon départ pour l'album lorsqu'il se laisse découvrir arpèrs l'introduction, et amène parfaitement le morceau suivant, "Dólgrinn" et ses rythmiques jouissives et rentre-dedans, ce titre représentant très bien à lui seul l'âme de cette huitième œuvre.

Bien sûr, tout ceci n'aurait d'intérêt si l'écoute de l'album ne se faisait pas de manière limpide. Et, là encore, un point départagera les auditeurs, à savoir les interludes. Non pas qu'on ne pouvait pas s'attendre à en trouver, l'exercice est courant et avec Arckanum la chose se fait comme ailleurs, mais autant le contemplatif et envoûtant "Hamrami" justifie sa place dans la tracklist, autant le bien moins nécessaire "Vargøld" aurait fortement gagné à être écourté et vient assez vite briser le rythme avant la charge finale. D'autre part, des parties ambiantes en fâcheront également certains, car celles-ci n'hésitent pas à faire leur apparition au sein des compositions, en les raccourcissant ("Fenris Gangr"), ou en ponctuant leur fin dans le meilleur des cas afin de mieux amener le morceau suivant ("Úskeptna"), renforçant ainsi la qualité d'enchaînement des pistes et leur force lorsque l'album est écouté intégralement, mais cela reste tout de même frustrant d'imaginer l'ampleur qu'elles auraient pu prendre en contrepartie si elles s'étaient avérées plus évolutives.
Quoiqu'il en soit et en dépit des points relativement négatifs sus-décrits, l'album arrivera à garder une furie certaine de bout en bout ainsi qu'une atmosphère chaude, sombre et absolument prenante, emplie de la cruauté de l'armée des loups de Fenrir  et demeure encore une fois riche en moments forts qui ne demandent qu'à être écoutés encore et encore, comme l'excellent final au mid-tempo conquérant "Spell", témoin que l'âme d'Arckanum reste intacte et toujours aussi forte quelque que soit le faciès que ce projet arbore, un des meilleurs moments où Shamaatae nous montre qu'il déborde encore de rage et qu'il arrive toujours aussi bien à la canaliser, "Hatarnir", "Dólgrinn" ou "Úskeptna", déjà cités ci-dessus, malgré les défauts parfois soulevés, n'en sont que plus de témoins.

"Fenris Kindir" est un album qui divisera sans doute, mais reste une preuve qu'Arckanum a encore des choses à offrir à tous ceux appréciant la dernière ère du projet et que Shamaatae est tout à fait capable de rester fidèle à son art en offrant ce qu'il sait faire de mieux, de la façon qu'on aime et sans toutefois se répéter. Peu sont ceux pouvant s'en vanter.

"Heill Fenrir : heill Þursahøfdingi Fenrir"

13 Commentaires

9 J'aime

Partager

AlonewithL - 12 Mai 2013: L'équipe de "validachions" ne valide plus les chroniques de Valent depuis un bon moment déjà..... Il est occasionnel.
Waffle - 05 Juin 2013: Essayé plusieurs fois l'album (dispo sur Spotify). Je le trouve intégralement chiant, rien n'y fait.
Pipotron3000 - 06 Juin 2013: Merci pour la kro !
Après avoir écouté les deux derniers lutomysl ainsi que le dernier nokturnal mortum (notamment le 4eme titre, une tuerie), j'ai vraiment du mal à trouver quoi que ce soit de vraiment impressionnant à cet album (écouté sur bandcamp).
Je ne ressent aucune énergie, et les compos tournent en rond d'un titre à l'autre.
Je vais d'ailleurs me refaire une cure des deux albums cités ;)
Encore merci, et désolé si je ne partage pas l’enthousiasme de certains.
valentheris - 06 Juin 2013: Ça ne m'étonne pas les avis comme celui de Waffle et Pipotron, il est particulier comme Arckanum, d'ailleurs je m'attendais à plus de réaction négatives, mais j'ai remarqué à contrario que des personnes qui s'étaient désintéressées (ou presque) du Arckanum récent avaient eu une bonne surprise et l'album leur plaisait. Comme quoi...

Merci à vous en tout cas pour vos avis et les compliments.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire