Epitome of Torture

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sodom (GER-1)
Nom de l'album Epitome of Torture
Type Album
Date de parution 26 Avril 2013
Labels Steamhammer
Produit par
Enregistré à Waldstreet & Denroad
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album122

Tracklist

1. My Final Bullet 04:40
2. S.O.D.O.M. 03:46
3. Epitome of Torture 03:31
4. Stigmatized 02:56
5. Cannibal 04:19
6. Shoot Today - Kill Tomorrow 04:01
7. Invocating the Demons 04:25
8. Katjuscha 03:43
9. Into the Skies of War 03:51
10. Tracing the Victim 04:46
Bonustracks (Digipack Edition)
11. Waterboarding 05:06
12. Splitting the Atom 04:28
Bonustracks (LP Edition)
11. Waterboarding 05:06
12. Splitting the Atom 04:28
13. Ace of Spades (Motörhead Cover) 02:36
Total playing time 39:58

Chronique @ LeMoustre

09 Août 2013

Du Sodom consensuel mais bourré de morceaux de qualité.

Sodom, c'est THE thrash allemand.

Brut, violent, sale (pas toujours), carré, entraînant, jamais nul, toujours au moins correct.

Avec ça, comment situer le petit dernier dans la discographie déjà fournie du groupe de Tom Angelripper ?

Autant être aussi direct que l'album : Bonne pioche pour cet "Epitome of Torture", doté d'une belle (!) pochette avec le soldat masqué, mascotte du groupe.

Déboulant sur des arpèges mélodiques, "My Final Bullet" ouvre le bal des guerriers avec une rythmique pêchue et entraînante, faisant la part belle au thrash acéré des Allemands après quelques secondes, rapide, avec un tempo saccadé réussi. Le nouveau batteur, Makka, s'en sort avec les honneurs, et propose une palette de jeu en accord avec le groupe, ni trop technique, ni trop simpliste.

Une des marques de fabrique de Sodom, ce sont ces introductions réussies, à l'image du titre "S.O.D.O.M.", dont le terrible riff d'attaque rappelle le "City Of God" de l'album éponyme de 2006. Ce sont aussi ces refrains, de plus en plus jouissifs par leur simplicité, qui agrémentent un album fort réussi. On pourrait ainsi citer la quasi-totalité des titres, tant ceux-ci rentrent dans la tête de l'auditeur par ce sens de l'accroche aiguisé de nos Allemands.

Dans presque chaque album de Sodom, une chanson également sort du lot, cette fois-ci, "Stigmatized" avec les vocaux quasi death metal de Tom et son faux-air de la période pré-"Persecution Mania", linéaire mais efficace, plaira aux die-hards fans de cette époque.

Alternant les titres plutôt mid-tempo (en gros un tiers de l'album), et les chansons plus véloces, le trio a accentué ce sens du riff qui fait mouche, un gimmick mélodique par-ci (l'intro décalée de "Katjuscha" comme sortie d'un album d'Arkona), un pont par-là, rendant toute sa cohérence au thrash finalement assez mélodique du groupe sous des airs agressifs. "Shoot Today - Kill Tomorrow" et son contraste couplets bourrins - refrain mélodique en est un bon exemple. La formule ainsi trouvée prend tout son sens sur les fabuleux "Invocating The Demons" et son intro à la basse ou "Into The Skies Of War".

Ne souffrant que de très rares temps faibles (le banal "Cannibal"), cet "Epitome of Torture" est assurément un très bon album de thrash metal, rehaussé de quelques bombes destinées à prendre tout leur sens en live aux côtés des nombreux classiques du groupe, faisant une synthèse finalement assez fidèle de ce qu'est devenu le Sodom des années 2010. Chacun pourra ainsi y trouver son compte sans problème.



P.S. : A savoir que deux morceaux supplémentaires sont disponibles dans l'édition limitée, non écoutés par votre serviteur, avec une reprise (décidément, c'est une habitude chez nos allemands) de Motörhead sur la version vinyle uniquement.





6 Commentaires

16 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

scotch - 11 Août 2013: Meilleur ou moins bon que les précédents, peu importe finalement. Avec Sodom on est sûr d'avoir sa dose de thrash direct, hargneux et puissant.
Après plus de trente ans, un nouvel album de Sodom me procure toujours autant de plaisir.
Rare sont les groupes qui peuvent en dire autant!
Merci pour la chronique.
Ebrithil - 18 Août 2013: Je découvre Sodom avec cet album et je suis sur le cul pour le moment.
metalicarl - 10 Décembre 2015: un véritable chef d’œuvre my final bullet mais quel morceau!! \,,/ SODOM rulles.

 
El_Totor - 01 Mars 2017: @Chab : c'est marrant, je me suis fait exactement la meme reflexion ! Cannibal est bouncy, agréable et prenante là où Stigmatized sonne comme une chute sans intérêt d'un vieil albums. Pour le reste, l'album est sympa mais m'interesse moins que le précédent. C'est jamais nul sodom, quand on aime on trouve toujours ce qui nous plait dedans, mais ça reste en deça de mes attentes globalement.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire