Code Red

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Sodom (GER-1)
Nom de l'album Code Red
Type Album
Date de parution 31 Mai 1999
Enregistré à Spiderhouse Studio
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album231

Tracklist

1.
 Intro
 00:48
2.
 Code Red
 03:55
3.
 What Hell Can Create
 03:32
4.
 Tombstone
 03:55
5.
 Liquidation
 02:45
6.
 Spiritual Demise
 02:51
7.
 Warlike Conspiracy
 02:50
8.
 Cowardice
 04:17
9.
 The Vice of Killing
 04:22
10.
 Visual Buggery
 03:13
11.
 Book Burning
 02:34
12.
 The Wolf and the Lamb
 03:19
13.
 Addicted to Abstinence
 02:06

Durée totale : 40:27


Chronique @ Eaque

02 Avril 2012

un album de très haute tenue...

Après la grande traversée du désert perceptible au début des 90's du thrash metal, passant le relais à un death metal quasiment au sommet de sa notoriété, Sodom (dont les 3 albums précédents avaient fait péricliter sa renommée ainsi que son son, influencé plus ou moins "crust") investi une nouvelle fois le studio. Voici donc revenir le trio en 1999 avec le dernier venu, sobrement baptisé "Code Red"... Ok!

Alors commençons par les présentations de rigueur et l'enrobage de ce nouvel opus du jour. Produit par le gourou du thrash teuton : Harris Johns (no comment), une pochette (bien colorée mais très agressive) signée Axel Hermann et l'équipage que constitue ce nouveau Sodom avec toujours et évidemment "Angelripper" aux commandes de sa basse et son "chant", l'excellent Bernemann aux guitares et enfin Bobby derrière les fûts.

Passée la dispensable introduction, c'est donc l'éponyme (violent comme pas deux) "Code Red" qui nous saute dessus dévoilant très vite la teneur de l'opus qui s'avère a priori plutôt "plus que bon" ! La prod est archi-blindée et ne laisse AUCUNE chance ni aucun répit aux plus sensibles! "Malgré tout", cette jolie impression de départ n'est finalement que les prémices d'un grand vent qui compte bien s'abattre dangereusement sur nos crinières graisseuses (qui ne demandent pas mieux) avec des titres qui font monter la tension au fur et à mesure et la hargne que possède Sodom en cette période. Les vocaux de Tom en sont presque hallucinants de conviction et de classe !

Excepté le mid-tempo "Tomstone" bien sympathique (le nouveau "Remember The Fallen" en plus actuel ?!) mais pas du calibre du titre précité et encore moins des autres roquettes que nous réserve ce véritable monstre de violence! L'enchaînement des missiles "liquidation","spiritual demise" est tout bonnement jouissif et arrivé à ce stade d'écoute (5 & 6e) on a je pense, bien vite compris que l'on détenait là enfin LE successeur de ces glorieux aînés que l'on ne présente plus... Il serait cependant inutile de disséquer chaque titre tant la qualité de composition est excellente et enterre la concurrence d'un grand taquet dans les valseuses avec le terrible, court et efficace "Addicted To Abstinence" qui clôture le bal....

Est-ce vraiment la peine de conclure cette chronique avec un résumé, démontrant définitivement mon avis sur la question "Code Red" ? Je ne pense pas mais (encore un pu.... de "mais") son "sympathique" successeur ne fera hélas que très peu honneur à ce valeureux rejeton de la bande, qui vraiment nous offre un album de très haute tenue en cette année 1999. Un grand merci Sodom !




11 Commentaires

11 J'aime

Partager

Eaque - 02 Avril 2012: Oui, il fait parti de se genre de tuerie que l'on achète deux fois tellement on en as usée d'écoute et trimbaler partout^^
Cucrapok - 05 Avril 2012: "[...] son "sympathique" successeur ne fera hélas que très peu honneur à ce valeureux rejeton de la bande [...]"

On parle de M-16? Je le trouve excellent moi, meilleur encore que Code Red!
Eaque - 05 Avril 2012: Ah l'eternel histoire de goût, on y peut pas grand chose. Pour ma part M-16 je le trouve assez traquille (sans être mauvais, c'est Sodom), mais Code Red tape vraiment là ou il faut et est plus intense à mon goût. Visual Buggery, The Vice Of Killing et j'en passe et des meilleurs. Mais bref, ça ne concerne que mon avis, pas de soucies, je comprends.
Harsoth - 31 Juillet 2019:

Putain de d'album, une vraie tuerie. Carrément d'accord avec cet avis !!!!!!!!!!!!!!!!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire