Dio

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Jorn
Nom de l'album Dio
Type Album
Date de parution 02 Juillet 2010
Enregistré à Mediamaker Studios
Style MusicalHeavy Rock
Membres possèdant cet album58

Tracklist

1. Song for Ronnie James 08:07
2. Invisible 05:23
3. Shame on the Night 05:21
4. Push 04:00
5. Stand Up and Shout 03:22
6. Don't Talk to Strangers 04:55
7. Lord of the Last Day 04:50
8. Night People 04:24
9. Sacred Heart 06:26
10. Sunset Superman 04:55
11. Lonely Is the Word / Letters from Earth (2010 Version) 05:27
12. Kill the King 04:03
13. Straight Through the Heart (Live) 05:06
Bonustrack (Video)
14. Song for Ronnie James
Total playing time 1:06:24

Chronique @ AlonewithL

02 Juillet 2010

Cet album reste, malgré ces quelques imperfections, un vibrant hommage au sieur Ronnie James Dio

Ronnie James Dio 1942 - 2010

Immédiatement à l'annonce de la mort du personnage qui a fortement marqué pendant plus de 35 ans l'univers du heavy metal, une idée a germé dans la tête d'un de ses disciples. Jorn Lande, affecté par ce terrible événement qui a durablement endeuillé les metalleux, a pris la décision de réaliser dans la foulée et dans la même année un album hommage à celui qu'il a considéré comme son mentor. C'est aussi pourquoi cet album à la couverture splendide porte le nom de "Dio". L'album en question est un album de reprises prélevées parmi les plus belles chansons du maestro. On retrouve en majorité des titres de son groupe solo "Dio", mais aussi quelques titres de sa grande époque avec "Rainbow" et "Black Sabbath".

Jorn Lande ne s'est pas contenté de jouer le rôle de simple interprète pour rendre un tel hommage. Il a aussi choisi d'y figurer un titre à la gloire du défunt, sobrement intitulé "Song for Ronnie James". Jorn Lande a utilisé sa plus belle plume de corbeau pour écrire cette chanson. Le titre commence sur un requiem processuel à la guitare acoustique et au violon. On note toute l'émotion et le respect de Jorn Lande dans son chant langoureux marqué par la tristesse. Mais comme le maître était un vigoureux adepte des chants en puissance, la douceur de l'entame fait place nette aux détonations de guitare, aussitôt suivies des claquements de batterie et de rugissements au chant. Un chant et une chanson inspirés de "Dio". On retrouve ce même sens du rythme alourdi et ses riffs élancés. Sur la fin de la piste, la guitare, sur des notes torturées et fiévreuses, exprime avec le chant, un véritable état de souffrance.

"Song for Ronnie James" est ensuite suivi de reprises, histoire de donner une seconde vie à certaines chansons marquantes dans la carrière de Ronnie James Dio, bien que l'on note que Jorn Lande ait décidé de ne pas y incorporer certains titres, pourtant des plus admirables comme "Holy Diver" et "Heaven and Hell". Les inconditionnels de "Dio" risquent d'être déconcertés par l'interprétation faite par Jorn Lande de leur idole. Cela reste du heavy metal tout en puissance. Là n'est pas le problème. Il est difficile, sur certaines pistes, d'en reconnaître l'original, tellement l'interprétation est particulière. L'atmosphère est lourdement chargée, ambiance couverte et électrique. C'est comme se retrouver au milieu d'un orage. Les instruments foudroient littéralement les pistes. Le chant fait dans la surenchère et écrase le son. Jorn tente avec sérieux d'adapter son chant à celui de Ronnie James Dio, en ajoutant parfois des échos pour apporter une touche s'accordant bien avec l'ambiance marquée de la musique. On a l'impression qu'ils en font un peu trop, tout de même. Cela aura néanmoins le mérite d'être original. Ile est vrai qu'une interprétation rigidement fidèle aurait pu être ennuyeuse. Des titres comme "Lord of the Last Day" et "Sacret Heart" sortent du lot. On pourra dire que Jorn les aura arrangés à sa manière.

Par contre, on ne pourra pas en dire autant de "Kill the King", un monument du metal souillé. Le son est saturé, les couplets passés à la moulinette. Cet ensemble "salopé" (excusez du peu) a été exécuté dans l'empressement. Le résultat est consternant.
Tout cela finit bien pourtant avec une reprise du groupe "Dio", interprété cette fois-ci en live, "Straight Through Heart". Hormis la voix un peu lointaine, causée par l'interprétation live, la chanson est simplement et fidèlement respectée.

Cet album de "Jorn" reste, malgré ces quelques imperfections, un vibrant hommage au sieur Ronnie James Dio. A la décharge de la formation, il faut garder en mémoire que l'album "Dio" a été fait sur le tas. De plus, il a été difficile pour Jorn Lande d'endosser un costume en or, surtout de quelqu'un dont il a longtemps suivi les traces. C'est un ultime au-revoir à celui qui nous a quittés. Un au-revoir seulement, car il apparaîtra encore sur chacune de ses sublimes chansons.

13/20

17 Commentaires

18 J'aime

Partager

AmonAbbath - 04 Juillet 2010: Désolé pour ce double message, je précise juste que j'ai supprimé mon 1er message, positif par rapport à ce disque (j'avais toutefois été clair : je ne l'avais pas écouté, mais j'y plaçais un certain espoir, et je trouvais la chanson hommage passable comme je le répète ci-dessus), parce qu'à l'écoute attentive du disque, et après re-vision et réflexion sur le clip, je suis grandement déçu comme vous pouvez le lire ci-dessus.
tonio - 04 Juillet 2010: A peine mort et déjà un cd hommage. De la part d'un artiste que je n'aime pas du tout en plus, pas question donc que je claque un centime dans cet album pue du cul. Cet opportunisme me fait gerber...
AlonewithL - 05 Juillet 2010: Je préssentait ce vigoureux manque d'enthousiasme de votre part. J'ai noté 14/20 plus pour saluer la réelle prise de risque sur la reprise dans un aspect personnel sur des chansons plus de 2ème calibre. La réinterprétation d'"Holy Diver" aurait été à mon sens une stratégie plus commerciale qu'un hommage. Je veux croire en la sincérité de Jorn Lande en dépit de sa suffisance égocentrique. Pour un travail réalisé en aussi peu de temps se n'est pas si mauvais que ça.
celtikwar - 06 Juillet 2010: moi je trouve cette album plutot bon, non pas dans le sens ou Jorn et sa chanson réinvente le style, song for DIo ne casse pas des pattes à une canard,
mais cet album permet de remettre au gour du jour certains titres, et il n'a pas cherché à les changer ou modifier pour qu'ils collent mieux avec sa voix, il les a conservé tel quelle. Et à son écoute on ressent l'âme de Dio planer au dessus de l'album.
Et pour cela je le trouve bon.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire