Calling the Wild

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Doro
Nom de l'album Calling the Wild
Type Album
Date de parution 01 Septembre 2000
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album122

Tracklist

1. Kiss Me Like a Cobra 03:18
2. Dedication (I Give My Blood) 03:54
3. Burn It Up 02:45
4. Give Me a Reason 04:19
5. Who You Love 03:51
6. Scarred 04:39
7. Ich Will Alles 02:26
8. White Wedding 04:37
9. I Wanna Live 02:42
10. Love Me Forever 05:15
11. Fuel 03:50
12. Constant Danger 03:39
13. Black Rose 03:43
14. Now or Never (Hope in the Darkest Hour) 03:51
15. Danke 02:57
Bonustracks (Limited Edition)
16. Alone Again 04:20
17. I Want More 02:26
Bonus CD (Re-Issue Digipack Edition 2009)
1. Alone Again
2. I Want More
3. Rip Me Apart
4. I Adore You
5. Burn It Up (Thunder Mix)
6. Burn It Up (Lightning Mix)
7. Burn It Up (Burning Mix)
8. Burn It Up (Burning Hot Mix)
9. Burn It Up (lightning Strikes Again Mix)
10. Ich Will Alles (Acoustic)
11. Burn It Up (Acoustic)
Total playing time 1:02:32
U.S.A. Edition (Different Tracklisting)
1. Terrorvision
2. I Give My Blood (Dedication)
3. White Wedding
4. I Wanna Live
5. Liss Me Like a Cobra
6. Love Me Forever
7. Pain
8. Give Me a Reason
9. Fuel
10. Scarred
11. Now or Order
12. Alone Again
13. Constant Danger
14. Burn It Up

Chronique @ steelhardos

02 Août 2008
Pour ceux qui ne connaitraient pas la célèbre hurleuse, reine du Metal, Doro a d'abord officié et fait ses armes dans le groupe de Heavy Metal allemand (normal pour une Allemande) Warlock, qui a débuté sa carrière pour de bon en 1983.
Elle y a tenu le micro durant six ans, composant des titres encore très appréciés de nos jours tels que : "All We Are", "Hellbound", "Burning The Witches" ou "I Rule The Ruins" (qui font tous la part belle aux guitares tranchantes et autres basse et batterie cogneuses à souhait).

C'est donc en 1989 que débute sa carrière solo avec l'album Force Majeure qui offre un bon compromis entre morceaux percutants, mid tempos et ballades accrocheuses dont elle a le secret. Le tout est fort bien réussi et s'oriente déjà vers quelque chose de plus soft.

Cependant, l'utilisation abusive des ballades et cette envie d'apporter de la modernité à ce bon vieux Heavy ont bien failli lui coûter le désintérêt du public avec les albums Love Me in Black et Machine II Machine dont elle fera même des remix. Mais cela n'entame en rien sa détermination car, en 2000, sort ce fameux Calling the Wild qui reprend les mêmes idées que les précédents albums mais, cette fois-ci, avec moins d'égarements.

Petite incartade avant le descriptif du CD : si vous posez la question à un fan de Doro :
Mais qu'est-ce que tu aimes le plus dans sa musique ?
Il vous répondra sûrement la voix !
Il pourra aussi évoquer l'énergie qui se dégage de la plupart des chansons ou du feeling de ses ballades (riches en émotions) qui parlent directement au coeur.
Mais cette voix !!! Doro prend aux tripes, jette tout ce qu'elle a, comme si vous étiez dans la cabine d'enregistrement en face d'elle (gare aux postillons, chers lecteurs).

Il y a plusieurs éléments différents dans ce Calling the Wild au milieu duquel on trouve des accents Punk ("Ich Will Alles") ou bien Gothic ("White Wedding" reprise de Billy Idol), des titres énervés comme "I Wanna Live", "Now Or Never" au chant énorme et bien sûr quelques ballades ou fausses ballades dont une avec le grand Lemmy de Motörhead en invité ("Love Me Forever").

Les trois premiers titres nous explosent à la face gentiment : le mur de guitare est là, la mélodie des petits soli et des refrains accrocheurs aussi, la voix toujours convaincante. On se prend à rêver que les morceaux ne s'arrêteront jamais (surtout "Burn It Up").
"Give Me a Reason" arrive pour nous rappeler l'attachement de la belle aux chansons calmes et envoûtantes. Celle-ci réussit pleinement son rôle, même si un peu longue (4.19 min).
La suivante ("Who You Love") est une Rock Ballad qui dévoile une guitare à la fois mélodique, aux accords bien appuyés, à grands renforts de vibrato avec une Doro qui se lâche un peu.
"Scarred" est aussi une ballade, tellement belle que je ne peux critiquer le fait d'en avoir enchaîné pratiquement trois à la suite. Si on aime la voix de Doro, ça passe sans aucun souci.

A la onzième piste, on refait le plein de décibels avec "Fuel", très stimulante, avec les "Yeah ! Yeah !" de la rockeuse, qui donne envie de secouer la tête, les propos tournant autour d'un besoin de sensations fortes et de séduction.
La guitare sèche est de rigueur pour le titre suivant et le clavier s'invite sur celui d'après (où Doro nous caresse à nouveau de sa douce voix).

- Attention ! Voici la bombe du CD :
"Now Or Never" détruit tout sur son passage! On sent la hargne et j'adore le contraste avec les titres précédents. On est littéralement pris par surprise.
La dernière piste change de registre et l'on a droit à "Danke", chanté en allemand, en hommage au père de Doro. Ce titre assez solennel termine bien l'album.

Que dire de plus sinon de vous inviter à acheter l'album ou de le réécouter si vous l'avez déjà !
Si vous aimez, alors essayez le CD suivant (intitulé Fight) ou le plus récent (Warrior Soul), ou bien encore un plus ancien… Ils sont tous un peu différents mais possèdent un atout qui fait que l'on aime Doro à vie : sa superbe voix de Rockeuse au coeur tendre !

4 Commentaires

6 J'aime

Partager
Spirithorse - 03 Août 2008: Sympa ta chronique avec de l'humour et de la passion. C'est avec cet album que j'ai découvert Doro et au début je n'ai pas tant accroché que ça, mais au fil des écoutes c'est devenu un incontournable!
Poupoune - 03 Août 2008: on sent ta passion pour la belle.
bravo continue
steelhardos - 03 Août 2008: Merci, c'est cool (' mais je ne suis pas totalement fier de moi car j'aurais voulu l'étoffer un peu plus cette chronique et faire une meilleure conclusion.
J'attends d'autres commentaires et je serai content de faire connaître un peu plus ce cd et le groupe.
Edit: j'ai ommis de mentionner les 2 supers solos de gratte sur "Love Me Forever".
Matai - 14 Octobre 2011: Je viens de lire ta chronique, et je te mets un petit commentaire, pour te dire qu'elle est bien écrite, avec de l'humour et de la passion (ouf, je n'ai pas reçu de postillons). Mon album préféré de la Reine, les morceaux sont excellents. Coup de coeur pour "Kiss Me Like a Cobra" qui déchire tout avec son refrain enragé; la belle nous saute au cou comme un serpent!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire