Forever Warriors, Forever United

Liste des groupes Heavy Metal Doro Forever Warriors, Forever United
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Doro
Nom de l'album Forever Warriors, Forever United
Type Album
Date de parution 17 Août 2018
Labels Nuclear Blast
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album34

Tracklist

DISC 1 - Forever Warriors
1.
 All for Metal
 
2.
 Bastardos
 
3.
 If I Can’t Have You – No One Will
 
4.
 Soldier of Metal
 
5.
 Turn It Up
 
6.
 Blood, Sweat and Rock ‘n’ Roll
 
7.
 Don’t Break My Heart Again
 
8.
 Love’s Gone to Hell
 
9.
 Freunde Fürs Leben
 
10.
 Backstage to Heaven
 

Bonus
11.
 Be Strong
 
12.
 Black Ballad
 
13.
 Bring My Hero Back Home Again
 


DISC 2 - Forever United
1.
 Résistance
 
2.
 Lift Me Up
 
3.
 Heartbroken
 
4.
 It Cuts So Deep
 
5.
 Love Is a Sin
 
6.
 Living Life to the Fullest
 
7.
 1000 Years
 
8.
 Fight Through the Fire
 
9.
 Lost in the Ozone
 

Bonus
10.
 Caruso
 
11.
 Tra Como e Coriovallum
 
12.
 Metal Is My Alcohol
 

Chronique @ frozenheart

16 Août 2018

Un gargantuesque manifeste de Heavy qui aurait mérité d'être plus court.

Il aura fallu attendre six longues années pour enfin voir notre reine du Metal nous donner un successeur à l'excellent Raise Your Fist paru en 2012, elle qui s'était montrée jusqu'ici si prolifique (16 albums studios en 34 ans, si on y ajoute les 4 avec Warlock). L'air de rien, il faut quand même reconnaître que la belle n'a encore rien perdu de sa fibre créative en nous proposant cette année, pas un simple, mais un double album constitué de pas moins 19 titres.

Le premier, l'excellent et percutant Forever Warriors, le second, mois énergisant et plus léger Forever United. En effet, si Forever Warriors, possède à lui seul la majorité des morceaux les plus réussis, plus fédérateurs, entraînants et Heavy, l'écoute de Forever United, lasse vite l'auditeur, la faute sans doute à son trop grand nombre de ballades pour la plupart assez réussies, mais qui auront effet de faire vite retomber l'atmosphère Heavy et fédératrice de ce deuxième volet.

Niveau line-up et aux côtés de notre reine du Metal nous retrouvons la même équipe que sur Raise Your Fist, à savoir : Luca Princiotta (ex-Faust, ex-Sons Of Seasons) à la guitare, Johnny Dee (ex-Britny Fox) à la batterie, et Nick Douglas à la basse, ainsi que plusieurs invités aussi connus que prestigieux tels que les guitaristes Doug Aldrich (ex-Dio, Whitesnake, The Dead Daisies), Ross The Boss (Manowar) et Tommy Boland (ex-Warlock). Sans oublier le viking, Johan Hegg d'Amon Amarth venu poser quelques growls sur le duo "If I Can’t Have You – No One Will" ainsi que Mille Petrozza (Kreator), Jeff Waters (Annihilator), Chuck Billy (Testament), Rolf Kasparek (Running Wild) et feu Warrel Dane (Nevermore, Sanctuary) pour les chœurs.

Il convient d'ailleurs de noter, le magnifique travail de production, qui mettra à l'honneur une rythmique détonante, et des interventions de guitares tranchantes, menées par un chant puissant, soutenu par des chœurs massifs, le tout pour un son et mix final résolument Heavy old-school. Quant à la pochette et son artwork elle sera une nouvelle fois réalisée par l'artiste et cover designer de renom Geoffrey Gillespie, à qui l'on doit les plus belles pochettes des albums de notre reine du Metal telles que : Triumph and Agony de Warlock (1987), Warrior Soul (2006) Fear No Evil (2009) et Raise Your Fist (2012).

Ainsi, Forever Warriors, (le premier volet), nous propose d'entrée de jeu, des titres à l'approche percutante et directe, à commencer par l'introductif et fédérateur "All for Metal". Ce titre taillé pour la scène et constitué d'un riff épais et de chœurs au "whoo oh, oh!", des plus efficaces, donnera plus ou moins le ton de ce premier opus. Tout comme, le teigneux et speedé "Batardos" (en hommage à Lemmy de Motorhead), qui grâce à son refrain fédérateur et riff épais, arrivera lui aussi à faire son petit effet en situation Live.

Parmi les morceaux les plus subtils et travaillés de Forever Warriors, nous retiendrons le beau "Backstage to Heaven" aux plaintives guitares gorgées de feeling, avec au centre un superbe et impromptu solo de saxophone qui semble venir de nulle part et qui le désignera comme le morceau le plus original de cette première galette. Parmi d'autres morceaux inédits et réussis, n'omettons pas " ‘If I Can’t Have You – No One Will", au refrain un brin répétitif, chanté en duo avec Johan Hegg, le tout soutenu par une rythmique presque martiale et un riff de guitare épais. Le mid-tempo et classique "Turn It Up" qui se distinguera par un couplet refrain et final efficace, suivi du remuant "Blood Sweat and Rock 'N' Roll " et son riffing et refrain à la AC/DC, qui vous donnera l'irrésistible envie de taper du pied et headbanger comme un damné. N'omettons pas la magnifique et très inspirée ballade "Soldier of Metal" où notre reine brillera de mille feux, tout comme sur la magnifique reprise " Don't Break My Heart Again" de Whitesnake, qui dans une version plus Heavy, réussira à convaincre les fans les plus exigeants. Quant aux titres restants, "Love’s Gone to Hell" et "Freunde Fürs Leben", ils seront à ranger parmi les plus évidents et convenus de ce premier volet.

Passons sans plus attendre au deuxième volet Forever United.
Il commence très fort avec l'entraînant "Résistance". Un hymne qui avec un refrain fort et son rythme soutenu et Heavy, le désignera comme le titre préféré de votre serviteur. Par la suite, nous retiendrons la poignante ballade "Living Life to the Fullfest" en hommage à Lemmy de Motorhead, le mid tempo "Heartbroken" aux superbes motifs et plans de guitares Heavy, où le génial Doug Aldrich, vendra y greffer l'un de ses meilleurs solo. Côté mid-tempo n'omettons pas "Fight Through the Fire" et ses guitares gorgées de feeling, soutenu par un refrain fédérateur, chanté avec puissance et conviction par notre Metal Queen.

Quant aux morceaux restants (uniquement des ballades), et comme je le précisais dans mon préambule, elles n'apporteront rien de plus au propos, pire elles réussiront, même par faire retomber la dynamique Heavy et entraînante de l'opus. Avant de terminer n'oublions pas l'autre titre hommage à Lemmy, la magnifique reprise de ‘Lost in the Ozone’ chantée avec grâce et émotion par une Doro demeurant inconsolable depuis la tragique disparition de son père spirituel.

À noter que la version digipack et gold de ce double album propose plusieurs titres en bonus "Be Strong", "Black Ballad" et "Bring My Hero Back Home Again" pour le premier volet et de la reprise "Caruso", l'instrumental "Tra Como e Coriovallum" ainsi que "Metal Is My Alcohol" pour le second. Des bonus qui ne m'auront pas été fournis avec l'album promotionnel simple offert par le label.

Ce gargantuesque et imposant Forever Warriors, Forever United, malgré la présence de son (trop) grand nombre de ballades, demeure donc un double album très réussi, car comportant un lot plus que satisfaisant de titres Heavy, variés et fédérateurs. En conclusion, ce double album aurait été certainement meilleur, s'il avait été proposé dans un format simple plutôt que double et amputé d'au mois la moitié de ses titres (ballades) les plus faibles!

En attendant, Doro et son groupe est bel et bien de retour et n'a pas l'intention de laisser quiconque lui enlever son titre de Reine du Metal.

6 Commentaires

12 J'aime

Partager

King_Triton - 17 Août 2018:

J'adore Doro et c'est toujours un plaisir de la voir en concert mais ce dernier album ne me plait pas beaucoup : Trop long, trop décousu, trop de ballades et de titres quelconques...non franchement je ne suis pas du tout emballé, le précédent était beaucoup mieux.

frozenheart - 17 Août 2018:

Tout à fait roi triton! Comme je le dis en conclusion de ma chronique, ce nouvel effort de Doro aurait été meilleur et moins décousu s'il avait été en format simple. Et puis que vienne faire toutes ses ballades plus ou moins sirupeuse et ennuyeuse ? Bref même s'il est moins bien que Raise Your Fist (son prédécesseur), ce Forever Warrior...United possède quelques bons morceaux. Après nous pouvons plus que saluer la reconnaissance et le respect qu'à notre reine du Metal envers son public, et cela depuis ses débuts avec Warlock d'ou ma note de 16/20 pour la belle carrière de l'artiste, sinon 14/20 pour l'album. Ceux comme moi qui l'ont vu en concert peuvent en témoigner.

King_Triton - 17 Août 2018:

Bien sûr, j'ai eu l'occasion de la rencontrer lors d'un mini concert à la Fnac, Doro est absolument adorable et ne s'économise pas sur scène.  Mais ce repas gargantuesque qu'elle nous sert est pour moi trop lourd et indigeste, il aurait fallu le dégresser car sur 1H40 de musique (en comptant les bonus) je n'en retiens tout au plus que 20 mn !

steelhardos - 07 Septembre 2018:

Perso je trouve ce double album au moins aussi bon que le précédent et j'apprécie qu'il soit bien fourni, quand on est fan on en a jamais assez ! Maintenant c'est vrai qu'il y a le facteur qualité qui compte, vu que l'on a la quantité. 

Doro a conservé sa voix malgré les années et j'aime la façon dont elle l'utilise sur ce nouvel opus : elle ne force pas et reste assez naturelle, ça n'a pas toujours été le cas. Je ne suis donc pas déçu au niveau du chant, la musique incorpore davantage de solo guitare ( en plus de l'instrumentale en bonus après la reprise risquée de Caruso ) et ça c'est bon !!! 

Ce n'est pas un album linéaire, où les titres seraient interchangeables, non c'est une oeuvre qui possède une âme. L'hommage rendu à Lemmy fait palpiter notre coeur de metalleux et Doro arrive parfaitement à restituer ses émotions autours des power ballads ou simple ballade qui font partie de son ADN depuis longtemps déjà. Son style depuis quelques albums c'est de mélanger les hymnes Heavy avec des titres plus calme avec des morceaux plus surprenant . 

Le titre "Freunde Fürs Leben" est pour moi une réussite et me donne envie de faire la fête avec son ambiance d'attablée germanique houblonnée !!! "Love is a Sin" est juste sympa et simple à écouter, elle me rappelle la période Machine II Machine/ Love me in Black. 

La carrière de notre Metal Queen s'est étoffée joliment en cette année 2018 et ce n'est pas le titre "Blood Sweat and Rock n' Roll" qui va m'en faire douter (j'aime beaucoup sa simplicité). Un bon mélange d'émotions brutes et de belles énergies !!! 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire