Black to the Blind

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Vader
Nom de l'album Black to the Blind
Type Album
Date de parution 13 Octobre 1997
Enregistré à Selani Studio
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album196

Tracklist

Re-Issue in 2015 by Witching Hour Productions
1.
 Heading for Internal Darkness
 03:46
2.
 The Innermost Ambience
 01:33
3.
 Carnal
 02:09
4.
 Fractal Light
 02:42
5.
 True Names
 03:37
6.
 Beast Raping
 02:42
7.
 Foetus God
 02:44
8.
 The Red Passage
 03:01
9.
 Distant Dream
 02:26
10.
 Black to the Blind
 04:07

Durée totale : 28:47


Chronique @ Fabien

08 Novembre 2007
Deux ans après l’intense De Profundis, le temps d’une parenthèse avec le disque de reprises Future of the PastVader s'offre le luxe de revisiter le répertoire de Slayer, Sodom, Kreator ou Terrorizer, la bande emenée par l'infatigable Peter Wiwczarek revient en ce mois d’octobre 1997 avec son troisième véritable album, le terrible Black to the Blind.

Une nouvelle fois enregistré sur les terres polonaises, sous la houlette d'Andy Bomba aux Selani Studios, le nouvel effort marque le départ du membre originel China, remplacé au pied levé par Mauser, aux côtés de Peter.

Balançant 10 morceaux d’une durée totale de 28 minutes (11 titres sur les versions ultérieures), Vader accélère nettement la cadence et délivre un deathmetal plus concentré, à la manière de Slayer sur le culte Reign In Blood. En effet, bien que Black to the Blind contienne quelques titres comme Heading for Internal Darkness ou True Names rappelant la période des deux premiers albums, la plupart des morceaux s’emballent dans des tempi effrénés, tel The Innermost Ambience ou Distant Dream, qui dégagent une rage et une puissance encore inédites dans la carrière du quatuor polonais.

Doc déploie dans ces moments là un pilonnage rythmique impitoyable, à grands renforts de blasts et de roulements de double grosse caisse, soutenant les guitares incisives du duo Mauser / Peter et les vocaux hargneux de ce dernier, à l’image de l’excellent Carnal, l’un des titres les plus furieux de la longue discographie de Vader. Sur ce titre en particulier, le deathmetal de Vader monte parfaitement en intensité, débutant sur les chuchotements du growler se transformant en un guttural renversant.

Traversant la période la plus fade du deathmetal avec une conviction inébranlable , Vader affirme une nouvelle fois tout son caractère avec son troisième album, affichant un niveau de brutalité étonnant. Black to the Blind, certes moins alambiqué que The Ultimate Incantation, possède en effet cette force de frappe qui lui permet, aux côtés d'High on Blood et Loathing (Deranged, Broken Hope), de surclasser les réalisations deathmetal européennes du moment, certes relativement faibles en cette année 1997.

Fabien.

2 Commentaires

10 J'aime

Partager
albundy57 - 17 Janvier 2011: Un beau petit missile qu'est ce "Black to the blind"!
Direct, accrocheur, puissant, VADER démontre encore qu'il est un des ténors de la scène européenne.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire