A Treaty of Alliance - Agony of a Dying Race

Liste des groupes Black Industriel Ad Hominem A Treaty of Alliance - Agony of a Dying Race
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ad Hominem
Nom de l'album A Treaty of Alliance - Agony of a Dying Race
Type Split
Date de parution 2004
Style MusicalBlack Industriel
Membres possèdant cet album17

Tracklist

Limited to 800 copies
AD HOMINEM
1. Wings of Terror
2. Dunkelheit's Pest (Onament Of Sin Cover)
ORNAMENT OF SIN
3. Pissing on Your Grave Until Eternity's End
4. Planet Zog - The End (Ad Hominem Cover)

Acheter cet album

Ad Hominem

Ornaments Of Sin


Chronique @ Aazzlaaroth

11 Novembre 2008
Kaiser whodanas is BACK !!!!!!!!!!!!
Bon, ok, il nous a foutu une grosse claque avec son Planet Zog - The End et son magique A.N.R.F.A.N.W. Cependant, il revient pour un petit split avec les copains d'Ornament Of Sin.

"Alors, respectivement, pour l'humanité et un ornement de péché. Ça parle forcément de la déchéance humaine"
Ben ouais.
Le split est fait en 2 parties avec Ad Hominem pour ouvrir le bal.
Je tiens à rappeler que cet album semble être une auto production et est sorti en 2005.

On commence avec AH qui va nous faire comme à son habitude, mal, très mal.
Wings of Terror et Dunkelheit Pest sont rondement bien menés, une production bien crade mais puissante, avec des riffs schizophréniques bien connus de Kaiser. On regrette cependant la voix, pas assez mise en avant, et des guitares qui bouffent le reste de l'instrumentale : on n'entend que la gratte.
Kaiser Wodhanas nous livre ici deux morceaux dans la lignée de Planet Zog, on retourne aux vieilles valeurs, rapides, efficaces, et qui semblent une grosse claque dans la gueule.
Seulement, on commence à sentir que notre Kaiser n'a pas nécessairement l'inspiration. Les deux chansons sont très bien, et j'adore l'œuvre du Kaiser, mais malheureusement on commence à palper la répétition, au niveau de la musique, on reste dans la continuité de A.N.R.F.A.N.W, c'est bien dommage quand on voit "Climax of Hatred" qui change littéralement de ce qui a été fait depuis ses débuts.
Cependant j'aime beaucoup ses chansons, mais les textes restent arqués sur l'élitisme nazi bien connu de notre lyonnais.
Mais on s'y fait vite.

Vient ensuite Ornament Of Sin, un groupe qui semblerait avoir la même idéologie que notre Lyonnais préféré.
La prod ressemble plus à du black enregistré sur un répondeur et il faut s'habituer au chant qui est inaudible.
Cependant, on saluera tout de même l'ambiance dégagée par "Pissing on your Grave...".

Avec un peu d'habitude, on finit par apprécier, mais il est dommage que les deux groupes ne bénéficient pas des mêmes moyens techniques pour réaliser leur prod, ce qui donne un décalage qui brise la continuité. Même si cela permet de différencier les artistes, ce n'était pas nécessairement bienvenu.
Les deux covers interchangées sont marrantes mais je préfère malheureusement la Planet Zog de AH et le Dunkelheit d'OOS.
Mais le principal, c'est que ce split est superbe et surtout, on ne s'ennuie pas (les compos ultra rythmées de Ad Hominem et les passages mélodiques d'Ornament Of Sin sont de pures merveilles).

Le point fort de ce split, c'est la prod dégueulasse qui lui donne son ambiance, une prod correcte n'aurait pas eu le même impact.
Des riffs simples, une batterie lourde, des chants criards aspirés par les grattes tranchantes : du bon black français.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire