Xecutioner's Return

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Obituary
Nom de l'album Xecutioner's Return
Type Album
Date de parution 27 Août 2007
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album272

Tracklist

Bonustrack from Digipack Edition
1.
 Face Your God
 02:56
2.
 Lasting Presence
 02:12
3.
 Evil Ways
 02:57
4.
 Drop Dead
 03:35
5.
 Bloodshot
 03:25
6.
 Seal Your Fate
 02:30
7.
 Feel the Pain
 04:31
8.
 Contrast the Dead
 07:01
9.
 Second Chance
 03:28
10.
 Lies
 03:32
11.
 In Your Head
 04:31

Bonus
12.
 Executioner Returns
 03:42

Durée totale : 44:20


Chronique @ tonio

23 Novembre 2007
Voilà près de quatre mois que ce dernier album de Obituary est sorti, et toujours pas une seule chronique en vue sur Spirit ! Soit ce disque est tellement énorme que personne n’ose s’y attaquer, soit tout le monde s’en fout de Obituary en 2007 ! J’ai plutôt l’impression que le groupe fait partie de ces formations que tout le monde respecte, mais que personne n’écoute…

Personnellement, « Frozen in Time » m’avait plutôt laissé de glace (ha ha…) et m’avait donné l’image d’un groupe au bout du rouleau, ne comptant que sur sa réputation pour se remettre en selle. Car les compos étaient franchement fades et poussives, aucune originalité, pas de titres marquants, bref, du Obituary simpliste, du Obituary de Fast food. Pour moi le groupe a depuis des années exploité et fait le tour de ses capacités, ce qui explique que je ne me suis pas rué sur ce nouvel album. Avant de l’écouter, je savais déjà ce que j’allais entendre…

J’en arrive à me poser une question toute simple : Obituary est-il vraiment un bon groupe ? Car sa réputation, il la doit à un premier album sorti à une époque où le death métal n’en était qu’à ses balbutiements, une époque où les riffs plombés de ses compos étaient inédits, quoique largement inspirés par Celtit Frost****************. Les vocaux titanesques de John Tardy ont eux aussi largement contribués à l’explosion du groupe, mais depuis ? Aucune évolution, aucune prise de risque (un poil sur « World Demise »), Obituary est un groupe qui stagne et qui ressert la même recette à chacune de ses sorties. D’autres aussi le font (Malevolent Creation, Cannibal Corpse, Unleashed…), mais Obituary évolue dans un registre tellement basique que s’en est d’autant plus flagrant.

Pour être sincère, « Xecutioner’s Return » est pour moi leur meilleure réalisation depuis « The End Compete », car bien plus énergique que leurs trois derniers albums. Le disque s’ouvre sur deux titres très speed, aux riffs malheureusement incroyablement simplistes, mais qui ont le mérite de se montrer fort entraînants, dans le style de "Threatening Skies" (« Back from the Dead »). La suite est du Obituary pur jus, titres partagés entre parties plombées et accélérations prévisibles, mais parfois savoureuses, l’ensemble de l’album étant ouvertement orienté vers le style de leurs premiers albums. Mais certains riffs sont tellement clichesques et peu recherchés ("Feel The Pain", "Drop Dead"…), que j’ai l’impression que le groupe se moque de lui même. Vive les rythmiques unicordes et les riffs en quatre accords! !

Tel J. Murphy Sur l’album « Cause of Death », R. Santola (Deicide, Iced Earth, Death…) a été engagé pour poser ses brillants soli sur les morceaux du groupe. Une bonne façon de redonner un souffle de fraîcheur aux compos, et surtout de capter l’attention de tous les métaleux / grateux avides de descentes de manche pleines de doigts partout. Mission accomplie, car Santola balance à tour de manche de nombreux soli, à mon goût pas toujours en adéquation avec la musique de Obituary. Sur certains titres la sauce prend très bien, mais sur d’autres, ses gratouillages techniques ne s’adaptent pas vraiment aux rythmiques hyper basiques du groupe. Néanmoins, cette touche mélodique apporte incontestablement un plus aux compos, ce qui prouve malheureusement que la musique de Obituary ne se suffit pas forcément à elle même…

Je n’attendais pas grand chose de cet album, je ne suis donc ni déçu ni surpris, même si « Xecutioner’s Return » se montre bien plus intéressant que son prédécesseur. Cette réalisation ne dévoile aucuns riff mémorable, aucune compos marquante, juste un assemblage de morceaux old school à tendance nostalgique. C’est déjà ça…
Et merci à death metal man, Fabien !

19 Commentaires

13 J'aime

Partager

thefastandgrind - 18 Mai 2009: Pour ma part obituary est un groupe culte. Tout comme slayer, metallica, cannibal corpse. Ils ont un nom hyper connus et si il devrait changer un peut leur zique ben il devrait changer de nom aussi. Pour moi ce dernier obituary est comme d'habitude sauf avec plus de solo de guitare et c'est franchement déçevant car il y en a beaucoup trop à mon gout. C'est pas un manchot non plus mais je préfèrait avant avec Mr west à la guitare enfin bon c'est mon avis. Obituary s'arrete à world demise pour moi et mention spéciale pour cause of death qui est pour moi l'ultime création du groupe.
 
Kuza - 13 Janvier 2010: De bons soli, mais vite lassants. Dommage. Un groupe qui a marqué son époque et qui a été l'un des pionniers, mais qui a très mal vieillit.
albundy57 - 12 Mai 2012: Oui OBITUARY fait partie de cette "vieille garde" du death, un combo inscrit au panthéon des ténors du genre.

Beaucoup ont critiqué la stagnation musicale de "Frozen in time", on s'attendait donc ici à un éventuel changement avec ce nouvel opus.

Seule modification de taille: l'arrivée de Santolla qui débarque avec ses interminables solis pointus et techniques.

A mon sens , ces derniers s'adaptent bien pour ses précédents combos, mais dans OBITUARY ils n'ont pas leurs places, surchargeant trop la zique du groupe, la rendant rapidement chiante..
ludess79 - 18 Août 2014: Encore raté !
Les 4 premières pistes sont de bonne facture mais dépourvues de toute originalité .
La suite est poussive et chiante et se ne sont pas les solos "über technique" de Ralph Santola (qui ne collent pas du tout à la musique d'Obituary) qui relèvent le niveau !

12/20

ludo
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ blackpsychoz

09 Décembre 2007
L'exécuteur est de retour parait-il comme en témoigne le titre de l'album. Depuis 2 ans déjà me direz-vous. En effet en 2005, Obituary annonçait sa reformation après quelques années sabbatiques prisent au moment où le death metal était dans sa plus mauvaise période. Lors de cette réunification ils se disaient, eux et leur musique, comme gelés dans le temps avec leur album Frozen in Time, ce qui laissait donc présager un retour triomphale, comme si Obituary allait redonner au death ses vraies couleurs, ses vraies valeurs, comme s'ils allaient montrer au monde ce qu'était du vrai death metal. De quoi susciter le bonheur des fans. Mais Obituary a sûrement parlé un peu trop fort, un peu trop tôt. Frozen in Time n'a pas causé l'effet annoncé, et son accueil s'est voulu beaucoup plus mitigé que prévu.

Et depuis cette rentrée quelque peu fumante, la roue a tourné pour Obituary. Et pas mal de changement on chamboulé nos vieux barbus habitués comme on le sait, à leur petite « routine ». Car depuis la sortie de leur DVD live Frozen Alive (tiens donc!) qui n'est pas tout mal ma fois, Obituary a migré de Roadrunner vers Candlelight, label pour lequel ils étaient fidèle depuis leur début. Deuxième fait, beaucoup plus important, est le départ plus ou moins volontaire de leur guitariste « soliste » Allen West. En effet ce dernier c'est vu être condamné à une petite peine de prison pour conduite en état d'ivresse. Rhaaa, on sait tous qu'un bon metalleux qui ce respecte apprécie boire une bonne bière ou un bon verre de Jack Daniel's pour ne pas citer de marque. Le tout est d'en boire avec modération, n'est-ce pas Allen?
Ceci étant, ce bon vieux West se voit être remplacé (temporairement?) par Ralph Santolla, qui a fraîchement pris congé de l'aventure Deicide. « Ah mais ceci veut dire que Xecutioner's Return est un super album! Santolla est le Saint-Sauveur de Obituary! » me criez-vous. Heu on va calmer sa joie tout de suite. Je suis d'accord qu'il a fait du bon boulot en ce qui concerne le dernier Deicide, mais The Stench Of Redemption ne ce veut pas un bon album que par ce qu'a apporté Santolla. Non?
J'oserais comparé Santolla, à James Murphy en ce qui concerne Xecutioner's Return. Oui, ses solis rappelle un peu ceux que Murphy grattait sur Cause of Death. Un bon point pensez-vous, lorsque l'on sait la bombe qu'est Cause of Death. OK Ralph Santolla est bon, OK il gère son truc, le soucis est qu'il en fait trop. Toute cette technique dégrade un peu l'image que reflète la musique (toujours) simpliste de Obituary. Ses solos heavy rendent quelques choses d'assez rock'n'roll plutôt tripant et original, mais le problème c'est que ce n'est pas vraiment du Obituary. Et oui moi j'aime la musique d'Obituary dans sa version la plus simpliste, et là le décalage est un chouille trop important.
« Jamais content! ». Oui, en tant que fan de Obituary, je suis exigeant on va dire. Mais Je me console en me disant que la voix de Tardy, elle, ne bouge pas, et ce qu'il vomi parait toujours aussi inhumain. Je me console aussi grâce au son produit, cette saturation fidèle au groupe : grave, grasse et crasseuse. Un son assez comparable aux albums The End Complete ou World Demise.

Comme tout bon fan de Obituary, on aime bien quand sa fait dans la simplicité, quand les riffs sonnent toujours un peu pareil, quand le rythme et la lourdeur font inlassablement headbanger. Et Xecutioner's Return n'est pas un mauvais album pour sa, mais on attendais simplement un peu plus de la part d'Obituary. J'ai pas mal critiqué la prestation de Santolla, elle n'est pas mauvaise loin de là, seulement un peu trop poussif. En vu du titre de l'album je m'attendais justement à un retour plus prononcé aux sources, quelques choses dans la vague d'un Slowly We Rot. Alors si vous souhaitez découvrir Obituary je vous conseil plutôt de vous rabattre sur une des 4 premières productions, beaucoup plus révélatrices de ce qu'est réellement ce groupe légendaire. Les éternels râleurs que nous sommes nous pousse à dire qu'Obituary à évoluer au travers de cette album, ce qui est évidemment une réflexion plutôt négative. Alors qu'en ce qui concerne d'autres groupes on crierais aux voleurs parce que ceux-ci n'ont pas évolués par rapport aux albums précédents.
Ah nostalgie « old school » quand tu nous tiens!

A écouter : Evil Ways , Feel The Pain , Seal Your Fate ...

Note 14/20

Blackpsychoz

Extrait de mon blog death-and-black.skyblog.com

2 Commentaires

0 J'aime

Partager
 
Pitch - 04 Fevrier 2009: cette chronique m'a vraiment plu. Je suis du meme avis pour ce qui est de ralph santolla. Son jeux de guitare est d'une grande qualité mas n'a rien a faire dans ce groupe. ( d'ailleur je me suis permis de lui dire ouvertement que ce serait bien qu'il se tire d'obituary lors d'un concert de deicide). j'espere vraiment que la prochaine galette retrouvera ses riffs lents et dénoués de fioritures, avec des soli agonisant et cette voix puissante et qui sait, peut etre meme le retour d'allen west.
 
BrutusBourrinus - 16 Avril 2017: Après avoir tenté de détruire Deicide, Santolla s'est attaqué à Obituary. Cet homme ne respecte donc rien! Un vrai nihiliste. Heureusement il a fini par se faire lourder, comme du reste de Deicide. De penser qu'il puisse s'approcher de Cannibal Corpse, des sueurs froides me prennent. Amis groupes de Death Metal US, ne laissez pas s'approcher le Santolla! Jetez-lui des pierres!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire