With Doom We Come

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Summoning
Nom de l'album With Doom We Come
Type Album
Date de parution 05 Janvier 2018
Style MusicalBlack Epique
Membres possèdant cet album78

Tracklist

1.
 Tar-Calion
Ecouter07:15
2.
 Silvertine
Ecouter08:53
3.
 Carcharoth
Ecouter09:19
4.
 Herumor
Ecouter07:08
5.
 Barrow-Downs
Ecouter02:47
6.
 Night Fell Behind
Ecouter07:20
7.
 Mirklands
Ecouter11:00
8.
 With Doom I Come
Ecouter11:18

Durée totale : 01:05:00

Acheter cet album

Summoning



Chronique @ tigrex_noir

20 Août 2018

nous sommes dans une époque où le spectateur n'a jamais été à ce point gavé de créativités

Nous sommes dans une époque unique : une époque où le spectateur n'a jamais été à ce point gavé de créativités. Cela le conduit à ne plus les considérer comme telles. D'autant plus que nous vivons dans une société au rythme effréné. Gavés d'images, de sons, de pensées, de textes... Nous ne pouvons plus nous permettre de prendre le temps d'assimiler pleinement chacune des oeuvres que l'on croise dans notre chemin de vie. C'est là qu'est le problème : Chaque oeuvre, je pense, a besoin d'un certain temps pour être pleinement explorée. C'est le cas dans tous les milieux artistiques, et bien entendu, la musique n'échappe pas à cette règle. A tort, nous rejetons des nouvelles créations car elles ne correspondent pas à nos attentes. Le problème est que nous n'avons rien à attendre d'un artiste qui créé avant tout pour lui, puisque son art doit en premier lieu le convaincre en fonction de son train de vie. C'est là tout le problème de la chose. Et c'est là tout le problème que beaucoup de gens ont eu avec le dernier album de Summoning.

Tout le monde s'attendait à ce que "With Doom We Come" soit la suite de "Old Mornings Dawn". Et on ne va pas se mentir, le label allait dans ce sens (pour la pub, c'est mieux à partir d'un produit qui a bien marché...). Mais qu'en était-il du groupe ? Je ne me souviens pas avoir vu Summoning expliquer en quoi "With Doom We Come" se voyait être la continuité de "Old Mornings Dawn". Au contraire, ayant lu une de leur récente interview où ils avaient déjà commencé le travail sur cet album, les deux comparses faisaient clairement comprendre qu'il allait être partagé entre les anciens disques et les plus récents en utilisant le même matériel que pour "Old Mornings Dawn". "With Doom We Come" ne se voyait déjà pas du tout comme une évolution musicale sur les bases de "Old Mornings Dawn", bien au contraire, le duo oeuvrait plus pour un retour aux sources.

"With Doom We Come" est un album à l'image de son titre, cela se caractérise par ses ambiances musicales et surtout les thématiques lyriques forgeant les piliers de son univers. Comme a son habitude, Summoning reprend comme avatar des grandes figures de l'univers de Tolkien. Ces figures peuvent être soi des personnages ou des lieux importants de l'univers d'Arda.

Cette fois-ci, c'est sur une note plus mélancolique que se tourne l'album. La thématique principale semble être celle de la solitude, de l'écart que l'on éprouve envers son quotidien et notamment de cette volonté à vouloir retrouver nos racines. Les titres "Herumor", "Night Fell Behind" et "Mirklands" représentent clairement cette idée, sans oublier la conclusion "With Doom I Come" qui interprète un poème de Tolkien narrant l'arrivée de Melkor sur les Terres du Milieu avec sa conviction d'y mettre fin à l'amour, la lumière et la joie en y apportant sa malédiction. Un album sombre, donc ? Pas tout à fait, selon moi. Car les titres "Tar-Calion", "Silvertine" mais aussi "Mirklands" nous plongent dans ces atmosphères de voyages, de paysages sensationnels et ainsi, explorent l'idée de se réconcilier avec soi-même en explorant les vestiges des anciens mondes ("Tar-Calion"évoque un des seigneurs de l'île de Numénor, l'Atlantide de l'univers de Tolkien) et des paysages sauvages spectaculaires ("Silvertine" sont des grandes montagnes où le tient la tour de Durin, là où Gandalf affronte le Balrog). Le groupe se veut retourner à ses propres sources, retrouver ce qui l'a constitué à son aube et ce en utilisant les éléments nouveaux qu'ils ont acquis jusque-là. C'est donc un véritable travail archéologique sur son propre passé que nous livre Summoning avec "With Doom We Come", mais c'est un album symbolisant la hantise que traverse les deux comparses. Oui, la hantise, celle de la solitude, celle de la sensation d'être abandonnée, négligée par son propre entourage. C'est déjà cette même thématique que le groupe avait magistralement oeuvré avec le titre spectaculaire "Caradhras".

Comme écrit plus haut, Summoning a la particularité d'utiliser les grandes figures de l'univers féerique de Tolkien comme avatars manifestants leurs propres questionnements. Le groupe se confie lui-même en se personnifiant avec ces personnalités et paysages de l'écrivain britannique. Par exemple, "Herumor" est un seigneur Homme ayant rejoins le côté du Mal, mais le texte de la chanson sont ceux du poème "Alone" d'Edgar Allan Poe. L'idée de la solitude est clairement représentée dans ce morceau, et le fait de lier le poème de Poe au personnage de Tolkien avec une composition musicale profondément mélancolique, nous livre un résultat particulièrement touchant. L'émotion que livre Summoning dans ce morceau est absolument impressionnante, on ne peut pas rejeter le fait que le groupe ressente fortement une certaine solitude dans son quotidien pour parvenir à un créer un tel chef-d'oeuvre. On a tendance à considérer que Summoning ne se base que sur l'univers de Tolkien, ce qui est faux, car le groupe interprète aussi des poèmes de philosophes et artistes divers, comme on peut le voir sur "With Doom We Come" où autre que Poe, les auteurs Ralph Waldo Emerson et William Motherwell voient aussi leurs textes interprétés musicalement par le groupe.

"With Doom We Come" est un album à la hauteur de la carrière du groupe. Un album à la fois mélancolique, épique, et surtout grandiose. Une fois de plus, le groupe nous propose un grand voyage dans l'imaginaire et le témoignage de grandes figures de la littérature en interprétant des textes aux thématiques et poésies fortes et sensationnelles. Avec le Mal, ils sont Venus, laissant une éternelle vallée où convergent mille sentiers sur lesquels nous oeuvrons pour tracer notre propre voyage.

4 Commentaires

14 J'aime

Partager
Marmite - 21 Août 2018:

C'est marrant, je me suis remis cet album hier...

C'est une très belle chronique. J'ai appris quelques info sur l'origine de leur texte ! Comme quoi on a beau fortement apprécier un groupe, on a toujours des choses à apprendre...

Personnelement celui-ci me touche bien plus que le Old Morning Dawn qui m'avait semblé un peu en perte d'idée et fait à la va vite (peut être à cause de Caladan Brood).

Je me le repasserai demain pour me rafraichir l'esprit tien.

 

NerZhul - 14 Novembre 2018:

Merci pour cette chronique! Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est dit en première partie : à la première écoute de cet album, je n'ai pas été très emballé et je l'ai rangé en attendant une autre occasion de le réécouter. Avec Summoning on peut toujours s'attendre à un sans fautes et on craint souvent d'être déçu. Je savais qu'avec le temps, j'allais mieux apprécier l'album :)

Les morceaux sont originaux, il n'y a pas de doute et il y a pas mal de nouveautés bien qu'il se rapproche tout de même du précédent. A mon avis le seul point négatif : les parties chantées. J'ai un peu de mal avec leurs voix sur cet album, on dirait qu'ils ont pris de l'âge.

Pour l'instant cet album figure dans mon top 3 de cette année 2018.

BlackGomme - 21 Novembre 2018:

En tout cas With Doom We Come confirme que le son des guitares de Summoning est un vrai régal. Ce qui m'embête c'est qu'il y a moins de contraste entre les deux chants. Sinon cet album est très bien même si je préfère Old Mornings Dawn.

 
vinscap33 - 07 Fevrier 2019:

C'est une bien belle chronique, qui laisse transparaître de la tolérance et de la patience...Cet album a été visiblement mal accueilli. Mais la manière dont tu l'évoques insinue dans mon esprit, l'envie de le decouvrir...

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire