Thorns Vs. Emperor

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Emperor
Nom de l'album Thorns Vs. Emperor
Type Split
Date de parution Juillet 1999
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album104

Tracklist

1.
 EMPEROR - Exördium
 03:00
2.
 THORNS - Ærie Descent
 08:34
3.
 EMPEROR - I Am
 05:05
4.
 EMPEROR - Ærie Descent (Thorns Cover)
 06:04
5.
 EMPEROR - Thus March the Nightspirit
 05:39
6.
 THORNS - Melas Khole
 06:31
7.
 THORNS - The Discipline of Earth
 07:40
8.
 THORNS - Cosmic Keys (Emperor Cover)
 06:12

Durée totale : 48:45



2.
 Ærie Descent
 08:34

Durée totale : 08:34



4.
 Ærie Descent (Thorns Cover)
 06:04
5.
 Thus March the Nighspirit
 05:39

Durée totale : 11:43



6.
 Melas Khole
 06:31
7.
 The Discipline of Earth
 07:40
8.
 Cosmic Keys (Emperor Cover)
 06:12

Durée totale : 20:23


Commentaire @ Alakihel

02 Octobre 2007
Un split Album bien particulier, puisqu'il relève du premier album, indus-ambiant pour Emperor, et qu'il s'agit également du premier album de Thorns (groupe phare de la vague du Black Métal Norvégien qui pourtant n'a sorti qu'un album depuis les années 90).
Pour ce qui est des compositions d'Emperor, on les reconnait par leur nom qui ont quelques peu été modifiés pour cet album, "I am" pour "I am the Black Wizzards"
"Thus March the Nightspirit" pour "Thus Speak the Nightspirit", etc...

On remarquera que la chanson "I Am" est composée de pas mal d'extraits de chansons d'Emperor, comme le riff accrocheur de "I am the Black Wizzards", ou encore le début de "Inno A Satana", on peut aussi entendre le fameux "I am The Emperor" dans l'intro ""Al Svart sur Anthems to the Welkins at Dusk". Pleins de petits clins d’œil sur fond de musique plus ou moins psycho.

Autre petit truc sympa est de faire faire une chanson par deux artistes, les deux versions de Aerie Descent sont aussi bien l'une que l'autre, toujours une musique d'ambiance mécanique à vous faire froid dans le dos.

Des compos sacrément malsaines et bien ficelées, évidemment ça nous change du Black Symphonique habituel de l'Empereur, mais se renouveler de temps à autre ne peut pas non plus faire de mal me direz-vous, et c'est quand même pas trop mal réussi, pour preuve Emperor reprend de temps en temps quelques extraits de cet album, on retrouve une bonne partie de "Exardium", première chanson du split-album, au début du "Emperial Live Ceremony", on entend également le riff accrocheur repris de "I am the Black Wizards" sur "I Am" pour clôturer le show.

Un album bien sympathique qui montre une autre vison de ce dont est capable Emperor, et de ce que pourrait être Thorns si ses membres se bougeaient un petit peu plus, et c'est dommage car au final on a pas beaucoup de choses à dire sur le côté de Thorns tellement on les connait peu.

En conclusion, un album très sympathique à acheter, tout en faisant gaffe à ne pas croire que vous allez écouter du pur Black.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire