The Slip

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Nine Inch Nails
Nom de l'album The Slip
Type Album
Date de parution 05 Mai 2008
Style MusicalMetal Industriel
Membres possèdant cet album91

Tracklist

1. 999,999 01:25
2. 1,000,000 03:56
3. Letting You 03:49
4. Discipline 04:19
5. Echoplex 04:45
6. Head Down 04:55
7. Lights in the Sky 03:29
8. Corona Radiata 07:33
9. The Four of Us Are Dying 04:37
10. Demon Seed 04:59
Total playing time 43:45

Chronique @ bojart

22 Septembre 2009
Seulement un an après Year Zero et quelques mois après Ghost I-IV(halo 26)en collaboration avec Atticus Ross, Trent Reznor et Nine Inch Nails sont de retour avec The Slip (halo 27), dernier album en date du groupe, dont je vais vous parler maintenant...

Sans Chris Vrenna (percussions, claviers) parti voir chez Marilyn Manson si l'herbe y était plus verte, Nine Inch Nails et Trent Reznor reviennent avec un septième opus baptisé The Slip (en anglais, l'erreur). Pourquoi un tel titre vous demandez-vous? Je n'en sais pas plus que vous! Si ce mot devait résumer le disque et son contenu, là serait l'erreur! Car ce disque est lui, loin d'être une erreur! Pourquoi donc me demanderez vous? Parce que bien que le pari ait été osé pour Trent Reznor de déroger à sa règle de sortir un album tout les 4-5 ans, celui-ci est, à mes yeux, réussi. La pochette reste simple avec sa ligne rouge et la silhouette d'un homme (Trent?) et cette sobriété dans la présentation est en diapason avec le disque et sa sobriété musicale. Sobriété? Entendez par là : efficacité, absence de fioritures, morceaux dansants et morceaux hypnotisant, textes abstraits mais véhiculant un message presque à chaque fois.

Musicalement d'abord, j'ai ressenti que Trent entraine son auditeur aux confins de l'abstrait, dans un univers post-Krafterkien à l'atmosphère éthérée. Un monde où se mêlent l'indus minimaliste et la musique expérimentale (mais attention! Pas de l'expérimentale chaotique à la Dillinger Escape Plan mais de l'expérimental ordonnée et construite). Il n y a qu'à écouter Corona Radiata, morceaux instrumental qui irradie de sa profondeur sonore et de son aspect brut le disque entier, et bien que des titres tels Echoplex ou Discipline soient calibrés pour faire bouger nos fesses, il y a des morceaux comme 999.999 (introduction à 1.000.000), The Four Of Us Are Dying ou bien Lights In The Sky qui mont emporté vers une terre de mélodies épurées et sobres... Et pour ceux aimant les chansons où l'on chante, je vais en parler dans quelques instants, le temps de vous dire que, musicalement parlant, The Slip est presque (j'ai dit presque!) l'égal de The Fragile (au niveau de l'inspiration que Trent démontre ici).

Les thèmes abordés ensuite, que ce soit avec 1.000.000, où le suicidaire rate son suicide quoiqu'il fasse ou alors Lights In The Sky, titre étrange sur un homme assistant à la mort de quelqu'un (une femme?) qu'il semble connaître... L'existentialisme s'invite dans cet album avec les titres Discipline, Echoplex, le puissant Head Down ou Demon Seed. Cela contraste avec Letting You, morceau dénonçant le monde dans lequel on vit et dans lequel Trent chante à fleur de peau. Il y a peu de titres où il chante et donc peu de choses à dire sur les lyrics, j'ai juste remarqué que Trent Reznor avait retrouvé sa verve, son punch et ses vocaux sont, ici dans The Slip, vraiment supérieurs à ceux de Year Zero, où les compositions (excellentes) étaient desservies par la prestation moyenne du leader de Nine Inch Nails au chant. Rien n'est à jeter dans cet album, disponible sur Internet et dans les bacs, et, si ce disque n'égale pas The Fragile ou The Downward Spiral, il n'en est pas loin tant la qualité est au rendez-vous.

Les points forts du disque : Son atmosphère sonore exceptionnelle et le chant de Trent Reznor.

Les points faibles du disque : Les thèmes abordés, qui sont très abstraits et le faible nombre de chansons (seulement dix!!!)

Conclusion : Un disque stupéfiant,euphorisant et musicalement très inspiré! Un must pour tous les mordus de Nine Inch Nails.

10 Commentaires

0 J'aime

Partager
Celldweller55 - 15 Décembre 2010: Écouté ce matin après "The Fragile" et "The Downward Spiral", en comparaison des deux précédents je l'ai trouvé bien peu intéressant :-S
Celldweller55 - 16 Décembre 2010: Oui mais bon ce n'est pas parce qu'il est gratuit que je ne vais pas donner mon avis ^^
Je ne l'ai pas trouvé mauvais, mais il souffre de la comparaison avec les autres albums qui m'ont bien plus enchanté.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ metalhertz

09 Juillet 2008
On peut dire que Trent Reznor ne chôme pas… à peine l'album instrumental "Ghost" sorti que voilà un nouvel album du Maître du rock industriel.

Pour ma part, je pense que beaucoup de morceaux sont dans le style de "With Teeth", et l'on ne s'en plaindra pas car la qualité est encore au rendez-vous.
L'on peut dire que les 6 premiers morceaux (avec une petite introduction indus) ont un format rock, avec la batterie, la basse et la guitare qui prédominent.

Puis arrivent 3 morceaux qui s'enchainent parfaitement au style mélancolique, avec la ligne mélodique du piano de "Light in the Sky", puis un des meilleurs titres de Nine Inch Nails " Corona Radiata " : titre atmosphérique où l'on s'aperçoit que Reznor a encore du génie, trouvant des sons venus de nul part (des "cris ?") et installant une ambiance froide, dans la ligné de certains morceaux de "The Downard Spiral", rappelant l'aspect sombre et tourmenté de NIN… suivi de "The Four of us are Dying", repartant dans un tempo moyen, et une mélodie, légèrement orientale, allié à un son indus.
Je pense que Reznor aurait pu développer un peu plus dans le sens de ces 3 morceaux.

Enfin, le rock reprend le dessus avec "Demon Seed", plus proche de "The Fragile".

Certes, il s'agit pas du plus grand disque de NIN, mais la qualité des compositions est toujours au rendez-vous !
De plus ce disque est gratuit et sera en vente en CD par la suite : cela est le signe d'un artiste qui n'a plus rien à prouver et qui agit à sa guise contre "l'establishment" du marché du disque (et qui à vraiment compris qu'internet est un outil énorme de diffusion).

4 Commentaires

8 J'aime

Partager
metalhertz - 11 Juillet 2008: Tu as assez raison, je voulais plutot parler de liberté artistique, car les derniers albums, ne sont pas remplis de hits.
metalmat66 - 27 Juin 2009: Pas le plus grand disque de NIN ? Heureusement, tu ne lui a mis que 20/20 ! Ridicule non ?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire