The Redlight Murder Case

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Deranged (SWE)
Nom de l'album The Redlight Murder Case
Type Album
Date de parution 15 Fevrier 2008
Enregistré à Berno Studio
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album47

Tracklist

1. Watch Me When I Kill 03:55
2. Strip Nude for Your Killer 05:32
3. Gently Before She Dies 03:13
4. Redlight Murderess 04:24
5. So Sweet, So Dead 03:05
6. The Killer Wore Black Gloves 04:15
7. Formula for a Murder 03:47
8. Death Walks on High Heels 03:36
9. Body Puzzle 03:39
Total playing time 35:26

Chronique @ Fabien

11 Mars 2008
Après deux mini albums et six full lenght, les infatigables Axelsson et Wermen remettent le couvert pour The Redlight Murder Case, leur nouveau méfait. Avec l’assurance d’obtenir leur son si caractéristique, les deux briscards réitèrent leur abonnement aux Berno Studios (Seance) en aôut 2007, fidèles à l’ingénieur Berno Paulsson, depuis Sculpture of the Dead enregistré en 1994.

Chaque album de Deranged se traduit inévitablement par l’arrivée d’un nouveau bassiste et d'un chanteur, Redlight ne dérogeant pas à la règle, marquant l’accueil respectif de Thomas Ahlgren et de Martin Schönherr, dont les éructations du dernier n’ont rien à envier à celles de Calle Faldt, son brillant prédécesseur. Après un passage chez Listenable pour quatre efforts, le groupe signe également son retour au sein de l’écurie Regain, avec laquelle il avait collaboré le temps du redoutable High on Blood. Pour le reste, hormis la barbe en moins de Rickard Wermen, la formation suédoise n’affiche aucun changement en perspective, conservant son death brutal & asphyxiant, sur un concept et des paroles toujours aussi outranciers & dérangés.

La seule écoute des terribles Watch Me & Strip Nude permet en effet de constater le non assagissement Deranged avec le temps, matraquant sans cesse durant 35 minutes, sur les rythmiques tapageuses de Wermen et les riffs suffocants d’Axelsson. Mais, au-delà de son effrayante brutalité, le groupe garde judicieusement sous le coude quelques accélérations meurtrières et breaks écrasants, cassant la relative linéarité de son produit, et permettant à l’auditeur de reprendre son souffle durant quelques secondes, afin de mieux l’ensevelir sous son avalanche de riffs, d’un hermétisme éprouvant.

Parfaitement ficelé, The Redlight Murder Case bénéficie parallèlement d’une production toujours aussi maîtrisée, mettant impeccablement l’ensemble en valeur. Ainsi, fidèle à son label de qualité et à sa violence sans concession, Deranged signe une réalisation, qui a défaut d’être exceptionnelle, comblera les fans irréductibles de la formation. Au-delà, on peut légitimement se demander si, après sept albums pratiquement identiques, le gang suédois peut délivrer autre chose que son death brutal & étouffant.

Fabien.

8 Commentaires

7 J'aime

Partager

sargeist - 11 Mars 2008: Cela me donne tout de même envie de découvrir ce groupe. Les combos homogènes, j'aime ca moi.
albundy57 - 10 Janvier 2011: Il y a quelques années, Wermen avait déclaré dans une interview que DERANGED ne ferait jamais autre chose que du death ultra brutal.
Ce nouvel album lui donne raison, et même si cela tourne quelque peu en rond. DERANGED délivre à chaque nouvel opus un concentré de brutalité qui fait du bien par où ça passe, et perso c'est tout ce que je leur demande.
Par exemple, cela me ferait chier qu'ils évoluent à la CARCASS...
NICOS - 21 Avril 2012: Excellent album. Peut etre le meilleur de leur discographie. Meme si Deranged à toujours le meme style, ils ont la capacité de sortir des morceaux qui sortent vraiment du lot. LIGHT MURDERESS est un morceau génial; Rare sont les groupes de death Brutal capables de sortir ce genre de morceaux!!!
Lingon - 27 Août 2012: Salut à tous,

je ne suis pas tout à fait d'accord avec la forme.

Je rejoins le commentaire précédent, car souvent nous critiquons les groupes qui changent et évoluent. Personnellement, on ne change pas une équipe qui gagne et je serais déçu que DERANGED modifie une seule note de leur style musicale.

Certes, rien n'évolue et tout se ressemble, mais quel pied je prends quand j'écoute leurs albums !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire