Deranged

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Deranged (SWE)
Nom de l'album Deranged
Type Album
Date de parution 11 Juin 2001
Enregistré à Berno Studio
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album70

Tracklist

1. Flesh Rebel 05:33
2. Cum on Command 02:28
3. Dead Hand Strangulation 04:25
4. Endophagy 02:54
5. Injected by Filth 02:22
6. La Orgia de los Muertos 01:46
7. Humanity; God's Failure 04:01
8. Malebolgia 02:37
9. Incurable 03:56
10. Impulse, Prey, Pleasure 03:31
11. Screen Passion 01:57
Total playing time 35:30

Chronique @ Scoss

28 Octobre 2010
En terme de Death Metal, la Suède est très certainement le plus fier représentant du continent Européen avec deux écoles bien distinctes apparues dans les années 90. La première, dite de Stockholm, emmenée par Grave, Dismember ou Entombed présentait un Death Metal primitif au son rugueux et très lourd. La seconde, dite de Göteborg, a émergé au milieu des années 90 sous l'impulsion des At The Gates, In Flames ou autres Dark Tranquility et fondé le style Death Mélodique. Néanmoins, la Suède est beaucoup moins connue pour sa scène Death Brutal dont le plus fier représentant est très certainement Deranged.

Avec 10 ans de carrière, trois albums et autant de démos au compteur, Deranged est loin d'être un petit nouveau sur la scène Suédoise. Mais Deranged n'est pas le genre de groupe avec lequel il est utile de faire des présentations. Il n'y a qu'à se fier à l'immonde pochette de l'album pour comprendre que le trio de Malmö (ndr: prononcer "Malmeu") ne fait pas dans la chanson sentimentale à texte.

Bien au contraire, Deranged écrase tout sur son passage tel un rouleau compresseur. Loin de verser dans la finesse, les trois musiciens érigent un véritable mur sonore d'une densité absolument étouffante. Une intro à la batterie pour lancer l'album et laisser à l'auditeur le temps de revenir sur sa décision, avant que les guitares et le chant ultra guttural ne viennent le pulvériser.

Bien que le tempo général soit relativement élevé et que la batterie ne cesse de blaster (ou presque) tout au long de l'album, c'est davantage par sa lourdeur que le groupe tire sa force destructrice. Ceci grâce au jeu de guitare de Johan Axelsson couplé à un son pachydermique et puissant. En effet, plutôt que de jouer des riffs à 200 à l'heure, Axelsson va davantage appuyer le côté gras et vicieux de ses parties de guitare. Ajoutons à cela l'utilisation judicieuse d'harmoniques artificielles, de mélodies dissonantes et la réalisation de soli totalement débridés où il fait littéralement hurler sa guitare (Injected By Filth), pour apprécier le talent du bonhomme.

C'est d'ailleurs lui qui tire à lui tout seul le groupe vers le haut, car en dehors de la performance de son cher gratteux et tête pensante la musique de Deranged ne brille pas par son originalité. A mi chemin entre Cannibal Corpse (notamment pour les vocaux et le côté brutal/gore) et la scène de Stockholm, Deranged possède de sérieuses références, certes, mais n'invente rien.

De plus le mixage, ne rend pas toujours justice à la musique du combo comme sur Flesh Rebel, le titre d'ouverture, où la batterie trop mise en avant donne l'impression que le titre patine un peu dans la semoule. Néanmoins de très bons titres émaillent cet album comme Injected By Filth et son mid tempo ravageur et terriblement efficace sur lequel J. Axelsson balance des riffs assassins et des soli hallucinants. L'interlude La Orgias de Los Muertes permet à l'auditeur de se reposer en milieu de course, mais tombe comme un cheveux sur la soupe avec ses ambiances indiennes, tout comme l'outro du disque, morceau ambiant avec des synthès inquiétants.

Même s'il pêche par endroits, Deranged est un bon album de Brutal Death qui remplit parfaitement son contrat : tabasser, tabasser et tabasser encore et encore un auditeur qui de toute façon ne demande que ça. Pour les fans du style...

3 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Fabien - 28 Octobre 2010: A mon humble avis, un disque dans le milieu discographique de Deranged, à défaut d’être aussi meurtrier que l’imparable High On Blood ou d’envoyer le deathster faire la tournée des cimetières comme le redoutable Plainfeld Cemetary. Il y a toutefois un titre que j’aime particulièrement sur cet album éponyme, c’est Injected by Filth pour son entrain et son côté implaccable. Ce morceau figurait d’ailleurs sur le sampler Metallian de l’époque et je me souviens l'avoir fait tourner jusqu’à overdose.

Fabien.
albundy57 - 06 Novembre 2010: Après un "III" ravageur et implacable, DERANGED revient nous annihiler les tympans avec un nouvel album toujours aussi brutal et direct.
Même si les suédois ne boulversent pas les choses sur cette nouvelle offrande, on perçoit tout de même quelques touches nouvelles qui évitent de pondre un skeud copie conforme des précédents.
corpsebunder50 - 04 Octobre 2012: J'aime beaucoup l'approche sonore de cet opus. Le son est surpuissant et il ressort un certain groove sur certains passages. Le tout reste cependant trop linéaire pour ne pas lasser.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Deranged (SWE)


Autres albums populaires en Death Brutal