The Circle

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Bon Jovi
Nom de l'album The Circle
Type Album
Date de parution 10 Novembre 2009
Style MusicalHard FM
Membres possèdant cet album98

Tracklist

1. We Weren't Born to Follow 04:03
2. When We Were Beautiful 05:18
3. Work for the Working Man 04:04
4. Superman Tonight 05:13
5. Bullet 03:50
6. Thorn in My Side 04:08
7. Live Before You Die 04:17
8. BrokenPromiseland 04:58
9. Love's the Only Rule 04:38
10. Fast Cars 03:17
11. Happy Now 04:21
12. Learn to Love 04:40
Total playing time 52:49

Chronique @ Marty

03 Mars 2010
Rock à doses plus où moins élevées, son énorme, arrangements en béton armé, ponts surprenants, atmosphères très travaillées, pas une seule ballade gnan gnan, de l'émotion et de la puissance à (presque) tous les étages. Depuis l'album These Days sorti en 1995, le groupe ne m'avait plus autant surpris que maintenant par la mise en place de ses morceaux. A l'écoute de ce nouvel opus, on se rend compte qu'il y a du travail, de la concertation derrière tout ça ; un désir de se renouveler un peu, d'étonner. Ce qui est certain, c'est que The Circle, à travers sa production moderne et ses nombreuses couches de guitares, donne un gros coup de vieux à Crush (2000) et Bounce (2002) ; fait même pâlir Have a Nice Day (2005) ! Il est la sortie d'autoroute de l'excellent Lost Highway (2007). Une sortie d'autoroute très bien engagée à mon sens. Autre point positif, c'est qu'il y a de l'âme sur "tous" les morceaux. Pas un ne semble avoir été "expédié" ni ne donne le sentiment d'être là pour du simple remplissage.

Même We Weren't Born to Follow (le seul morceau que l'on peut qualifier de faible sur le plan musical) a quelque peu remonté dans mon estime (morceau dont la simplicité m'exaspérait), et ce grâce au son qui n'est pas du tout le même sur le cd que sur la version radio, et aussi parce qu'il est finalement l'ouverture du tout que constitue The Circle.

Le son de chaque instrument est parfaitement mis en valeur, il y a une bonne cohésion entre eux. Le son de la guitare acoustique sur le superbe When We Were Beautiful par exemple, est très cristallin, et combiné avec celui des claviers cela apporte un côté mystique à la chanson, un caractère spirituel, une ambiance disons "élevée" qui correspond très bien aux réflexions du groupe à travers ses textes.

L'intro guitare-tambourin de Superman Tonight - le tout nouveau single du groupe -, est progressive comme une très mince fissure lumineuse déchirant petit à petit une obscurité profonde. Le refrain purement Bonjovien emporte les sentiments aussi sûrement qu'un In These Arms. Jusque à cette partie de l'album, on peut dire honnêtement que les morceaux se suivent mais ne se ressemblent pas, dégageant une atmosphère propre à chacun. Il y'a du relief, des tournants et des surprises à chaque virage ! Les 5 premiers morceaux sont un exemple de diversité en matière de rock.

Brokenpromiseland fait partie des meilleurs titres de l'album. La ligne de basse est énorme, le rythme (très proche de celui que l'on entend sur Save a Prayer de l'album Keep the Faith - 1992) donne envie d'envoyer valser la mollesse et les guitares se baladent d'une enceinte à l'autre, insaisissables, étourdissantes et lancinantes ! Une grande réussite artistique bien moins inspirée par U2 (comme tout le monde semble le prétendre) que par All Along the Watchtower et qui sonne vraiment nouveau dans la carrière de Bon Jovi. Si à l'écoute d'un tel morceau l'on persiste à dire que ce groupe n'évolue pas, c'est que je suis bon pour l'asile.

Quant à Love's the Only Rule, ce titre est à mon sens le meilleur de l'album. Les notes de Richie sont comme un bouquet de couleurs éclatantes et légères ; la voix de Jon est émouvante et ne lâche rien. Il n'est plus le gamin des premiers albums, juste un mec qui approche de la cinquantaine mais qui chante toujours avec la même ferveur. Sa voix se rapproche même parfois de celle que l'on entend sur le premier album, ce qui ajoute beaucoup d'émotions à ce titre. On peut également saluer la performance de Tico, ce si grand batteur qui, ici, nous régale particulièrement ! Love's the Only Rule, c'est une main fraîche essuyant des larmes brûlantes.

Le dernier titre de l'album, Learn to Love, avec ses rythmes un peu exotiques obtenus grâce aux percussions latines de Tico, et sa très belle mélodie, soutenue par de bonnes grattes acoustiques et les deux voix si complémentaires de Jon & Richie, devrait être utilisé pour clôturer les concerts je pense ; c'est un parfait épilogue, avec un message simple et encourageant : "Que tu perdes ou que tu gagnes, tu dois apprendre à aimer le monde dans lequel tu vis".

Cet album est galvanisant ! Je ne pensais pas que le groupe ferait un si bon travail. Je m'attendais à quelque chose de répétitif et de fastidieux, redoutais que le groupe n'aurait plus grand chose dans son sac seulement une année après avoir terminé sa dernière tournée mondiale (et quelle tournée !) et que le luxe et l'argent aurait peut-être anéanti pour de bon son génie du travail en studio et de la composition, mais pas du tout ! On sent dans cet album l'amour du travail bien fait ainsi que l'exceptionnelle fibre artistique qui habite chacun des membres du groupe. Je trouve tous les morceaux bons, ce qui pour moi ne s'était pas produit depuis très longtemps. Mais The Circle doit encore passer le cap de la scène pour s'épanouir totalement et peut-être produire de nouveaux "classiques".

6 Commentaires

11 J'aime

Partager

ZazPanzer - 10 Mars 2010: Bon, ben je vais te faire confiance une seconde fois ! J'achète et je reviendrai faire un tour pour te dire si je suis d'accord ou pas avec ta chronique, excellente au demeurant. A++
ZazPanzer - 27 Avril 2010: Salut. Alors, après pas mal d'écoutes, je suis assez déçu. Autant je me suis enflammé pour These Days, autant cet album me paraît honnête mais vraiment pas exceptionnel. Les morceaux que je préfère sont les plus faciles d'accès, à savoir "We weren't born to follow" et "work for the working man".
Elvangar - 14 Fevrier 2011: Un album qui confirme la créativité mélodique de ces talentueux musiciens. Seul bémol à mon sens, les guitares me semblent trop en retrait et du coup il manque ce son bien saturé d'un Slippery When Wet ou d'un Keep the Faith ...
 
Clyphra - 16 Fevrier 2011: Cet album est super aussi, je redecouvre bon jovi avec plaisir, quel maitrise, c'est jouissif!
Tout ca passe en boucle depuis quelques semaines dans ma voiture et chez moi, c'est ma femme qui ralait au debut mais maintenant elle apprecie bien joue jon!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire