Termination Bliss

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Deathstars
Nom de l'album Termination Bliss
Type Album
Date de parution 27 Janvier 2006
Labels Nuclear Blast
Style MusicalMetal Industriel
Membres possèdant cet album383

Tracklist

1. Tongues
2. Blitzkrieg
3. Motherzone
4. Cyanide
5. Greatest Fight on Earth
6. Play God
7. Trinity Fields
8. The Last Ammunition
9. Virtue to Vice
10. Death in Vogue
11. Termination Bliss
Bonustracks
12. Termination Bliss (Piano Remix)
13. Blitzkrieg (Driven on Remix)
DVD avec la version Extended
Clips
1. Virtue to Vice
2. Blitzkrieg
3. Cyanide
4. Synthetic Generation
5. Syndrone
Bonus Material
Making of Vertue to Vice, Blitzkrieg and Cyanide
Interview du groupe
Deathstars Media Player

Chronique @ Eternalis

23 Novembre 2008
Le fait de signer pour un premier album chez Nuclear Blast ne peut pas être un hasard. Lorsque l’on connait un peu le label, on sait que tous ceux y figurant sont soit indiscutablement des gros vendeurs, soit des daubes commerciales (Sonic Syndicate es-tu là ?). Alors oui, Deathstars comporte deux ex-membres de Swordmaster et le batteur de Dissection, mais je ne vous mentirai pas en disant que le premier album ne m’avait pas spécialement emballé. Pas très original, répétitif et sans grand intérêt, il ne restera pas, du moins à mon avis, dans les annales du Metal.

Et bien quelle ne fut pas ma surprise en m’apercevant que ce Termination Bliss était son parfait contraire : inspiré, attirant, démoniaque et intriguant, les Suédois reviennent et créent la sensation.
Plusieurs raisons à ce phénomène. Pour commencer, le tempo général revu à la baisse, presque intégralement moyen, voir lent. Cela alourdit considérablement la musique au grand bénéfice des atmosphères malsaines et électroniques de cet opus. La musique reste assez semblable, relativement simple, mais les arrangements ont gagné énormément de place et d’importance, ceci jouant grandement dans l’excellence de cet album. Glacials et minimalistes, ils propulsent chaque titre au rang supérieur et font de chaque écoute une nouvelle découverte.

Le chant de Wiplasher y est également pour beaucoup dans cette réussite. Malgré les similitudes visuelles, ne vous attendez pas à un clone de Manson, son chant est proprement unique. A la fois grave et solennel, puis tranchant comme une lame de rasoir lorsqu’il se fait plus black, ou encore très malsain lorsqu’il susurre à notre oreille des paroles démoniaques, son chant empli de perversité procure des frissons comme peu de vocalistes extrêmes sont capables de le faire.

Le piano prend également plus d’espace, comme le témoigne les deux meilleurs titres de cet opus : Termination Bliss et Virtue to Vice, les plus lourds, lents et malsains morceaux de l’album. Sur le titre éponyme, les orchestrations sont sublimes mais reste froides car samplés (ce qui pour une fois se trouve être positif) et le chant est simplement glacial, pervers et manipulateur. La fausse balade Virtue to Vice est également une perle, avec son intro au piano et ce chant toujours unique. D’ailleurs, si on devait le rapprocher de quelqu’un, ce serait plus Dani Filth, cela est évident sur The Greatest Fight of the Eath sonnant très Cradle avec les voix féminines et narratives saturées. On dénote également ça et là du Samael, du Marylin Manson, voire du Nine Inch Nails mais Deathstars affiche une personnalité certaine et affirmée.

En revanche, si l’on devait noter un petit défaut (il ne s’agit pas non plus de l’album du siècle), c’est une certaine linéarité. Certains morceaux sont bizarrement interchangeables ( Motherzone, Cyanide ) et montre un groupe naviguant dans des schémas qu'il a lui-même créés. Alors, ce n’est qu’un détail mais il reste à espérer que le quartet suédois réussira à se renouveler dans un genre, il est vrai, assez minimaliste (donc sans forte possibilité d’évolution). Mais bon, à l’écoute d’un tube en puissance comme Play God avec ses chœurs guerriers et son refrain ultra accrocheur, on se dit que le groupe à des moyens sous le coude.
Il sort un nouvel opus dans quelques mois, la réponse à nos interrogations nous sera bientôt fournie sous le nom évocateur de Night Electric Night. Enjoy !

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
Celldweller55 - 23 Août 2010: Album excellent techniquement, de très bonnes chansons à part justement ce "Play God" qui m'est resté en travers de la gorge. Pour moi les albums de Deathstars sont de moins en moins bons
Matai - 28 Janvier 2011: "Play God" est plutôt tendancieux (les allusions et le double sens avec "god"...), et c'est ça qui fait le charme de ce morceau =p
Celldweller55 - 29 Janvier 2011: Je n'ai pas accroché au rythme à vrai dire.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Metzly

14 Janvier 2006
Tiens tiens tiens nouvel opus des pionniers de l'indus suédois voyons voir ça....
Ayant beaucoup apprécie leur premier album dans ce style, loin des riffs bien tranchants à la Swordmaster, c'est avec impatience que je mets l'album dans mon pc...
Ma toute première impression fut : pas de doute c'est du Deathstars! Le son de guitare est bien le même, pas de grand changement notable au niveau du chant si ce n'est quelques effets plus ou moins caverneux selon les chansons...Voix toujours aussi graves et gothiques...
Bref, les changements qui m'ont le plus frappée se situent surtout dans le rythme et la structure même des chansons. Exit les morceaux façon Semi automatic ou Destruction, dès le premier titre de l'album on sent bien qu'il n'a pas été composé dans le même esprit que le précédent. Le mid-tempo y est bien plus présent et Termination Bliss commence bien plus en douceur avec Tongues. On peut d'ailleurs noter que pour la première fois le groupe utilise du piano sur deux intros ainsi que pour des ponts et que le clavier d'une manière générale y est beaucoup plus présent et développé qu'à l'accoutumée...
Le tout rend une ambiance très sombre, aux textes torturés, dont la fin de toutes choses en est le thème récurrent.
Bref vous l'avez compris, album bien plus sombre, plus glauque que le précédent, une bonne petite galette de darkness avec des morceaux accrocheurs tel que Motherzone, Cyanide, Tongues aux refrains qui restent bien en tête. Un opus qui régalera les amateurs d'indus sombre et décadent.

8 Commentaires

11 J'aime

Partager

kumelia - 29 Octobre 2007: Cet album est une pure merveille d'Indus Gothique! Les ambiances sont extrêmement sombres, glauques à souhait, mais tellement classes! A posséder d'urgence!!!
TheThorn666 - 15 Fevrier 2008: cet album est génial!!! j'adore la voix de Whiplasher^^ elle est superbe
Celldweller55 - 21 Mai 2010: Très bon mais leur premier essai reste mon favori
Kissofsteel - 23 Août 2010: Actuellement (aout 2010) à 7 euros à la FNAC et au Virgin.

A ce prix faut pas se priver. L'opus est sympa même si j'ai du mal à la trouver glauque et malsain et comme certain le disent. Un peu lineaire, pas tres original mais tres sympa.

Album sympa même si Je préfère son successeur "Night electrc Night"...bon OK la je dois pas être dans la majorité... ;o)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ fabkiss

15 Juin 2008
Dire que j'ai acheté ce CD, uniquement pour la touche qu'a le groupe sur l'étui de la version "Extended" de Termination Bliss, un look à faire vomir n'importe quel True Metalleux d'la mort, mais je ne connaissais absolument pas ce groupe, ni ce qu'il pouvait faire comme genre de musique.
Apparemment, sûrement quelque chose qui ressemble de près ou de loin au Gothique ou au Dark quelque chose.
Et je ne me suis pas trompé, c'est carrément Goth, pas que par la voix, par les ambiances, sombre et glaciale.
Mais aussi, c'est aussi carrément, quelque chose, qui, quand je m'étais éloigné un petit peu du Metal, à la fin des années 80, m'aurait semblé inimaginable, et pourtant, plus je découvre de nouveaux groupes (pour moi), plus cette influence et claire et manifeste, et ce dans pas mal de genre, je dirais même plus, CES influences, sont "claires et manifestes".

Je veux parler de la New Wave, et de la Techno.
Et Deathstars, justement; mixe ces 2 genres (en plus pile poil, ceux que j'affectionne, le pas compliqué Xb), avec un Metal, très Goth, et pas compliqué aussi, le genre de musique qui s'écoute sans y faire trop attention, avec plaisir, et qui en donne dix fois plus quand on y fait attention, car pleine de petites finesses.
Et quitte à choquer certaines âmes sensibles, la majorité de titres sont très "dansants", voir DanceFloor, à donfe.
Les Dj's feraient mieux de lâcher ce putain de Aarrh Haine Bee de merde et remixer ce genre de musique, ils feraient un malheur, et la Techno, redeviendrait passionnante.

Oh la....calmons-nous, je ne suis pas en train de crier au génie, loin de là, Deathstars n'est pas très original, ça ressemble à du déjà-vu, mais c'est quand même vachement bien fait, et d'une qualité indéniable, une fois, n'est pas coutume, je vais me lancer dans des comparaisons. Les titres les plus marquants "DanceFloor" ("Tongs", "Blitzkrieg", "Motherzone", "Cyanide", "Play God", "The Last Ammunition" et un peu "Death in Vogue"), en fin de compte presque tous les morceaux, un peu "rythmés" sont dans un esprit de ce que pourraient nous offrir Die Krupps ou Oomph!, mais surtout et c'est là que je vais me faire descendre, Samael (dernière période, la voix y est pour beaucoup, mais pas que), mais vraiment, Samael est la principale influence de cet album Samael, et la voix est très souvent assez proche de celle de Vorphalack.
Mais malgré tout, l'ambiance générale de l'album reste Goth particulièrement "Virtue to Vice" et son piano lugubre et hypnotique, "Death in Vogue" et ses Grandes Orgues, "The Greatest Fight on Earth" le plus sombre et torturé, ""Termination Bliss", bien que très sombre aussi, semble aussi le plus ouvert aéré et léger de l'album, sombre et lumineux à la fois, la version au piano est superbe, et pleine de mélancolie par contre je n'ai pas le remix de "Blitzkrieg", tu parles d'une édition "Extented" à la con.


Alors oui, c'est vrai, c'est un genre de musique qui a l'air assez surfaite, artificielle, où dans l'impact ressenti, les arrangements, la production et la post production, y sont pour beaucoup, oui, c'est vrai.
Mais que voulez-vous, c'est aussi un genre de musique qui m'éclate, alors pourquoi m'en priver et bouderais-je mon plaisir, sûrement pas pour des histoires de facilité ou de commercialisé en tout cas.

fabkiss

30 Commentaires

10 J'aime

Partager

AlonewithL - 28 Octobre 2011: Oh mais pardon, tu es le nouveau Gallilé de la sphère metal. Le grand scientifique incompris. Et moi je serais le vilain inquisiteur rageur qui te ferait le procès pour héresie. Il manquerait plus que le bûcher. C'est vrai que j'ai des origines espagnoles et que je brûle beaucoup de cochonnerie ces temps-ci. Toi, tu as du flair pour les gens, mais tellement peu pour la musique.
fabkiss - 28 Octobre 2011: bon, si tu veux continuer, c'est par MP
AlonewithL - 28 Octobre 2011: Je préfère ici.
Furya - 29 Janvier 2012: Salut

Dans le meme genre il y a Gothminister, exactement le meme style que Deathstars en plus dancefloor encore
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire