Still Hungry

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Twisted Sister
Nom de l'album Still Hungry
Type Album
Date de parution Octobre 2004
Style MusicalHeavy Rock
Membres possèdant cet album116

Tracklist

This album contains re-recorded versions of songs previously released
1. Stay Hungry
2. We're Not Gonna Take It
3. Burn in Hell
4. Horror Teria : Captain Howdy and Street Justice
5. I Wanna Rock
6. The Price
7. Don't Let Me Down
8. The Beast
9. SMF
10. Never Say Never
11. Blastin' Fast and Loud
12. Come Back
13. Plastic Money
14. You Know I Cry
15. Rock 'n' Roll Saviors
16. Heroes Are Hard to Find

Commentaire @ Stench

07 Janvier 2005
Inutile de présenter ce groupe que tout le monde se doit de connaître, Twister Sister marque son come back avec une série de concerts fabuleux (dont l’excellent show à Bologne cette année ou j’ai eu la chance d’aller). Pris du même virus que Saxon ou Exciter, ils ont réenregistré non pas un best of, mais leur album « Stay Hungry » en entier, initialement sorti en 1984. Alors on peut râler et trouver que cette méthode sent bon le fric facile, reste qu’à l’écoute du cd original on ne doute pas qu’un bon lifting s’imposait. Et même si on connaît l’album de 84, avec ces nouveaux enregistrements on redécouvre littéralement les perles que sont « Stay Hungry », « We’re not gonna take it », « I Wanna Rock », etc. Déjà si ce disque ne se résumait qu’à cela, ça serait du très bon, (le son de 2004 apportant ce qui manquait à l’époque : puissance et clarté) mais c’est loin d’être le cas. En effet, outre les neuf titres du Lp d’origine, le groupe a enregistré deux morceaux inédits de l’époque (« Never say never » et « Blastin fast and loud » deux excellents titres bien speeds et très rock’n’roll), ainsi que quatre nouveaux titres de 2004 (« Come back » qui porte merveilleusement bien son nom, « Plastic money », « Rock’n’roll savior » ainsi que la balade « You know I cry ») qui laissent espérer un nouveau disque vraiment carton. C’est un titre qui avait déjà servi de bonus track qui clôt le cd (« Heroes are hard to find »). Un disque à conseiller à tous : les fans, les sceptiques, ceux qui ne connaissent pas le groupe et qui se prendront un bon coup dans la tronche. A vous de jouer, sick Motherfuckers ! Dommage que Yves soit chauve, les cheveux roses lui iraient si bien…

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
chipluvrio - 03 Fevrier 2013: J'apporte une rectification avec retard lol, mais de taille quand même, les titres « Come back » , « Plastic money », « Rock’n’roll savior » et « You know I cry », n'étaient absolument des nouveaux titres mais font bien partis de l'époque des clubs comme tant de lives en atteste au même titre que « Never say never » et « Blastin fast and loud ». Ceux sont donc des morceaux qui n'avaient jamais été mis sur album et datent de bien avant la sortie d'Under the blade.
chipluvrio - 03 Fevrier 2013: Je viens enfin d'écouter cette version et effectivement je la trouve là pour le coup bien plus Heavy et puissant que l'original. Une grosse basse bien plus en avant me semble t'il, donne un plus gros son et ça renoue avec la tradition Twisted Live ... Avec tous ces anciens morceaux rajeunis en plus, ben finalement, je trouve que ça a été une bonne idée.

Selon Wiki, Twisted aurait réengistré avec le son qu'ils auraient voulu avoir à cette époque ...
Chriscatcher - 15 Novembre 2013: Un bon lifting à un album mythique. La méthode est parfois discutable mais ce coup-ci, ça fait mouche.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire