Pandemonium

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Killing Joke
Nom de l'album Pandemonium
Type Album
Date de parution 1994
Style MusicalMetal Industriel
Membres possèdant cet album133

Tracklist

1. Pandemonium
2. Exorcism
3. Millenium
4. Communion
5. Black Moon
6. Labyrinth
7. Jana
8. Whiteout
9. Pleasures of the Flesh
10. Mathematics of Chaos

Chronique @ zde_free

19 Mars 2009
Un album à part pour un groupe à part.
Pandemonium cHange radicalement avec ce que Killing Joke a fait jusque là (on est alors en 1994).

Ce groupe formé à la fin des '70s a évolué dans un registre punk-dark wave, certaines cHansons pouvant être comparées avec The Cure et consors, ainsi que certains de leurs titres passant en club à l'époque, tel leur hit Love Like Blood en 1985. Tout n'est bas bon dans leur discographie, loin de là même, mais on peut trouver certaines pépites Pop-Dark bien intéressantes.

Mais, comme dirait Zégut, avec Pandemonium, ils reviennent avec "une paire en plus". En effet, KJ a sévèrement durci le ton. Ainsi, on se retrouve avec un disque de pur Heavy aux sonorités orientales du meilleur effet. La folie est palpable sur toutes les plages de cet album d'exception. Car cet album, c'est l'album de l'extrême. Je ne parle pas ici de la violence du Death Metal ou autre, c'est tout simplement l'ambiance et la rage qui s'en dégagent.

Jaz Coleman hurle comme un dément sur ce qui reste pour moi la cHanson la plus violente jamais entendue, Exorcism (les parties, hum, 'vocales' étant enregistrées dans la cHambre mortuaire de la grande pyramide du plateau de Gizeh). Les mélodies orientales se font très présentes sur la cHanson éponyme, ou encore Millennium et Communion, qui sont, au passage, lourdes à souHait (je ne sais plus qui disait à l'époque que Sepultura et Pantera ressemblaient à des pets de brebis face à leurs riffs herculéens). Certaines plages sont plus calmes et hypnotisantes (Labyrinth, Pleasures Of The Flesh), et Mathematics Of CHaos se cHarge de nous ruiner définitivement ce qui nous reste de cerveau avec un techno-thrash ultra puissant en guise d'au revoir.
Techniquement, ces gars là sont des bêtes (psychologiquement aussi, j'aime à le croire !) ; la basse de Youth donne une profondeur inégalée sur les titres pHares, la guitare de Geordie délivrant des arpèges à ne plus les compter ou à asséner des riffs répétitifs et extrêmement violents comme sur Exorcism. Rajoutez un batteur honnête et un cHanteur fou, voire carrément barré et vous aurez votre dose de folie pour plusieurs années.

Killing Joke est revenu par la suite à ce style avec les albums Killing Joke (deuxième du nom, sorti en 2003) et Hosannas From The Basement Of Hell, mais jamais ils n'ont retrouvé l'énergie qu'ils ont déployée pour cet album d'exception.

Moi, en tout cas, ça fait 15 ans que je ne me lasse pas de l'écouter, et je ne peux pas dire ça de beaucoup d'albums...

6 Commentaires

7 J'aime

Partager
metalhertz - 22 Mars 2009: Très grand disque, le son est meilleur que les albums, suivant, un disque majaeur.
 
niolu - 10 Avril 2009: une sommité cet album,à découvrir because "INDISPENSABLE"
 
Lebafoo - 13 Avril 2009: Mon premier contact avec Killing Joke, mais dans la version US de cet album (prêté par un ami) que je trouve encore plus pêchu, surtout la chanson titre "Pandemonium" vraiment différente de la version "France". N'empêche ÉNORME cet album. Il annonce bien "Democracy".
Tfaaon - 07 Juin 2010: wah, si cet album est meilleur que Killing joke [2003], faut absolument que je me le procure!! :D
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Thekilling666

02 Mai 2009
Cet album de Killing Joke est à la fois incontournable et déroutant. Incontournable tant il constitue une pièce majeure dans la discographie du groupe, et ce statut n’est pas usurpé, croyez-moi. Mais aussi déroutant tant on est en présence ici d’un mélange de genres musicaux très différents.

On y retrouve du riff lourd et imposant sur Pandemonium ou Millenium, lesquels nous rapprochent indiscutablement de la scène Metal, quelques titres (Jana ou Pleasures of the Flesh ) plus proches des productions du milieu des années 80. Le morceau Jana , relativement calme et dans une lignée très Cold/New Wave, aurait pu par exemple très bien figurer sur l’album Brighter Than a Thousand Suns sans dénoter aucunement.

Puis on trouve également des pistes avec un côté très électro/techno comme Whiteout ou Mathematics of CHaos, mais l’électronique est d’une manière générale très présente. Et ce n’est pas fini : on respirera des parfums typiquement orientaux le long d’une bonne partie de cette œuvre avec Pandemonium, Millenium et Communion notamment.

Sans oublier le côté punk avec ses riffs typiques et un Jaz, rageur, qui hurle sa folie alors qu’il est entouré par ses propres ténèbres. C’est ainsi qu’on a droit au titre sans doute le plus torturé de cet album, à savoir Exorcism, dans lequel Jaz recrache littéralement tout au long du morceau les démons qui se sont emparés de lui. Ce n’est pas étonnant diront les chrétiens, il ne fallait pas s’amuser à les provoquer au sein du monde occulte égyptien (quelques passages auraient été enregistrés au cœur même de la pyramide de Kheops pour la petite histoire).

Car Killing Joke est occulte, torturé, mystique, ce groupe et notamment son leader, Jaz, est un vrai labyrinthe, un dédale dans lequel on n’en finit pas de se perdre, où se côtoient folie, rage, invocations et délires en tous genres. Si vous êtes prêt à entrer, à affronter cet univers, alors précipitez-vous. Cette œuvre est immense. A la croisée des mondes.

Note : 18/20.

Thekilling666

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
Celldweller55 - 25 Octobre 2010: Merci de me l'avoir conseillé, j'ai adoré. Whiteout tourne en boucle chez moi là ^^
OVERKILL77 - 11 Juillet 2014: Je me suis replongé dans ce disque ce soir. Puissant, riche et varié, cet opus vaut sacrément le détour... Killing Joke hausse le ton ! Pandemonium, Millenium, Mathematics of Chaos, Exorcism en sont les meilleurs exemples. Pandemonium ou Killing Joke à son apogée !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire