Opus Eponymous

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ghost (SWE)
Nom de l'album Opus Eponymous
Type Album
Date de parution 18 Octobre 2010
Style MusicalHeavy Rock
Membres possèdant cet album273

Tracklist

1. Deus Culpa 01:34
2. Con Clavi Con Dio 03:31
3. Ritual 04:36
4. Elizabeth 04:01
5. Stand by Him 03:55
6. Satan Prayer 04:28
7. Death Knell 04:34
8. Prime Mover 03:53
9. Genesis 04:03
Bonustrack (Japanese Edition)
10. Here Comes the Sun (The Beatles Cover) 03:24
Total playing time 34:35

Chronique @ hemistes

21 Juin 2011

Une messe occulte très rock et heavy qui risque de vous séduire!

Groupe suédois existant depuis 2008, GHOST est un groupe très énigmatique.
Personne ne sait de combien de membres est composé le groupe (ils sont 6 sur scène) mais peut être sont ils moins réellement. Nos suédois gardent aussi le secret au niveau de leur identité, personne ne connait celle des membres qui composent le groupe et sur scène, ces derniers sont tous encapuchonnés et ne laissent pas entrevoir leur visage. Bref c'est le flou le plus total.
Et encore le chanteur est quant à lui déguisé en pape fantomatique, bref tous les ingrédients sont là pour se préparer à assister à une messe funèbre!
Toujours est il que leur premier album "Opus Eponymous" est sorti chez Rise Above en 2010. On peut déjà voir que ce groupe n'est pas à prendre à la légère car il évolue donc avec d'autres pointures comme ELECTRIC WIZARD, BLOOD CEREMONY pour ne citer qu'eux.

Le groupe aime le kitsch et il nous le fait comprendre à la vue de cette belle pochette avec notre pape de la mort planant au dessus d'une sombre cathédrale. Cette pochette aurait parfaitement sa place sur un film d'horreur de série B.
D'ailleurs les suédois sont très friands de ces films d'horreur et cela s'entend non seulement dans leur musique mais aussi dans leurs paroles qui sont destinées à leur grand maître qui est Satan.

GHOST ne joue pas un métal violent avec des riffs acérés comme des lames de rasoirs et des growls à tout va. Ici, GHOST pratique un rock fin 70's début 80 avec un mélange de pop et de heavy, le tout mélangé avec une petite atmosphère doom.
L'orgue est un des éléments qui peut renforcer le côté kitsch de cet album mais ici il apporte une profondeur à l'aspect cérémonie sataniste que le groupe souhaite mettre en avant.
Les neuf titres qui composent cet album sont simples et efficaces, ils renferment tous une mélodie qu'il sera difficile de faire sortir de vos têtes d'initiés de cette cérémonie.
Les incantations vocales de notre pape zombie sont parfaitement soutenues par l'orgue ainsi que les solos de guitares.
Sa voix cristalline nous pénètre de toute part afin de mieux nous envouter et nous charmer. Cette voix se fait par moment sensuelle et on se surprend à tomber sous son charme comme un homme se laisserait envouter par une sirène.
Prenez garde car une fois conquit il vous sera impossible de revenir en arrière, le sortilège est costaud.
On retrouve un petit côté ANGEL WITCH dans la musique de GHOST, ainsi qu'un côté MERCYFUL FATE qui sont sans nuls doutes les principales influences du groupe.

Le travail sur le son de l'album est également très bien car le côté rock des années 70's ressort vraiment bien et donne vraiment l'impression que ce disque date de cette période.
Ce blasphème auditif va vous envouter et vous risquez d'adhérer très vite à cette messe noire dans laquelle se côtoie le mal, la luxure et la religion.
On ne peut être que séduit à l'écoute de ces neuf titres en l'honneur du mal, le tout orchestré de manière magistrale.
Le rock est complètement envoutant et on se surprend à redémarrer l’écoute de ce disque une fois que ce dernier se termine.

Premier album pour le groupe suédois qu'est GHOST et nul doute que nos religieux du mal ne vont pas en rester là et vont continuer à propager leur paroles malveillantes à travers les années qui vont venir.
Fan de rock, heavy et d'occultisme, venez prendre part à la cérémonie que GHOST vous à organisé, vous en ressortirez convaincu et transformé!


Note: 16/20

29 Commentaires

24 J'aime

Partager

David_Bordg - 20 Août 2015: Oui oui je suis d' accord celui-ci est une sorte de doomstoner, emprunt de black sabbath et queens of the stone age, le deuxième a en plus la patte des Beatles sur le chant et choeurs!!
tormentor - 26 Août 2015: Ah oui Queens of the stone age c'est ça je déteste ce groupe aussi voila pourquoi...
David_Bordg - 28 Août 2015: Chacuns son ses goûts, tormentor
mechant - 11 Août 2019:

Vous oubliez Blue ÖYSTER Cult dans les influences....!

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Le_Capitaine

09 Octobre 2011

Quelle belle surprise !

Quand on regarde l’évolution de la scène Metal depuis ces dernières années, on a pu s’apercevoir que la mode est au Pagan, au Death et au Black Metal, délaissant peu à peu des styles comme le Hard Rock ou le Heavy Metal mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces styles ne sont pas morts pour autant et la Suède nous a prouvé qu’elle avait un esprit à faire ressurgir pour nous prouver le contraire, sous le sobre nom de Ghost, groupe fondé en 2008. Nous n’avons aucune information sur l’identité des musiciens, ce qui faut jaser et créer des rumeurs des plus farfelues sur internet. Aucun membre ne porte ni noms ni pseudos à part le chanteur, Papa Emeritus. Il y a des rumeurs qui diraient que le chanteur n’est autre que Tobias du groupe Repugnant, mais aller savoir... Opus Eponymous nous sort en 2010 chez le label Rise Above en plusieurs éditions vinyle, pas moins de 9 éditions différentes ! De quoi ravir les collectionneurs. Il semblerait que le label ait mis le paquet sur ce groupe, à savoir que Rise Above produit des groupes comme Pentagram ou encore Church Of Misery et que Ghost tournera juste âpres dans des festivals comme le Wacken et le Hellfest. Au niveau esthétique, nous sommes en plein retour dans le passé des années 70-80 avec cette pochette représentant Papa Emeritus surplombant une cathédrale, chauve-souris et éclairs venant amplifier la théâtralité de la scène. On retrouve ce style propre à un Don't Break the Oath de Mercyful Fate ou encore à un Abigail de King Diamond avec ses pochettes kitsch et horrifiques dignes de dessin d’un Creepshow. La cover est clairement inspiré du film de Tobe Hopper, les vampires de Salem comme vous pourrez le voir ci dessous.

Mais cette fois il est temps de parler musique avec un élément qui sera important tout au long de cet album, l’orgue. Cet instrument joue un grand jeu dans la composition musicale du groupe qui se veut très psychédélique, renforçant le coté messe noir et mystique de l’album et c’est justement avec cet instrument que débutera l’album avec le titre Deus Culpa. Au niveau de la voix, nous ne sommes pas dans un chant éraillé ou agressif mais bien dans un chant clair et propre, je dirais même pop. La est le paradoxe entre la sombre apparence du chanteur et la douceur de sa voix. J’aimerais aborder un sujet important dans l’ensemble de la formation, c’est le sujet du satanisme. Ghost est un groupe qui incorpore le satanisme sous toutes ses formes dans son projet, que ce soit au niveau de l’imagerie, de sa musique et des paroles. Toutes les chansons sont teintées de satanisme, les paroles sont des offrandes au diable et Ghost est son messager, son adepte le plus fervent.

« Sathanas, We Are One, Out Of Three Trinity »

L’ambiance du CD est équilibrée passant d’un Heavy inquiétant et fantomatique comme dans la chanson Con Clavi con Dio a un hard/psyché haut en couleur comme avec Stand by Him. A noter que nous ne savons aucunement qui compose les chansons de l’album, étant donné que seul un All songwriting credited to A Ghoul Writer est mentionné dans le livret de l’album. Encore une fois, Ghost entretient le mystère, mais le fantôme maitrise son art, il sera poussé jusqu’au bout avec la chanson Elizabeth qui est, selon moi, la plus belle de l’album. Elizabeth, bel hommage à la comtesse Bathory, possède un refrain qui ne laisse pas indifférent, chanté avec maitrise et conviction, vous donnant la soudaine envie de le scander en même temps que Papa. A écouter en boucle et sans modération. Opus Eponymous possède une âme propre à lui, il tombe à un moment ou l’on est en manque de relève Hard et Heavy, et il tombe de façon positive, crédible et convaincante, qui ne peut que laisser optimiste, Opus Eponymous est un sabbat que l’on souhaite prolonger et explorer de long en large malgré son unique défaut : Sa durée. Seulement 34 minutes et des poussières ce qui est vraiment peu, mais à la limite, ce n’est pas plus mal car rien n’est à jeté dans l’album, les prêtres du démon ont privilégié la qualité à la quantité. Le mystérieux groupe réussit son entrée dans la fourmilière de groupes existants dans le Métal, tout style confondu, et j’espère qu’il ne se reposera pas sur ses lauriers et qu’il nous donnera le mieux pour la suite. Opus Eponymous est un album qui tombe à pic afin de remettre au gout du jour des bons vieux classiques comme Black Widdow ou Black Sabbath.

Maintenant, à vous de jouer, Ghost vous attends.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire