Millennium

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Monstrosity (USA)
Nom de l'album Millennium
Type Album
Date de parution Août 1996
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album69

Tracklist

Re-Issue in 2004 by Karmageddon Media.
1. Fatal Millennium 04:35
2. Devious Instinct 04:02
3. Manic 03:30
4. Dream Messiah 04:25
5. Fragments of Resolution 05:08
6. Manipulation Strain 04:02
7. Slaves and Masters 03:13
8. Mirrors of Reason 03:34
9. Stormwinds 04:59
10. Seize of Change 02:46
Total playing time 40:14

Chronique @ Arawn

08 Mai 2005
4 ans après Imperial Doom, Monstrosity sort son deuxième album, Millenium, après une hécatombe dans le line up et un changement de label. En effet, l'excellent Mark Van Erp est désormais remplacé par Kelly Conlon dont le jeu de basse est largement plus discret. Exit également les guitaristes Jon Rubin et Jason Goble qui sont remplacés par Jason Morgan, ce qui fait ainsi passer Monstrosity de deux à une guitare. Côté label, Monstrosity a quitté Nuclear Blast pour Conquest Music.

Le changement n'a pas été sans influence sur la musique du groupe. En effet, avec Millenium, Monstrosity se radicalise dans son death brutal typique de Floride. En effet, la perte d'une guitare donne aux chansons un côté nettement plus incisifs, que cela soit durant les solis purement chaotique qui, nécessairement, ne s'appuient plus sur une mélodie posé ou sur les riffs en général qui prennent un côté résolumment plus rythmique et dépouillé que dans Imperial Doom. "Fatal Millenium" est très représentative de l'album avec ses nombreux changements de rythme et accélérations brutales que l'on retrouve dans toutes les chansons et où l'on passe constamment du grind au mi tempo en passant par des riffs speed bien violent.

La nette augmentation des grinds comme le montre "Slave and Masters", "Manipulation Strain" ou "Manic" même si ceux-ci restent très ciblés et interviennent plus souvent comme des cassures ou des ponts avant de laisser la place à des riffs plus posés accroissent largement l'aggressivité de l'album. Que dire également de Corpsegrinder avec un chant particulièrement brutal et rapide et la recrudescence de ses hurlements death aigus. Signalons quand même que Millenium nous offre deux moments de calme relatif avec "Fragments of Resolution" et "Mirrors of Reason" qui reste majoritairement mi tempo.

Avec cet album, Monstrosity nous offre du brutal death fort bien exécuté mais qui n'a pas la personnalité et l'efficacité de l'album précédent. Agréable à l'écoute mais sans réellement marquer l'esprit ni sortir du rang. Par contre il ne décevra pas les fans du style.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire