Midwinter Tears

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Tristania
Nom de l'album Midwinter Tears
Type Compilation
Date de parution 06 Juin 2005
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album60

Tracklist

DISC
Tracks 1-4 taken from demo "Tristania" (1997), tracks 5-7 taken from single "Angina" (1999)
1. Sirene 03:25
2. Midwintertears 08:30
3. Pale Enchantress 06:29
4. Cease to Exist 09:17
5. Angina 04:19
6. Opus Relinque (Radio Edit) 05:02
7. Saturnine 02:02
DVD - Widow's Tour (1999)
1. Midwintertears 08:32
2. My Lost Lenore 06:23
3. December Elegy 07:31
4. Pale Enchantress 06:31
5. Evenfall (Video Clip) 08:02
6. Wasteland's Caress (Tour Cut) 07:39
Total playing time 01:23:42

Commentaire @ Noircissiste13

17 Décembre 2007
"Midwinter Tears"...un EP-compilation malheureusement méconnu, ce qui est dommage car il est (comme d'habitude) trés bien réalisé.Composé de quelques titres cultes tels "Midwinter Tears" (mais ça semblait évident...) , "Angina" ou "Opus Relinque",de trois "Faces B" et du live du "Widow's Tour".

Pour ce qui est des chansons déjà connues, je serai assez bref...Le remake de "Midwinter Tears" est trés bon, en effet, la chant de Morten Veland est plus clair et lui donne plus de présence,au niveau orchestral également le piano est davantage mis en évidence cette fois-ci et quelques passages ont été allongés ou légèrement modifiés au niveau structurel.
Pareil pour "Pale Enchantress", toujours aussi magnifique.
Néanmoins, le "radio edit" de "Opus Relinque" déçoit, la chanson a été modifiée voire complètement trafiquée et tout le charme de celle-ci s'en est allé...
"Angina" en revanche est meilleur que l'original dans son remake, plus sombre et puissant qu'avant.

Passons maintenant aux quelques Faces B proposées ici..
Tout d'abord, "Sirene", un acoustique à la guitare et au violon hypnotique et prenant tel le chant des fatales beautés des mers.Si vous tendez bien l'oreille, vous entendrez presque leurs voix cristallines se détacher de leur mélodieuse musique...tout ceci renforcé par une atmosphère calme au début qui devient inquiétante et froide vers la fin (merci le violon!).Les marins imprudents se sont laisser prendre au piège...

Tout à la fin, "Saturnine", inquiétant autant par la voix démoniaque de fond que par ses effets musicaux (bruits d'horloge, "fumée?",...) s'avère remarquable par ses effets musicaux.
Mais la chanson sur laquelle je veux insister est "Cease To Exist".Cette chanson superbe où l'on retrouve toute la grandeur et la beauté de ce groupe.Où les voix féminines comme masculines, Vibeke comme Morten, les basses et batteries...donnent tout ce qu'ils ont de mieux pour faire de cela un chef d'oeuvre.En quelques minutes, cette chanson m'a transporté si loin que je ne savais plus si je me trouvais en ce monde ou dans l'au-delà...dans un éden flétri où la grâce repose sous les dalles d'un cloître blanc.

Pour ce qui est du "Widow's Tour", le DVD est correctement réalisé,le "live" de quelques chansons, un backstage intéressant sur le thème de "Wasteland's Caress" et le clip d'"Evenfall" composent celui-ci.Pendant les live, on remarquera notamment les deux jeunes qui bougent leur tête tout le temps au premier rang de la salle!
Les live sont à voir bien qu'ils n'apporteront pas davantage que "Widow's Weeds", cependant, le live de "My Lost Lenore" est différent de l'original et même fort sympathique.
Le clip d'"Evenfall" est admirable, il est néanmoins dommage que toute la chanson n'ait pas été reprise.
Un livre d'images donc...qui nous montre combien ce groupe est talentueux.

La jaquette est traditionnelle: les anges de pierre aux yeux affadis par les larmes...un peu léger certes, mais le livret à l'intérieur compense tout à fait ^^


Un travail de grande qualité de la part de Tristania donc...comme d'habitude.


(Remarque: Chronique valable également pour "Midwintertears" et "Angina" (singles), "Midwintertears-Angina"(EP) et le DVD du "Widow'sTour")

0 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire