Lunar Strain

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe In Flames
Nom de l'album Lunar Strain
Type Album
Date de parution 01 Avril 1994
Produit par Fredrik Nordström
Enregistré à Studio Fredman
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album380

Tracklist

Re-Issue in 2005 by Candlelight Records, Toy's Factory & in 2008 by Regain Records.
1. Behind Space
2. Lunar Strain
3. Starforsaken
4. Dreamscape
5. Everlost (Part I)
6. Everlost (Part II)
7. Hårgalåten
8. In Flames
9. Upon an Oaken Throne
10. Clad in Shadows
Bonustracks (Japanese Release 1995)
11. Stand Ablaze
12. Ever Dying
13. Subterranean
14. Timeless
15. Biosphere
16. Eye Of The Beholder
Bonustracks (Re-Issue 2005 & 2008)
11. In Flames (Demo '93)
12. Upon an Oaken Throne (Demo '93)
13. Acoustic Piece (Demo '93)
14. Clad in Shadows (Demo '93)

Chronique @ sargeist

26 Janvier 2006
Premier album de ces précurseurs du Death Metal Heavy et mélodique à la sauce Göteborg. Album sorti sur un osbcur label qui se nomme Wrong Again en 1993.

Sur ce disque officie au chant l'excellent Mikael Stanne, futur hurleur de Dark Tranquillity, l'autre leader de cette scène unique héritée de l'influence At the Gates.
Lunar Strain comporte 10 titres. La production est plutôt très bonne pour un premier disque, guitares et vocaux bien en avant.

La musique maintenant. Et la c'est tout bonnement phénoménal, surtout quand on pense à l'âge moyen des membres à cette époque. Les morceaux sont déjà d'une très grande maturité, très diversifiés dans leur structure, avec plein de bonnes mélodies déjà typiques du genre. Des harmoniques entrainants, des soli plus que corrects, des accélérations efficaces, des mid-tempos parfois accompagnées de double grosse caisse judicieusement placée.
La voix de M. Stanne est comme à son habitude hyper puissante et écorchée. A même pas 20 ans...

Bref tout pour satisfaire un metalhead avide de Death (soft) bien construit et développé.
A condition d'avoir un minimum d'ouverture d'esprit: "Hargalaten" est un instrumental composé de violons reprenant un folk traditionel de Suède, "Everlost part.2" une superbe mélopée chantée par une divine voix féminine. A pleurer de beauté.
Le reste est du Göteborg Death typique, avec quelques passages acoustiques surprenants... A noter "Dreamscape" est un super instrumental guitaristique qui distille un hymne mélodique entêtant...
Bref que du très bon.

Une version de cet album est sortie fin 99 sur le label Regain Records, avec une nouvelle pochette, le très bon mini Subterranean, et 2 titres inédits, dont un enregistré au chant avec Jocke Gothberg, ex-Marduk.
Tout cela pour plus de 65mn d'excellente musique. Encore une raison pour déguster 2 fois plus cet album fondateur.

A écouter absolument...

1 Commentaire

4 J'aime

Partager
Ad_Waste - 11 Juillet 2011: J'avais découvert In Flames il y a quelques années grâce à cet album ainsi que The Jester Race, puis j'avais zappé... Je m'y suis remis il y à quelques semaines, et quel plaisir d'écouter ce groupe qui me fait m'évader dans d'autres contrées!! Dommage que la bande de Goteborg n’excelle plus comme avant...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Phoenix

13 Octobre 2007
"Lunar Strain / Subterranean". Voilà un très bon disque de la part d'In Flames, tous leurs premiers titres remasterisés dans ce sixième volet regroupant leur premier CD datant de 1994 "Lunar Strain", et leur EP datant de la même année "Subterranean". A ces 15 titres s'ajoutent "Dead Eternity" et "The Inborn Lifeless", deux chansons, pour ma part excellentes, toutes deux chantées par le premier chanteur du groupe Mikael Stanne. Ces titres n'avaient jamais été édités à ce jour et font, pour notre plus grand bonheur, leur première apparition pour l'édition normale de Lunar Strain/Subterranean. "Eye Of The Beholder" est le dix-huitième titre, bonus, de l'édition coréenne, qui lui aussi était jusqu'à présent inconnu des fans.

La structure musicale est basée sur d'excellentes mélodies (ce qui a toujours fait qu’In Flames soit un groupe à part entière) et un mélange de death et de black. Malgré le son extrêmement grave et lourd, de temps à autre un violon fait son apparition pour adoucir cette atmosphère, je cite comme exemple le track instrumental "Hårgalåten" ainsi que l'intro de "Starforsaken". "Everlost, Pt. 2" est aussi un titre magnifique, où les guitares sont accompagnées de la voix de Jennica Johansson rendant la musique d'une pureté remarquable. Concernant le thème général, Mikael Stanne aux vocaux donne ce ton de black et l'accompagnement ultra rapide de la guitare rythmique donne cet effet de death. Cela est remarquable dès les cinq premières secondes de "Upon an Oaken Throne".
En ce qui concerne la seconde partie du disque (la partie "Subterranean"), on peut remarquer que cette ambiance lourde que l'on avait dans "Lunar Strain" s'efface peu à peu et commence à s'approcher de l’In Flames actuel. Le gain commence à être augmenté, ce qui rend le death un peu moins lourd et les mélodies, de plus en plus perceptibles, donnent le ton général. Il n'y a qu'à écouter les deux titres "Clad in Shadows" et "Stand Ablaze" (où j'adore la deuxième partie, instrumentale) à la suite pour le remarquer.

Ceux qui aiment In Flames depuis leurs débuts, dans leur ancien style de Death Black Mélodique, aimerons sans aucuns doutes les 70 minutes qu'offre ce CD. Pour ce qui est des fans d'aujourd'hui (je veux bien sûr parler de leur style de Death Mélodique actuel), cet album pourrait les décevoir. C'est une autre atmosphère et la musique est plus lourde qu'actuellement (c'est là où l'on reconnaît la petite touche de Black metal). Mais, comme toujours, toujours ce mélange avec le mélodique qui donne sa particularité au groupe et qui fait qu'In Flames soit apprécié d'un très grand nombre de personnes actuellement.

S’il vous arrive un jour de tomber sur ce CD, je vous vous suggère d’y jeter une oreille ;-)

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

08 Fevrier 2005
Voilà un Cd qui est la pour attester qu’In Flames n’a pas toujours fait dans le death mélodique à la suédoise (voire un peu néo maintenant). En effet ce premier CD tire clairement sur le black/death. C’est aussi le seul et unique CD sans leur chanteur emblématique Anders Friden.
Remarquer que le chanteur d’origine n’était pas mal non plus puisqu’il s’agissait ni plus ni moins que de Mikael Stanne le chanteur actuel de Dark Tranquillity. Oui il y a eu un échange de chanteur entre les deux groupes puisque Anders a fait ses premières armes dans Dark Tranquillity.

Mais revenons plutôt à la musique. Ce disque longtemps très difficile a obtenir ressort enfin en édition remasteurisée pour notre plus grand bonheur. L’ami Mikael Stanne est au mieux de sa forme (il a 10 de moins que maintenant) et ne se ménage pas. Il y a dans cet album un indicateur très fort de l’évolution d’In Flames au cours des années : « Behind space ». En effet ce titre a été repris par la suite avec Anders au chant sur Colony (1999) et la différence est plus que notable. Son chant est beaucoup plus death et l’aspect musical c’est lui aussi tourné vers le death mélodique. Dans sa version d’origine « Behind space » est plus rythmé et le titre contient une petite fin acoustique de toute beauté qui a disparue.
Franchement pour un premier disque la qualité est sans failles et il donne franchement envie de headbanger. Cerise sur le gâteau nous avons même le droit a un titre en suédois : « Hårgalåten ». Les chansons sont relativement courtes (environ 3 minutes chacune) ce qui rajoute de la nervosité a l’ensemble très homogène.

Conscient que ce disque peut ne pas plaire au fans récents d’In Flames, ce CD est malgré tout une véritable tuerie qui ravira toutes les personnes qui adore les bon gros death/black mélodique.

0 Commentaire

5 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire