Love and Other Disasters

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Sonic Syndicate
Nom de l'album Love and Other Disasters
Type Album
Date de parution 19 Septembre 2008
Labels Nuclear Blast
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album171

Tracklist

1. Encaged 04:26
2. Hellgate: Worcester 03:23
3. Jack of Diamonds 03:41
4. My Escape 04:10
5. Fallout 03:51
6. Power Shift 03:32
7. Contradiction 03:32
8. Damage Control 03:49
9. Red Eyed Friend 04:43
10. Affliction 05:11
Bonustracks (Limited Edition)
11. Ruin 03:42
12. Dead Planet 04:21
Bonustracks (Japanese Release)
11. Ruin 03:42
12. Dead Planet 04:21
13. Mission: Undertaker 05:03
Total playing time 40:18

Chronique @ Julien

16 Septembre 2008
Il fallait bien que ça arrive. Je crois que ma note va diminuer a chaque nouvel album de Sonic Syndicate. Je sais je vais faire mon vieux en disant que c’était mieux avant mais force de reconnaître que le groupe nous sort ici une copie conforme de ce que pouvait être Only Inhuman. CA va sûrement plaire mais cette fois je quitte le navire pour de bon…..

Je ne vais pas cracher dans la soupe de trop car j’avais vraiment bien apprécié le premier opus du groupe. Le second avait montré ses failles et ces failles se sont transformées en crevasses avec Love And The Other Disasters. Tout y est aseptisé a fond. C’est ce manque de personnalité qui finit par lasser. Rendez vous compte, il n’y a même pas un an et demi entre l’opus précèdent et cette nouvelle offrande. Vu que les albums sont assez similaires on peu légitimement se poser la question de choix. Faut il surfer sur la vague tant qu’elle tient le coup, ou est-ce de la naïveté ?
On y retrouve donc des passages death mélo très classique, du chant hurlé mêlé a du chant clair qui devient de plus en plus insupportable. Les guitares sont bien harmonisés a tel point que le fantômes d’In Flames n’aura jamais été aussi présent. Nous en sommes arrivé a un point ou le groupe s’enlise dans un registre qu’il ne peut plus dominer. Et pourtant on essaye vraiment de nous les vendre comme les nouveaux dieux du métal mais ça ne prend plus. Il faut se souvenir que le groupe avait gagner la Star Ac’ Nuclear Blast grâce au très bon Eden Fire. Mais voilà nous sommes desormais bien loin du premier opus. Pas au niveau du style mais 1 fois ça marche, 2 fois ça se voit et 3 fois c’est de trop.
Et pourtant je suis sur que des personnes vont apprécier ce Love And The Other Disasters car outre le coté répétitif, il y un coté assez catchy qui peut encore faire mouche pour peu que les deux premiers opus soient passés au travers. Le clip très « bling-bling » va racoler, la bassiste aussi mais au final on se passera aisément de cette nouvelle production.
Dommage encore une fois car la production est toujours puissante. Mais le mur de son ne cachera pas longtemps le manque d’inspiration.

Les frangins Sjunnesson ne font que dans la pale copie et ce disque marque clairement le pas. Espérons qu’ils tirent de précieux enseignement de leur tournée a venir avec…. Tient, tient In Flames. Pour le moment l’effet de surprise est retombé…….

18 Commentaires

17 J'aime

Partager

 
Kuza - 04 Décembre 2009: J'ai découvert ce groupe avec cet album. Bha j'ai eu très vite fait de classifier ça dans la merde commercial destinée aux lecteurs de "Rock One".

Pourtant, je me suis rendu compte après que leur premier album, Eden Fire, était pourtant bon. Alors que s'est-il passé ? En tout cas, cet album est une merde, et je note pas avec indulgence quand c'est aussi decevant et nul que ça, d'autant plus quan don voit le potentiel de départ que ce groupe avait. Dommage dommage ...

5/20
NerZhul - 27 Mars 2010: Je n'ai jamais écouté Sonic Syndicate car ce n'est absolument pas mon genre mais quelqu'un m'a conseillé de "goûter" à cet album pour voir.

Conclusion: je pense comme la chronique excellemment bien rédigée de Julien.
Note finale => 1/20, ils osent appeler ça du Metal ?
(dommage, on peut pas mettre 0)
Djaway - 17 Avril 2012: Je dois tout à SS, c'est le premier groupe de réel métal (Pas korn, slipknot ou autre) que j'ai écouter quand j'étais ados. Only Inhuman a été pour moi l'album qui a le plus changé ma vie, musicalemment parlant.
Celui-ci reste tout a fait bon dans l'esprit de SS, malheureusement c'est le dernier avant la chute.
orionzeden - 17 Avril 2012: @Djaway: Pareil: ce groupe m'a beaucoup marqué musicalemant.
(pour ce qui est de la chute: Heuresement que The Unguided est la pour remonter le niveau! ^^)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ m4xime

22 Septembre 2008
Souvenez vous... de l'excellent "Eden Fire" et du différent mais néanmoins bon "Only Inhuman". Depuis la sortie de ce dernier, j'attendais avec impatience le nouvel opus de Sonic Syndicate.

Inutile d'y aller par 4 chemins. Cet album est plus que moyen, voir mauvais.
Ça part déjà mal avec la pochette qui présente une image, qui serait digne d'être celle du prochain album d'un groupe emo en vogue.

Les 2 premiers titres "Encaged" et "Jack of Diamonds" ne sont pas mauvais, je dois le reconnaître, bien que j'ai un peu de la peine avec le chant clean, "dégoulinant", trop présent sur la première piste... J'y reviendrai d'ailleurs plus tard. La deuxième, Jack of Diamonds, est, selon moi, le meilleur titre de l'album si on évite de regarder le clip digne du dernier album de 50 cent : belles voitures, blondes à forte poitrine et zoom sur le décolleté de Karin. Enfin, on ne s'attardera pas sur ce clip, on va se concentrer sur la musique.

Après l'écoute de la deuxième piste, on espère être en possession d'un album de qualité, et c'est la qu'on se trompe. Les pistes qui suivent se ressemblent toutes et n'ont, il faut le dire, aucun punch si on les compare aux pistes de Only Inhuman. La plupart des pistes comportent beaucoup trop de chant clean qui, il me semble, se dégrade au fil des albums. Le plus flagrant exemple est la troisième piste "My Escape", une espèce de ballade qui donne juste envie de passer au track suivant.

On peut toujours passer à Fallout, le track suivant, mais c'est la même chose. Beaucoup trop de chant clean et aucun punch. Cette piste a un petit côté Scar Symmetry mais en beaucoup moins bon.
Power Shift : même sauce. Je vous déconseille également vivement la ballade (hé oui, encore une) Contradiction, qui n'a vraiment aucun intérêt.

Damage Control, Red Eyed Friend, Affliction et Hellgate Worcester sont dans la même lignée que Fallout et Power Shift : des verset avec des gros riffs et du chant bien haineux et des refrains ignobles, avec beaucoup trop de synthé (et un chant clean sur lequel je ne reviendrai pas à la charge encore une fois). Je ne sait pas ce qu'il faudrait faire pour ne pas avoir à supporter ce chant vraiment ignoble. Pendre Roland Johansson s'avèrerait être la meilleur des solutions.

Bref, je suis plus que déçu par cet album, et j'espère que nos amis de Sonic Syndicate vont remarquer qu'ils dérivent dans la mauvaise direction, avant de sortir un album entièrement à la guitare sèche et au chant clean.

2 Commentaires

4 J'aime

Partager
psyk - 01 Octobre 2008: Ce groupe est vraiment commercial!! la qualité est très discutable pour ne pas dire très mauvaise !!du déjà entendu 1000 fois!! seul atout de ce groupe c'est la bassiste qui est vraiment sexy!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ blackpsychoz

18 Octobre 2008
Dans la famille Sjunnesson, je voudrais les 3 frères. Yes, j’ai fait une famille et en plus j’ai formé Sonic Syndicate! Reposant sur les cendres de Fallen Angels, le groupe a amorcé un sérieux tournant en 2005 en livrant son premier album tout en changeant son identité. Depuis les suédois ont fait beaucoup de bruits, se sont imposés en première partie de groupes renommés, ce qui leurs à value le droit de signer avec Nuclear Blast. Ayant acquis une solide réputation auprès des kids avec une musique "trend", le groupe n’en a pas moins pris la grosse tête.

Un fait qui n’est que confirmé par toute la promo mise en place pour la sortie de "Love and Other Disasters" qui matraque la gueule plus qu’elle ne joue son vrai rôle. Et ceci a tendance à m’énerver un peu d’avance, avant même de pouvoir jeter une oreille sur le disque. Comble de tout cet affichage abusif en tête de gondole, c’est que les CDs promos envoyés par Nuclear Blast sont bourrés de voice-over qui rendent inaudible le disque et sont véritablement énervants. Impossible d’écouter deux morceaux à la suite sans taper du poing et finalement sortir le disque du lecteur.

Mais une fois une version audible en main, on s’aperçoit rapidement que ce "Love and Other Disasters" n’a rien de palpitant. Pourtant le disque commence bien avec "Encaged", sur un riff mélodique énergique et catchy, similaire à un bon Killswitch Engage. Un metal moderne qui a l’air efficace et bien mené avec ses plans death mélodique et une alternance chant grave et chant clean, ainsi que l’inévitable refrain entêtant. Alors on se laisse entraîner en écoutant de façon optimiste "Hellgate : Worcester", on se prend au jeu lorsque arrive "Jack of Diamonds", le single de l’album. Et puis rapidement on s’aperçoit que les morceaux ne sont qu’une banale superposition, comme une sorte d’enchaînement d’images qui se ressemblent plus ou moins, des images déjà vu ailleurs. Et pour cause, Sonic Syndicate n’a pas de réelle personnalité musicale, piquant à ses aïeux suédois ce qu’ils avaient déjà battis bien avant eux. Sonic Syndicate ne fait en réalité que du vulgaire copié-collé de ses influences. Et puis il y a cette alternance des chants qui devient vite énervante, surtout avec ce chant claire qui rabâche à chaque fois les mêmes intonations, les mêmes montés lyriques.

C’est sûr, Sonic Syndicate est une bande de teenagers pour les teenagers, et je suis en aucun cas surpris que leur musique fonctionne bien. Nuclear Blast l’a d’ailleurs bien compris. Mais ça refoule le In Flames à plein nez, pour être même plus général ça pue le mauvais death metal mélodique. "Love and Other Disasters" est plus une mauvaise surprise qu’autre chose, un album jetable illustré en plus par une pochette vraiment laide, à mi-chemin entre les artworks de "Come Clarity" et "Hybrid Theory" (sans pour autant que ces deux dernières soit loupées), et un épisode foiré de Transformers. Et puis sincèrement, avec leur look émo, leurs tee-shirts moulants et leurs coupes en dégradées parfaitement taillées, ils sont bien trop propres sur eux pour moi…

Note : 09/20

Blackpsychoz

Article extrait du webzine : www.metalsickness.com

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire