L'Ombre et la Lumière

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Manigance
Nom de l'album L'Ombre et la Lumière
Type Album
Date de parution 2006
Style MusicalMetal Mélodique
Membres possèdant cet album92

Tracklist

1. Abysse
2. Envahisseur
3. L'Ombre et la Lumière
4. Prison Dorée
5. Prédateur
6. Sang Millénaire
7. Privilège
8. La Force des Souvenirs
9. Sentinelle
10. Miroir de la Vie
11. Esclave
12. Labyrinthe
Bonustrack (Japanese Release)
13. Hors-la-Loi (Live)

Chronique @ Eternalis

19 Janvier 2009
Que dire à part que "L’ombre Et La Lumière" marque l’aboutissement de plus de quinze ans de travail? Je ne suis pas particulièrement adepte du patriotisme excessif mais si il y a un groupe français par excellence dans le heavy metal que je défendrais, ce serait bien Manigance, et ce merveilleux quatrième album ne me fera pas mentir.

Une merveille, un modèle du genre, la perfection dans le style…bref, un indispensable. Presque rien n’est à redire sur cette galette emplie de surprises et de professionnalisme.
Commençons par la production, qui n’a pas toujours été exempte de reproches, mais là, je n’en reviens pas, ils détrônent carrément Sonata Artica et consorts. Un son ultra puissant, très incisif (hou ces guitares qui vous tranchent les sens !) mais surtout incroyablement précis et fin (un bon produit français en somme !). Le son de batterie, si perfectible sur "D’un Autre Sang", colle parfaitement au reste et sa rapidité renforce on ne peut plus l’incision des nouveaux morceaux, rapides et ultra techniques dans l’ensemble (niveau guitares j’entends).

Après une intro de rigueur déboule "Envahisseur" et le chant toujours si magnifique de Didier Delsaux (ainsi qu’un texte splendide sur les pillages vikings). Sincèrement, nous disposons en nos terres de vocalistes vraiment exceptionnels et Didier en est, avec Jo Amore (Nightmare), probablement le chef de file. Comment ne pas succomber aux envolées lyriques finales de "L’ombre Et La Lumière" (jamais rien entendu de tel chanté en français !). Ou de sa performance bouleversante sur "La Force Des Souvenirs", bien loin des ballades stéréotypées pondues par la masse incongrue de groupes de heavy sans originalité, ou encore du sarcasme de "Le Miroir De La Vie" (le morceau le plus mélodique et entêtant de l'album, une perle!), se foutant ouvertement de la gueule de toute la superficialité du monde actuel (sous la forme d’une métaphore sur le maquillage féminin !).

Et puis musicalement, inspiré, surprenant et innovant sont les maîtres-mots de cette galette. Le long titre track par exemple, regorge de solos en tout genre, passant d’un plan tous aussi tordu les uns que les autres à une vitesse vertigineuse, comme seul Symphony X sait le faire, c'est-à-dire sans aucune démonstration ni stérilité technique.
Le riff d’intro de "Prison Dorée", que l’on aurait pu entendre sortir d’un opus de Dream Theater au sommet de leur forme (c'est-à-dire avant !), est à lui-seul une petite merveille et se multiplie ensuite en une multitude de trouvailles harmoniques splendides, pour le meilleur titre de l’album à mon goût.
Mais le génial "Sang Millénaire" (sur les inégalités sociales, un des meilleurs textes de Delsaux), où les claviers de Florent Taillandier se font plus présents pour apporter une touche mélancolique ou synthétique sur l’effréné "Sentinelle", monstre de technicité en puissance pour un refrain qui ne sera pas près de vous lâcher.

Le très puissant et lourd "Esclave" et l’instrumental "Labyrinthe" finiront d’achever un auditeur déjà acquis à la cause d’un des plus grands groupes heavy européens actuels (oui, j’ose) aux côtés de Edguy, Kamelot ou Gamma Ray (chacun dans un style précis qui plus est).
Le livret très richement illustré et le sympathique digipack devraient, j’espère, finir de vous inciter de vous ruer chez votre marchand de disques le plus proche.
Indispensable je vous dis…

9 Commentaires

4 J'aime

Partager

Dombass - 31 Janvier 2009: Le heavy n'est plus la spécialité nationale, clair, d'ou la nécessité d'autant plus grande de mettre en avant ceux qui le font difficilement survivre, Manigance est un des meilleurs exemples - sinon le- alors, comme on disait dans l'temps, vive le hard Français !!!!
fabkiss - 11 Juillet 2009: un album loin d'être mauvais
mais au quel, je ne mes que 15, a cause de la platitude et la miévrerie des texte
pourquoi chanter en Français....
surtout quand on à rien à dire
Eternalis - 12 Juillet 2009: Platitude des textes ? Tu te fous de moi ?

Attend, jamais un groupe metal français n'avait réussi à intégrer de tels textes dans ses morceaux, ils sont profonds, métaphoriques et surtout très littéraires...enfin...si tu préfère écouter de l'anglais cliché à du français bien écrit...libre à toi...
fabkiss - 17 Juillet 2009: non mais, de toute façon
a de très rares exception, j'ai beaucoup de mal avec les textes en Français
au moins, en Anglais,ça vole peut être pas beaucoup plus haut, mais au moins, je ne comprend pas XD
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ dark_omens

26 Juin 2016

Parfois les mots ne suffisent pas et seule l’écoute s’impose...

Le processus de création revêt parfois des aspects bien divers. Si certains, artistes accomplis féconds, sont capables d’enfanter spontanément, et avec talent, de manière régulière ; il faudra, à d’autres, tout le poids d’une réflexion plus longue dans laquelle ils édifient une vision, dont chaque détail est important. Cette manière plus pensée de construire une œuvre est d’autant plus essentielle que l’expression artistique vécue est complexe. Ainsi, hormis les esprits vifs de génies patentés, il faudra du temps à ces créatifs pour trouver les mots exacts pour exprimer, avec force, toute l’intensité de leur art.

Deux ans auront été nécessaires aux Palois de Manigance pour donner un successeur à leur excellent album, Ange ou Démon (2002), et deux autres longues années leur seront encore nécessaires pour écrire le chapitre suivant, D’un Autre Sang (2004). C’est le temps qui semble indispensable au groupe pour donner vie à ces desseins et c’est donc, très normalement, en 2006 que Didier Delseaux et les siens poursuivent le récit de cette très belle histoire. Ce nouveau paragraphe s’intitule L’ombre et la Lumière.

Musicalement exemplaire, les silhouettes illustres des plus renommées planent continuellement sur la musique de cette œuvre, sans que pour autant Manigance ait à en subir un quelconque affront déshonorant. Bien au contraire, en une analogie flatteuse, généralement nous viennent à l’esprit des noms tels que Stratovarius, Dream Theater ou encore Symphony X, dans les travaux desquels les Palois puisent une inspiration évidente. Cependant, le véritable talent de Didier Delseaux et des siens est d’y avoir adjoint des particularités qui leurs sont propres, et qui définissent une âme fondamentalement différente de celles de ces groupes. Ces traits de caractère, tels que le choix du chant en français (choix pourtant décrié même en ses propres terres) ou encore telle que la composition de mélodies dans lesquelles les relents de ces délicieuses années 80 hexagonales ne sont pas totalement absents, sont autant de choix qui racontent précisément ce qu’est Manigance.

La croyance admise consisterait, alors, à penser que fort de telles qualités, le groupe se contenterait de laisser son talent s’exprimer de manière connue et sans surprise. Et le constat est en partie vrai sur ce L’ombre et la Lumière tant les refrains superbes, les textes subtils délicieux et la section rythmique demeurent des vertus présentes et efficaces (Envahisseur, L’ombre et la Lumière, Sentinelle ou encore, par exemple, Miroir de la Vie). D’un certain point de vue l’émerveillement de la découverte n’est donc plus de mise car Manigance joue sur ses facilités. Celle-là même que nous sommes nombreux à apprécier. Toutefois si le propos demeure fondamentalement celui d’un Heavy Speed mélodique, Manigance, avec cet album, affirme sa volonté de s’inscrire dans la démarche d’une musique nettement plus Progressive. Le titre éponyme de cette œuvre en est l’exemple le plus marquant.

Si cette tendance Progressive est prépondérante, le groupe aura su, bien heureusement, conserver les fondements d’une musique agressive et enlevée, à l’intelligibilité exemplaire. Ainsi il compose des morceaux où les différentes constructions aux rythmes variés s’enchainent sans pour autant égarer l’auditoire. Avec aisance en un contraste délicieux donnant tous son sens à l’art de Manigance il joue subtilement de cette opposition entre sa véhémence et sa face progressive qui s’exprime en ces passages plus calmes. De plus, poussés à leur paroxysme, chacun des acteurs de cette entreprise semblent avoir donné ici le meilleur de lui-même. Il ressort de cette application un accomplissement perceptible dans les moindres détails de cette œuvre aboutie. Plus précis, plus puissant, plus intense, plus émotionnel ou encore plus réfléchi, L’ombre et la Lumière est une œuvre captivante dont la seule, infime, imperfection se nomme Labyrinthe. Cet instrumental, totalement dévolu au genre Progressif, n’est, en effet, pas indispensable. Outre ce défaut anecdotique, et celui, tout aussi négligeable, d’évoluer en des terres connues, rien ne vient entacher l’excellence de cet album.

Il y aurait tant de chose à dire encore sur une telle œuvre. Tant de mots louangeurs à déverser en un flot discontinu. Tant d’émois délicieux à décrire et tant de plaisirs à partager. Mais, parfois, les mots ne suffisent simplement pas et seule l’écoute s’impose.


0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

12 Avril 2006
Après un Live sorti en 2004, Manigance est de retour pour le plus grand plaisir des fans de heavy. Car si je devais faire un mea-culpa sur le chant en français je le ferais volontiers avec ce groupe qui est l’un des rares (si ce n’est le seul) à pouvoir proposer un chant en FRANÇAIS dans le texte sans que ce soit parodique. Et ce n’est pas cette nouvelle offrande qui dérogera à la règle.

Alors, pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, c’est l’un des tout meilleurs de notre beau pays (avec Nightmare). En effet, il ne souffre d’aucune comparaison car le sens du riff semble inné chez Manigance. La preuve en est avec ce troisième album des plus réussis. Le son est aussi puissant que tranchant. Tous les protagonistes se font un malin plaisir à tirer le maximum de leurs instruments. Grosses rythmiques, bon solos, structures intéressantes, en somme, du lourd quoi.

Le seul petit bémol concernerait une originalité de riff un peu vacillante sur certains titres. On a un peu l’impression d’entendre des riffs déjà entendus chez nos voisins teutons. Mais bon, ce n’est pas un affront, car sur l’ensemble du disque ça passe comme une lettre à la poste.

Ce fameux chant en français, si cher au groupe, fait encore merveille. Distinct, on comprend chaque mot sans pour autant dénaturer le titre. Mais c’est vraiment dû au talent d’écriture. En effet, c’est un sentiment de maîtrise totale qui ressort de l’écoute. En gros, pas de niaiserie. D’autres groupes français feraient bien d’en prendre de la graine. Le chant en français est beau quand il est bien écrit.

Bonus pour le Japon : un petit titre Live que nous ne verrons probablement pas dans nos contrées, dommage…….

Vive le heavy metal français à la Manigance !!!!!!!!!!

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
 
ludo - 23 Avril 2006: Superbe

et oui, enfin j'ai pu écouter ce nouveau manigance ! c'est le groupe que j'écoute le plus depuis maintenant 2 ans, période ou je l'ai découvert et il m'a fallu plusieurs écoutes avant de tout assimiler et avant de pouvoir porter un jugement digne de ce nom !! eh bien Quel Bonheur avec un grand B, un album vraiment excelent, Un Didier Delsaux au chant impressionnant, un son ultra puissant, des mélodies imparables, une musique variée, plus complexe et recherchée qu'auparavant, le tout fait un gros gros album de Manigance qui le place dans la cour des grands !! voir des plus grands !! comme a dit Pitiduck , on aurait peut etre aimé davantage de prises de risques mais quand le chant est en Français c'est plus délicat et difficile que le chant anglais !!
mais bon ceci dit, un grand moment de musique à écouter sans modération !
Morceaux favoris pour le moment : "Envahisseur","prédateur","privilège","la force des souvenirs","esclave" ....
allez je vous laisse je vais me repasser "L'Ombre et La Lumière" 18/20

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ MetalAngel

16 Novembre 2006
Manigance est le seul groupe de heavy metal français à avoir autant de talent et d'inspiration et il nous le prouve une quatrième fois avec 'L'Ombre et la Lumière', véritable chef-d'oeuvre musical.

Ce nouvel album est une pure tuerie grâce à ses compositions abouties et ce chant en "gaulois" qui est terriblement irrésistible, surtout lorsque la langue de Molière est chantée par Didier qui se donne coeur et âme dans l'interprétation de ses 11 fabuleux titres. Les autres musiciens, François Merle en tête, mais, également, Daniel Pouylau, Marc Duffau, Bruno Ramos et l'ancien claviériste Florent Taillandier, ne sont pas en reste et donnent aussi le meilleur d'eux-mêmes pour magnifier cet opus magnifique.

Rien n'est laissé au hasard : bien que la marque de fabrique du sextet soit présente tout au long de l'album, comme ses harmonies de guitares typiques ou ce son limpide, nous avons également droit à quelques nouveautés, notamment ces parties orchestrales de toute beauté sur "La Force des Souvenirs", splendide ballade, mais également des rythmiques et riffs pratiquement thrash sur "Sentinelle" ou "Envahisseur", deux bombes qui font vraiment frémir en Live. Les parties de claviers, quant à elles, rappellent parfois un peu les lignes de Jens Johannson de Stratovarius, spécialement sur "Privilège", mais, conservent toutefois leur propre identité "manigancienne".

Le groupe est revenu un peu avec 'L'Ombre et la Lumière' à ce qu'il avait fait sur 'Ange ou Démon', c'est-à-dire une musique un tantinet progressive, néanmoins très directe. Ce petit retour aux sources fait vraiment du bien car l'on a l'impression de rajeunir d'une quinzaine d'années! Manigance a su raviver la flamme du metal à la sauce Molière et nous avons là le Angra français, prêt à porter haut son étendard dans le monde metallique! Un bien beau témoignage du plus grand groupe de metal français, tout simplement, et le meilleur album de metal européen en cette année 2006!

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire