Kaos Kommand 696

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Impiety
Nom de l'album Kaos Kommand 696
Type Album
Date de parution 04 Novembre 2002
Style MusicalBlack Thrash
Membres possèdant cet album90

Tracklist

1.
 Christfuckingchrist
 04:53
2.
 Apokalyptik Nuklear Battlebeasts
 03:17
3.
 Wardaemonic Overkill
 04:47
4.
 Atomic Wrath of Azzazzel
 05:36
5.
 Bestial Genocidal Goatvomit
 04:43
6.
 Bloodred Angelshred
 05:23
7.
 Abominate, Fornicate, Desecrate !
 04:31
8.
 Kaos Kommand 696
 06:14

Bonus
9.
 Black Church (Sextrash Cover) (Digipack Edition)
 
10.
 Goddess of Perversity (Blasphemy Cover) (Digipack Edition)
 

Durée totale : 39:24


Chronique @ Behemoth49

29 Juin 2011

Impiety débarque ainsi dans les bacs, accompagné d’une véritable arme de destruction massive.

La fin du monde est, comme vous le savez tous, apparemment prévue pour décembre 2012. Cependant l’humanité et la religion ont déjà eus très chaud aux fesses dix ans auparavant, avec bien entendu la sortie de ce troisième album d’Impiety, portant le doux nom de « Kaos Kommand 696 ». Même si la bande vomit sa haine sur le monde depuis douze ans maintenant, c’est clairement avec ce troisième effort que le trio de Singapour va quitter son statut d’outsider pour devenir une sérieuse référence en matière de destruction auditive. Et pour les soutenir dans cette tâche, le combo s’adjoint le soutien du prestigieux label français Osmose Productions. Ainsi sort en 2002, après un petit tour au studio Berno sous la houlette de Henrik Larsson, « Kaos Kommand 696 ».

Bien que « Skullfucking Armageddon » avait légèrement posé les bases de ce que serait la musique d’Impiety pour le futur, de nombreux éléments diffèrent entre ces deux productions. Tout d’abord, les pochettes sombres et mystérieuses typiques du black metal laisse désormais place à une véritable vision de l’enfer, montrant l’amour de Shyaithan et de sa horde pour la guerre et l’anti-religion. La production qui se voulait faiblarde sur les précédents opus n’est plus, elle s’adapte désormais aux maitres mots du nouveau style d’Impiety, à savoir puissance et agressivité. Enfin les compositions en elles même n’ont plus grand-chose à voir. Le black/thrash est ainsi remplacé par un black/death/thrash apocalyptique et sans concession. Mais voyons tout cela plus en détails.

« Christfuckingchrist « , qui deviendra un classique du groupe joué durant tous les concerts, ouvre de fort belle manière les hostilités. Les chants religieux laissent rapidement place aux mitraillettes, la couleur est annoncée, c’est parti pour près de quarante minutes de guerre totale ! L’auditeur a véritablement l’impression d’être balancé en plein milieu d’un champ de bataille. En effet il est pris malgré lui entre les blasts frénétiques et incessants de Fauzzt, les riffs acérés et brise nuque de Fyraun et les blasphèmes vomis par le chef de guerre Shyaithan.

On assiste à une impressionnante démonstration de la part des fous furieux asiatiques. Impossible de résister à une telle déferlante de brutalité et de sauvagerie comme l’illustre les morceaux ,aux noms plus qu’évocateurs, « Apocalyptic Nuklear Battlebeasts », « Wardaemonic Overkill » ou encore « Bestial Genocide Goatvomit ».

Attention, un tel déluge d’agressivité ne signifie pas obligatoirement que vos oreilles vont subir une bouillie sonore. La production fait sonner correctement tous les instruments, sans qu’aucun n’empiète sur un autre. Idem pour la voix qui était clairement en retrait dans « Skullfucking Armageddon ». Cependant les compositions comportent également certains passages vous permettant de vous repérez au sein de cette apocalypse sonore, comme par exemple l’impressionnant « Christfuckingchrist » et ses riffs vous atomisant la cervelle, le morceau éponyme légèrement plus posé (très légèrement) ou encore l’énorme « Atomic Wrath of Azzazzel » et son final absolument terrible.

Deux légers reproches pourront tout de même être faits à ce « Kaos Kommand 696 ». Tout d’abord en ce qui concerne l’atmosphère si démoniaque et sombre des précédents opus. Elle a disparue pour laisser place à cette ambiance guerrière et totalitaire, par l’intermédiaire des compositions mais également de la production, plus clean qu’auparavant. Certains pourront également reprocher à cet opus d’être trop rapide et brutal, nuisant quelque peu à la compréhension de tout ce qui passe dans nos oreilles. Personnellement votre serviteur jouit à son écoute, mais peu importe …

Impiety débarque ainsi dans les bacs en cette année 2002, accompagné d’une véritable arme de destruction massive. C’est clairement avec cet opus qu’ils vont gagner en popularité, en s’engageant dans le chemin crée par Angelcorpse et compagnie tout en gardant une personnalité affirmée. « Kaos Kommand  696 » détruit, impressionne et impose la formation comme un sérieux concurrent. La voie de la destruction de l’humanité et de la religion est ainsi tracée, et elle sera poursuivie avec la même volonté et le même talent pendant longtemps, avec en premier lieu un « Paramount Evil » confirmant tout le bien d’un groupe ayant en 2002, sorti un véritable chef d’œuvre.

Abominate, Fornicate, Desecrate !

18/20

11 Commentaires

3 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 29 Juin 2011: Je sais que ce que je vais dire passera pour de la prétention aux yeux de certains mais peu importe.

Avant que cela ne tourne éventuellement au duel, deux choses :

1- Behemoth49 n'est pas un fake puisque je l'ai déjà croisé plusieurs fois... je pense pas qu'il faille l'enfoncer, je ne vois pas de prétention dans son travail, juste pas mal d'erreurs (de jeunesse hé hé).

2- Écrire des chroniques pour le plaisir c'est bien, mais elles doivent avant tout renseigner le lecteur et lui donner les éléments nécessaires, personnellement c'est le but premier que je me fixe quand j’entame une rédaction. C'est pourquoi avouer ne pas voir une bonne culture générale me choque de la bouche d'un chroniqueur.

D'ailleurs parfois je renonce à en rédiger certaines par manque d'informations, quand je sens qu'il me manque des éléments je laisse tomber ou je remet à plus tard, mieux vaut ne rien écrire que de s'embrouiller ou être à côté de la plaque.

Pour être clair j'ai suivi l'évolution de tes rédactions et ça s'améliore, ça devient plus fluide, les descriptions commencent à être pertinentes, mais on y trouve encore trop d'affirmations hâtives et l'enthousiasme prime sur la précision. De plus j'y ai souvent noté un manque de comparaisons avec les groupes, pays ou scènes gravitant autour du style chroniqué ainsi qu'une remise dans le contexte généralement lambda (je t'ai vu souvent balancer en introduction les quelques groupes connus de la scène du pays sans plus d'explications)

A l'image de tes achats immodérés de CD (je fais la même chose, mais il me semble qu'avec les années j'ai accumulé largement plus de régularisations), tu veux aller trop vite. A mon humble avis il te faudrait encore un ou deux ans avant de murir et acquérir un minimum de recul qui rendra tes rédactions bien plus crédible.

Ceci n'a pas pour but de te décourager ou de jouer au prof qui tape sur les doigts des élèves, mais de mettre le doigt sur ce que j'estime être des erreurs.
HelMist - 29 Juin 2011: C'est quoi que tu appelles un Fake?

Sinon, la chronique me donne envi de l'ecouter. je n'ai écouter que Terroreign et Impiety fait deja parti de mes formations Black Brutal favorite. Faut dire que j'ai du mal a en trouvée avec un intéret (avis personnel)
Behemoth49 - 29 Juin 2011: Je n'ai jamais prétendu connaitre tous mes albums, il y en a plein qui attendent sur une étagère le jour où je pourrais leur consacrer toute mon attention. Cependant j'estime connaitre suffisamment les albums que je chronique, je ne me permettrais pas de le faire sinon ... Il me manque peut être juste certaines connaissances historiques et la malchance de ne pas avoir été là au moment de la sortie du disque en question. J'évite parfois de comparer avec certains groupes certes, mais c'est surtout de peur de m'aventurer sur des chemins fragiles ...

Je peux comprendre que le fait d'avoir plus de 1000 albums puisse choquer des gens, mais entre l'argent de poche, les taffs, plus le fait d'avoir une choune de cocu (oui sur ebay il faut le dire, j'ai vraiment le cul bordé de nouilles ...), le fait d'acheter de nombreux albums contenant deux albums en un, plus les albums offerts avec une commande ou encore les promos chez diverses distros, ça monte vite ... Je ne suis pas boulimique, je veux juste pouvoir acquérir certains objets avant leur disparition complète de la circulation. Au moins, ils sont chez moi, je les approfondirais ensuite ...

Personnellement je ne pense pas que mes écrits soient gavés de conneries, mis à part les premières dont je ne suis pas fier mais que je laisse, histoire de me montrer à moi même quelle fut mon évolution. Il y a des erreurs, j'en suis conscient, mais c'est comme ça que l'on apprend et l'on s'enrichit encore plus, non ? Je connais les albums que je chronique, mais j'aime aussi ma musique, c'est sans doute pour cela que le ressenti passe parfois avant le recul nécessaire pour avoir le bon jugement sur tel ou tel album. C'est dommageable, certes, mais cela se corrigera avec le temps, du moins je l'espère.

Je ne prétend pas avoir la vérité générale ou une culture surdimensionnée, juste avoir certaines connaissances qui me permettent d'écrire ces quelques chroniques ...

Pour finir cette discussion, il n'y a aucune animosité chez moi non plus Mr Propre, à bon entendeur ...
Ma2x - 30 Juin 2011: Je ne suis pas un ultra Impiety, dans le sens, ou je ne possède et ne connais pas toute leur disco, mais ce KK696 me met une grosse claque à chaque écoute, et le temps n'y change rien en tout cas.
De ce que je connais, ça n'a plus rien à voir avec l'EP Funeralight que je possède également, qui est beaucoup moins bestial, propre, et qui utilise des claviers en plus.

J'avoue apprécier les deux œuvres mais avec une préférence pour ce KK696 tout de même. Une référence pour ma part.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire