Hadeon

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Pestilence
Nom de l'album Hadeon
Type Album
Date de parution 09 Mars 2018
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album50

Tracklist

1.
 Unholy Transcript
 01:54
2.
 Non Physical Existent
 03:28
3.
 Multi Dimensional
 03:14
4.
 Oversoul
 03:21
5.
 Materialization
 02:54
6.
 Astral Projection
 03:41
7.
 Discarnate Entity
 03:33
8.
 Subvisions
 01:16
9.
 Manifestations
 03:28
10.
 Timeless
 02:45
11.
 Ultra Demons
 03:13
12.
 Layers of Reality
 02:39
13.
 Electro Magnetic
 03:44

Durée totale : 39:10


Chronique @ Fabien

19 Juin 2018

Second Resurrection

Après deux séparations officielles, la dernière ayant eu lieu en 2014 après la sortie d’Obsideo, c’est donc l’énième retour du caractériel Patrick Mameli avec son mythique groupe Pestilence, formation fondatrice du deathmetal européen durant les eighties aux côtés de Morgoth, j’en passe et des meilleures. Notre leader assemble un nouveau line-up, tout en se séparant en bon terme de son vieil acolyte Patrick Uterwijk, puis signe un deal avec le label Hammerheart Records, qui réédite notamment la première partie discographique de son groupe (avis aux amateurs de Consuming Impulse & Co).

Pour ce quatrième album depuis son premier retour en 2008, Patrick Mameli laisse de côté l’usage de la guitare sept cordes utilisée sur Doctrine et Obsideo, pour se rapprocher davantage des fondamentaux du style, en partie autour de la période Testimony of the Ancients du fantastique album de 1991. Notre leader n’est toutefois jamais homme à se répéter, lâchant un Hadeon qui renferme une pleine identité, mélange habile entre deathmetal technique et lecture immédiate.

Le morceau Oversoul reste à mon sens le meilleur exemple de l’équilibre idéal que Patrick Mameli a su trouver sur son huitième album, grâce à savant dosage entre rythmique & riffing diablement accrocheurs, et l’envie de s’émanciper à chaque nouvelle réalisation. Alors que le bon retour sur Resurrection Macabre limitait cependant la prise de risque tandis qu’un Doctrine plus ambitieux parvenait difficilement à décoller, Hadeon renferme l’habilité et la dextérité de jeu du bon Obsideo, tout en dégageant une nostalgie des meilleurs moments de la bande, ce qui le rend imparable.

Parfait compromis entre une approche old school et une démarche plus moderne, au jeu « Mamelien » identifiable dès les premiers accords (sans compter le growl singulier de notre leader), Hadeon est une réussite du quatuor néerlandais, qui aura connu jusqu’à présent quelques creux mais aussi de sacrés sommets dans sa carrière. Ce dernier album en date présente à mes yeux l’effort le plus intéressant de Pestilence depuis son come-back de 2008, et je n’ose imaginer une nouvelle séparation au prochain coup de sang de son leader.

++ FABIEN.

10 Commentaires

25 J'aime

Partager

tormentor - 21 Juin 2018:

Quand j'ai vu que pestilence sortait un nouvel album je me suis méfier vu que j'ai detester leur précédent skeud. Après une écoute sur Youtube, je me suis pris une claque direct mais que c'était bon! Enfin un retour aux sources. Un must 2018. J'adore

Ta chronique est superbe Fabien, merci.

jeffff - 01 Décembre 2018:

concis et clair, faut que je l'écoute celui-ci avant achat éventuel

mechant - 02 Décembre 2018:

Bel album pour 1 retour inespéré. 

corpsebunder50 - 29 Octobre 2019:

Un retour aux sources de toute beauté! Fantastique album.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire