Death Before Dishonour

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe The Exploited
Nom de l'album Death Before Dishonour
Type Album
Date de parution Juillet 1987
Style MusicalHardcore
Membres possèdant cet album36

Tracklist

1. Anti-UK 03:07
2. Power Struggle 03:40
3. Scaling the Derry Walls 04:07
4. Barry Prossitt 03:54
5. Don't Really Care 03:18
6. No Forgiveness 03:38
7. Death Before Dishonour 03:07
8. Adding to Their Fears 02:42
9. Police Informer 02:42
10. Drive Me Insane 03:48
11. Pulling Us Down 04:21
12. Sexual Favours 03:35
Total playing time 41:59
Bonustracks (Re-Issue 1995 by Music for Nations)
Jesus Is Dead (EP)
13. Drug Squad Man
14. Privicy Invasion
15. Jesus Is Dead
16. Politicians
War Now (EP)
17. War Now
18. United Chaos and Anarchy
19. Sexual Favours (Dub Version)

Chronique @ wodulf

09 Mars 2013

Changement de cap vers le crossover

L’année 1987 n’est pas une année faste niveau scénique pour The Exploited. Déjà le groupe se doit de trouver un nouveau bassiste pour remplacer Deptford John. Le choix se porte sur Tony Lochiel. De plus, Wattie va profiter de ce début d’année 1987 pour piocher dans ses archives personnelles des enregistrements lives rares du groupe. Ces lives enregistrés en Ecosse, Allemagne, Yougoslavie et USA entre 1981 et 1987 vont être compilés et sortir sous le titre Live and Loud.
Toujours sur le label Rough Justice qui est une filiale de Music For Nations, ce cinquième album de The Exploited sort à l’été 1987.
Mis à part les morceaux « Adding To Their Fears” et “Drive Me Insane”, tout le reste de l’album a été entièrement composé par Wullie.
Death Before Dishonour n’aura vraiment pas fait l’unanimité à sa sortie, les fans de la première heure appréciant que très modérément le changement de cap du groupe. Depuis l’album Troops of Tomorrow, The Exploited avait adopté un son metal, mais la musique restait résolument punk et même si sur Let’s Start A War, on pouvait trouver une petite influence metal sur certains morceaux (« Insanity » voire « Wankers »), ça restait ponctuel et limité.
Alors que le maxi 45 tours Jesus Is Dead pouvait nous laisser entrevoir un retour vers un punk au son moins métallique : coup de théâtre, The Exploited tombe complètement dans le crossover avec ce Death Before Dishonour. Ce qui a surtout désappointé les fans de l’époque, c’est qu’ici The Exploited s’influence de groupes de thrash et de crossover au point d’en perdre presque son identité. Il y a des morceaux, si il n’y avait pas le chant de Wattie, on ne reconnaîtrait pas le groupe. Sur certains titres, notamment « Scaling The Darry Walls » et « Don’t Really Care », The Exploited pompe carrément D.R.I. ; l’album Crossover sorti en début de cette année 1987 a considérablement marqué le groupe et ça se sent. Au niveau des groupes de thrash qui ont influencé l’écriture de cet album, on pense surtout à Slayer, notamment sur le riff du morceau « Death Before Dishonour » qui a certainement dû être composé après une écoute de « Evil Has No Boundaries ». On est d’ailleurs limite plagiat. Un petit côté Metallica se fait aussi sentir sur le morceau « Adding To Their Fears ». Aller autant s’influencer de groupes qui sont pratiquement nés grâce au Troops of Tomorrow, ça passait mal.
Mais bon, passée cette sale impression d’un groupe qui perd sa patte, Death Before Dishonour reste un album de bonne facture avec des moments assez grandioses. Il y a déjà « Anti UK » mais son gros riff à la Slayer mais punkisé : excellent morceau bien lourd et qui donne envie de pogoter. Mais à titre personnel, les deux pièces maîtresses de cet album, sont pour moi, « Police Informer » sur lequel on retrouve la sauvagerie d’antan et « Driving Me Insane », le morceau le plus punk de l’album.
Par contre, ce disque se traîne aussi quelques boulets. Je pense surtout à « Power Struggle », mauvais titre metal bien trop mou pour du The Exploited.
Enfin bon, alors que Discharge a bien fait rire tout le monde, aussi bien les punks que les hardos, avec son Grave New World que GBH a considérablement adouci sa musique et sort des albums plus moyens les uns que les autres, The Exploited reste quand même bien en place dans ses rangers.

3 Commentaires

13 J'aime

Partager
nono84 - 09 Mars 2013: et oui, l'album le plus métal d'Exploited ! il suffit de regarder le dos de la pochette pour le constater ! les musiciens ont les cheveux longs, des t-shirts de Metallica et consorts ! heureusement que le prochain maxi va nous ramener vers les cieux punk/hardcore dont nous avait habitué le groupe ! ainsi que l'album suivant mais ça c'est une autre chronique !!
OVERKILL77 - 11 Mars 2013: C'est un peu à partir de cet album que j'ai commencé à décrocher !
Bien que "The Massacre" soit vraiment pas si mal.

Merci l'ami, de nous raconter l'histoire des albums d'Exploited.
 
Tidus - 23 Mars 2013: A quand la chro de The Massacre ?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire