Clandestine

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Entombed
Nom de l'album Clandestine
Type Album
Date de parution 12 Novembre 1991
Enregistré à Sunlight Studio
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album429

Tracklist

1.
 Living Dead
 04:26
2.
 Sinners Bleed
 05:11
3.
 Evilyn
 05:06
4.
 Blessed Be
 04:46
5.
 Stranger Aeons
 03:26
6.
 Chaos Breed
 04:53
7.
 Crawl
 06:13
8.
 Severe Burns
 04:01
9.
 Through the Collonades
 05:39

Durée totale : 43:41


Chronique @ Fabien

03 Juin 2007
Retour en 1991 où, à la surprise générale, le chanteur Lars Goran Petrov est viré d'Entombed par Nicke Andersson (batteur et cerveau de la bande), qui jugera d’ailleurs très vite ce limogeage comme un acte de pure gaminerie. Le EP Crawl sorti la même année est alors enregistré avec le chanteur de session Ovar Säfström, qui s’en sort d’ailleurs admirablement bien. Or, lors de la sortie de Clandestine, c’est encore un autre vocaliste qui est présenté, en la personne de Johnny Dordevic, transfuge de Carnage ; mais ce n’est pas tout, puisque quelques temps plus tard, on apprend que les vocaux ont finalement été effectués par Nicke Andersson lui-même !

De son côté, Earache ne facilite pas non plus les choses, puisque le label britannique, manquant une association avec une major, se retrouve sans distributeur lors de la parution de Clandestine, disponible uniquement en import, en cette fin d’année 1991. C’est donc dans un climat particulier que la seconde réalisation d’Entombed voit le jour, cette dernière ayant en plus la lourde tâche de succéder à Left Hand Path, déjà devenu culte, en l’espace d’une seule année.

De prime abord, Clandestine ne surprend pas puisque d'une part Entombed retourne aux Sunlight studios sous la houlette de l’ingénieur du son Tomas Skogsberg, et d'autre part opte-t-il de nouveau pour une illustration de Dan Seagrave, qui livre comme à son habitude un dessin de toute beauté. La qualité reste toujours de mise, le groupe ayant cette recette imparable pour composer des titres fluides et habillement ficelés, alternant adroitement rythmiques rapides & accrocheuses à des breaks lourds et particulièrement incisifs. Le groupe conserve également sa forte identité, grâce à la granularité du son de ses guitare si particulière, et à l'entretien d'un climat sombre et glacial. Citons par exemple le fabuleux morceau Evilyn au break central débutant sur une guitare acoustique légèrement disharmonieuse, qui s’enchaine sur une rythmique et un solo prenant directement aux tripes.

Toutefois, bien que chaque titre et l’ambiance générale soient remarquables, la magie de Left Hand Path opère moins à mon sens, faute à cette même orientation qui gâche un peu l’effet de surprise, un an et demi après la sortie de l'indétrônable Left Hand Path, mais aussi faute au growl de Nicke Andersson en retrait du timbre inimitable de Lars Goran Petrov.

Malgré ses quelques défauts, et paru durant une période de flottement traversée par Entombed, Clandestine succède idéalement à Left Hand Path et parvient s’imposer rapidement dans le coeur de nombreux deathsters. Il forme avec le debut-album et Wolverine Blues, la trilogie culte du groupe de Stockholm, ayant influencé tant de groupes deathmetal aux delà de toutes les frontières.

Fabien.

32 Commentaires

25 J'aime

Partager

Fabien - 15 Octobre 2014:

Non pas forcement. Je peux citer pêle-mêle de nombreux albums n’ayant pas eu un bon départ sur ma platine (Blessed are the Sick, Unorthodox, Soulside Journey, et bien d’autres), et pourtant portés à l’excellence avec deux/trois années années de recul. Fabien.
LeMoustre - 15 Octobre 2014: CQFD
Lesterial - 22 Octobre 2014: ouais ben merci Fabien pour l'info, c'est fou quand même, depuis 1991 je voyais ce grand bouclé du clip stranger aeons chanter sur clandestine, c'est pas grand chose mais c'est une petite claque perso car j'ai toujours trouvé que cette voix collait parfaitement à l'album, je la trouve supérieur en puissance à celle de LG Petrov, cet album a bercé toute mon adolescence il reste pour moi la référence ultime en terme de death, c'est cool d'en apprendre encore sur un opus vieux de presque 25ans...
mechant - 20 Août 2018:

Cet album a ete 1 drole de decouverte...en effet 1 fille de ma classe me donne 1 cassette sans titre avec Entombed face A et Testament souls of black face B.

j'ai  écouté en boucle la face A tellement hypnotisé par ce son si particulier. Du coup direction le magasin de cd "ultrason" avec la cassette . jean-jacques et bernard ont écouté la K7 et ont fini par trouver le nom du groupe.

du coup commande en cd....et la K7 a continué à délivrer ma dose d'entombed de ces annees college.... aujourd hui le cd tourne toujours....

 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire