Wolverine Blues

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Entombed
Nom de l'album Wolverine Blues
Type Album
Date de parution 04 Octobre 1993
Enregistré à Sunlight Studio
Style MusicalDeath'n'Roll
Membres possèdant cet album359

Tracklist

1.
 Eyemaster
 03:20
2.
 Rotten Soil
 03:25
3.
 Wolverine Blues
 02:13
4.
 Demon
 03:17
5.
 Contempt
 04:32
6.
 Full of Hell
 03:20
7.
 Blood Song
 03:23
8.
 Hollowman
 04:25
9.
 Heavens Die
 04:14
10.
 Out of Hand
 03:16

Durée totale : 35:25


Chronique @ Fabien

04 Juin 2007
Mai 1993, Le nouveau EP Hollowman d’Entombed débarque dans les bacs, annonçant le retour heureux du chanteur Lars Goran Petrov limogé intempestivement par le leader Nicke Andersson quelques mois auparavant, mais dévoilant également le nouveau visage du groupe qui ajoute désormais à son deathmetal un feeling rock particulièrement présent. Septembre 1993, l’album Wolverine Blues, issu des mêmes sessions d’enregistrement, confirme la nouvelle orientation du quintet suédois, et reçoit immédiatement les éloges du milieu metal, qui le baptise très vite à juste titre, l’album Death’n roll de la scène extrême.

Fini les atmosphères sombres et glaciales des deux premières réalisations et place à un album d'une approche bien plus directe, joué avec une dextérité et un feeling exemplaires. La batterie de Nicke s'axe sur des rythmes simples et terriblement percutants, à l’image des two-beats grosse caisse & caisse claire, sonnant comme de véritables invitations aux headbang’s les plus fous. Gros son également au niveau des guitares (merci Tomas Skogsberg) et de la basse qui claque, tout en refermant une grande clarté. Les soli courts et efficaces, les larcens en début ou fin de titre, les vocaux moins gutturaux mais toujours profonds, contribuent également à ce feeling quasiment inédit sur la scène extrême, exception faite de l'album Those Shredded Dreams des suédois de Furbowl paru une année auparavant.

Mais attention, malgré cet accent rock'roll aussi entrainant que surprenant, Wolverine Blues reste pourtant du 100% Entombed avec sa marque de fabrique intacte, le jeu et le son des guitares séduisant ainsi autant les deathsters qu’un public désormais plus large et entièrement acquis à sa cause.

Paru lors d’une période chaotique au sein du label Earache qui tentait un rapprochement avec la major Columbia, multinationale s’étant empressé d’associer hasardeusement l’album avec le personnage Wolverine des héros Marvel, Wolverine Blues reste une sacrée réussite, indépendamment de ces évènements extra-musicaux qui échappaient totalement à Entombed. Deathmetal groovy & ambitieux, ce troisième album représente en effet une marque indélébile dans la scène extrême passée et actuelle et clôt de très belle façon la trilogie culte d’Entombed et son union avec le label anglais, indétrônable à ses débuts avant cet épisode douloureux. L’effort est d’autant plus notoire qu’il fallait oser sortir un tel disque au sein d'une scène deathmetal encore relativement jeune et hermétique à cette époque.

Fabien.

5 Commentaires

22 J'aime

Partager

Arkhamian - 29 Novembre 2011: C'est sûr que si on était fan de ce qu'ils ont fait avant... difficile de pas être dérouté. Moi j'ai découvert Entombed avec cet album et ce fut une énorme claque. j'ai été ensuite moins emballé par le reste de leur disco. Et il est aussi difficile de trouver d'autres albums de Death n'Roll de cette qualité malheureusement...
LeMoustre - 07 Juin 2014: Je fais partie des déçus de cette sortie, à tort, bien évidemment, tant ce disque sent bon le groove brutal et le mix parfait entre deathmetal et rockmetal. Et puis, comme dirait l'autre, quand les compos sont bonnes...
Miskatonic - 06 Août 2014: J'ai connu le groupe avec le maxi Hollowman sorti quelques mois plus tôt ainsi que Wolverine Blues et notamment le fabuleux morceau Out of Hand (Plus groovy tu meurs) qui ouvrait la compil Earplugged parue en 94 et sur lequel j'ai headbangger un nombre incalculable de fois.

Respect éternel envers Entombed donc, non seulement pour avoir introduit le son de gratte si caractéristique du Sunlight Studio dans la scène Death Metal, mais aussi pour avoir inventé le Death 'n' Roll.

Album d'une importance capitale.
mechant - 10 Mars 2019:

Fort d' un " hollowman" très "lemmy" dans la forme, entombed lacha 1 une sacrée bombe qui tourna des milliers de fois dans mes oreilles  , en particulier le morceau "full of hell" ou un passage des lyrics dit :" at my worst i am at my best" ou qlq chose du genre....

J'ecoute encore regulierement  wolverine blues et ses morceaux me procurent tjrs autant de plaisir.

1 sacré album, culte !

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ disgracia

09 Juin 2007
Je ne puis vous parler du contexte historique de cet album, car je l'écoutais pour la première fois 13 ans après sa sortie. Par contre, je peux essayer de vous dire à quel point "Wolverine Blues" botte le cul!

Entombed pratique un death old school sans fioritures ni fantaisies. On a vraiment l'impression d'assister à une représentation live dans une cave ou un petit bar crado. Les riffs sont biens lourds et efficaces, la batterie a un très bon feeling, sans blast ni double pédale permanente. La production apporte une véritable lourdeur aux guitares, déjà bien sous accordées, et le chant est vraiment excellent, pas guttural, il est gueulé et "in your face"!

C'est donc un mariage très réussi entre le punk-thrash et le death metal, un mélange qui vous fera secouer la tête à tous les coups.
. .
On retrouve toujours les riffs malsaints et les ambiances pesantes des premiers opus, mais cet album se distingue vraiment de ses prédécesseurs de par son côté rock'n roll cité prédément.

On pourrait définir Entombed en trois mots: Feeling, puissance, headbanging!

C'est donc un album culte, dans lequel il n'y a rien à jeter, et qui fait toujours du bien par où il passe.

La chanson à retenir: "Out of Hand"

19/20


4 Commentaires

4 J'aime

Partager
Arkhamian - 29 Novembre 2011: Merci pour ta chro,directe et efficace, comme l'album, dont tu fais bien de souligner l'aspect si brut et "in your face"
C'est ce que j'adore dans cet album qui pour moi est de loin le meilleur de toute leur disco. la batterie (merci d'en faire mention) est impressionnante, sans aucun blast ni double pédale, une performance.
par contre c'est marrant je trouve "Out of Hand" assez anecdotique par rapport à des morceaux comme Rotten Soil, Contempt ou Full of Hell qui envoient le pâté et décollent à merveille. Enfin, c'est affaire de goûts...
svad - 08 Mars 2013: Comme pour Ark, "Out of hand" est pour moi le moins bon morceau de l'album. Mais quelle galette nom de d..., on en fait plus des comme ça. Une tuerie.
 
metalkid - 02 Fevrier 2014: j ai un problème avec cet album et il est simple : J ai acheté cet album lors de sa sortie en K7 et depuis je l ai en CD. Sur la K7 et sur youtube, figure bien l intro de Out of Hand mais, celle ci a disparu sur le CD ! Je n arrive toujours pas à savoir pourquoi ? J ai même écrit à Camion Blanc lors de la sortie de Sweadish Death Metal pour faire remonter l info à l auteur. Pas de réponse à ce jour. Merci d'éclairer ma lanterne. Erreur de pressage sur mon cd, intro retirée volontairement ou autre ?
Arkhamian - 08 Fevrier 2014: Salut metalkid. Peux-être es-tu l'heureux possesseur d'un des premiers "pressages" (entre guillemets puisqu'il s'agit d'une K7) de l'album. Apparaissent sur celui-ci un certain nombre de samples que je trouve tout à fait géniaux. Je n'ai pu malheureusement trouver cette mouture qu'en MP3. L'origine présumée de ces samples et la cause officieuse de leur disparition: http://en.wikipedia.org/wiki/Wolverine_Blues "I... am the way..."
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire