Celestial

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Isis
Nom de l'album Celestial
Type Album
Date de parution 2000
Style MusicalPost Hardcore
Membres possèdant cet album59

Tracklist

In addition to the regular CD and vinyl LP editions, Celestial is available in a double release, coupled with its sister EP, SGNL>05.
Original album was self released, re-released on Escape Artist Records as DigiPak, european version is released on Hydra Head Records and japanese version on Ritual Records as 2-CD together with SGNL>05 on the second
disc.
1. Sgnl>01
2. Celestial (The Tower)
3. Glisten
4. Swarm Reigns (Down)
5. Sgnl>02
6. Deconstructing Towers
7. Sgnl>03
8. Collapse and Crush
9. C.F.T (New Circuity and Continued Evolution)
10. Gentle Time
11. Sgnl>04

Chronique @ Svartolycka

05 Avril 2005
Connaissez vous Isis ? Non !? Et bien, ça se révèle bien dommage, car Isis se trouve être un des groupes des plus intéressant de ces dix dernières années. Et bien que ma relation avec ce groupe se révèle trop intime sachez juste qu’en tant que combo de sludge atmosphérique, Isis est l’un (LE) sommet du genre. Bien que facilement catalogué au premier abord comme un ersatz de Neurosis, un simple aperçu sur la teneur musicale du groupe nous en fait percevoir un tout autre visage.

Prenant, certes, les germes du glorieux et culte Neurosis (dont Isis partagera le temps d’un mini le label Neurot Recordings), le groupe décide et cela très vite de se plonger dans un univers volontairement atmosphérique le plaçant dans un registre nouveau et intuitif.
Chez Isis, l’instrumental y tient une place prépondérante, c’est la moelle épinière sensitive, la structure même qui apporte, qui construit ce magma à forte consonance aérienne et magnétique. Les plages se languissent dans des parties instrumentales hypnotiques et vibrantes d’émotions rageuses, éthérées, saturées ou bien encore mélancoliques.
Les voix sont plus cotées dans la rage et les cris, outre quelques passages au chant clair, néanmoins, celles-ci disparaissent de temps à autre dans le dessein de laisser plus de marges aux parties instrumentales ou aux interludes tendances indus qui parcourent ici et là cet album, telles des représentations allégoriques de perceptions.
Les guitares sur cet album se font plus saturées et par ailleurs plus syncopées que sur le reste de la discographie, plus rugueuses aussi, soutenues par un excellent son apportant la lourdeur et l'aérien au sein d’une même plage. On appréciera la présence de guitares claires (presque rock) paraissant éternelles avec les prémices d’une structure ascendante.

Soyons franc, il y a peu à jeter sur « Celestial », tout s’emboîte parfaitement, on peut à la rigueur regretter que certaines parties ne soient pas plus poussées, que quelques approximations sont à noter au niveau des voix. Heureusement, ces menus défauts sont condensés par un rythme pesant, mais toujours intense, ainsi que par un son à la fois rugueux et atmosphérique. Cet accent d’éthérisme donne un cachet unique et terriblement salvateur à ce disque.

Bref, « Celestial » ici présent est clairement une petite perle aussi rageuse qu’aérienne, un contraste saisissant et magnifique où se détache l’essence même de l’émotion, directe.


0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire