Border of Reality

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Angel Dust (GER)
Nom de l'album Border of Reality
Type Album
Date de parution Août 1998
Labels Century Media
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album82

Tracklist

1. Border of Reality 04:52
2. No More Faith 04:12
3. Nightmare 04:43
4. Centuries 05:19
5. When I Die 09:45
6. Where the Wind Blows 07:36
7. Spotlight Kid (Rainbow Cover) 04:22
8. Behind the Mirror 08:17
9. Coming Home 05:58
Total playing time 55:04
US Bonustrakcs
10. Same Eyes 04:43
11. Easy Livin' (Uriah Heep Cover) 03:44
Total playing time 1:03:31

Chronique @ dark_omens

03 Mars 2014

Border of Reality est, à l'évidence, un album de transition...

Border of Reality, troisième album des Allemands d'Angel Dust, est, indéniablement, un opus très important dans l'œuvre de ce groupe.

En premier lieu, parce qu'il est celui qui marque le retour de ces saxons après dix longues années d'un interminable silence après deux premiers albums Thrash (Into the Dark Past et To Dust You Will Decay) sortis dans la deuxième moitié des années 80.

Et en second, parce qu'il nous propose de découvrir la nouvelle orientation musicale d'une formation cherchant encore à définir toutes les caractéristiques de son style. Autrefois mû par une indéfectible volonté de défendre un Thrash Metal incisif, Angel Dust va, en effet, avec ce Border of Reality s'éloigner de ces aspirations d'antan. Néanmoins, incapable de parfaitement s'émanciper de ces anciens desseins, il va nous proposer l'expression d'un mélange Heavy, Power, Thrash dans lequel chacune de ces tendances ne pourra pleinement s'épanouir. De telle sorte qu'il en découlera un album confus qui ne pourra que décontenancer les partisans de ce groupe hébétés par ces changements profonds entrepris et, surtout, par le résultat immature d'une volonté pas totalement abouties.

Cependant, ne soyons pas totalement injuste en jetant démesurément l'opprobre sur une œuvre, certes, déconcertantes mais renfermant quelques qualités proprement encourageantes. Tant et de si prometteuse qu'il nous sera difficile de ne pas évoquer l'aspect mélodique des constructions de ce nouvel effort qui si elle nous laisse de temps à autre perplexe quant à leur lisibilité parfois peu accessible, fait naître en nos esprits attentifs une délicieuse impression attrayante. Certains titres, en effet, nous proposent de découvrir des vertus harmonieuses et musicales, et notamment dans la construction de très bons refrains, tout à fait remarquables et propices à l'enthousiasme (les excellents Borders of Reality et Nightmare, le divin Centuries).

A dire vrai, et comme votre humble serviteur le faisait justement remarquer dans le préambule de cette chronique, le réel problème de cet opus réside dans un ensemble dont on ne saisi pas vraiment où il se situe. Tantôt très Thrash de par ses riffs nerveux, de par ses rythmes enlevés et de par les chants âpres d'un Dirk Thurisch ayant remplacé S.L. Coe (No More Faith), tantôt moins, tantôt Heavy Speed (Spotlight Kids), tantôt Heavy Metal (Nightmare), tantôt mélodiques (Centuries), tantôt plutôt intimistes et posés (Coming Home), il nous égare en des paysages divers dont la multitude nous laisse un gout amer d'inachevé. C'est d'autant plus frustrant qu'en nous offrant un propos un peu plus cohérent, Angel Dust aurait sans aucun doute davantage mis en xergue des talents de composition qu'on devine subrepticement dissimulées derrières les imperfections de ce disque.

Border of Reality est donc, à l'évidence, un album de transition dans lequel Dirk Thurisch et ses complices n'auront pas assumé pleinement toutes les conséquences de leurs nouvelles aspirations créatives. Malgré un résultat assez insolite et parfois peu accessible, force est de constater que l'œuvre recèle pourtant de nombreuses vertus occultées qui, découvertes, laissent entrevoir un avenir excitant pour peu que ces Allemands se décident à choisir une voix artistique intelligible, cohérente et volontaire.

6 Commentaires

2 J'aime

Partager

dark_omens - 04 Mars 2014: Oui, le meilleur restait à venir même si, personnellement, je reste très attaché à ce Border of Reality. Sans doute parce que c'est celui qui m'a fait découvrir le groupe...
Sperma_frost - 04 Mars 2014: En ce qui me concerne je préfère leur première période avec surtout "Into The Dark Past" une œuvre majeure du thrash!
Elevator - 04 Mars 2014: D'accord avec toi sur "Into the Dark Past" ! On a d'ailleurs du mal à croire qu'il s'agit du même groupe quand on écoute "Bleed". J'ai découvert Angel Dust avec ce dernier et je l'aime aussi beaucoup mais j'ai plus de mal avec les albums suivants, non pas qu'ils me semblent mauvais mais ...
ZazPanzer - 13 Mars 2014: Thanx pour l'article Darko. Découvert Angel Dust avec ce disque que j'avais adoré à sa sortie, j'en étais dingue, notamment de la reprise de Rainbow, et il fait pourtant partie des albums que j'ai un peu de mal à réécouter aujourd'hui, l'ensemble me donne une impression de juvénilité. Ça vieillit mal je trouve. J'avais d'ailleurs revendu le suivant qui m'avait gonflé, et j'ai jamais écouté la suite. Il y a l'air d'avoir des amateurs, ça donne quoi Chris après ?
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire