To Dust You Will Decay

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Angel Dust (GER)
Nom de l'album To Dust You Will Decay
Type Album
Date de parution 1988
Produit par Kit Woolven
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album43

Tracklist

1. 3rd Challenge 00:48
2. Mr. Inferno 04:04
3. Wings of an Angel 05:00
4. Into the Dark Past (Chapter II) 04:56
5. The King 04:06
6. To Dust You Will Decay 05:43
7. Stranger 04:39
8. The Duell 03:35
9. Hold on 04:32
Total playing time 37:23

Chronique @ LeMoustre

26 Fevrier 2016

Into the Dark Future

Y'a pas à dire, un changement de chanteur, ça vous modifie l'identité d'un groupe. Avec ce second album, les Allemands d'Angel Dust succombent au syndrome Helloween. Entre le maxi Judas et Keeper Of The Seven Keys, les citrouilles avaient changé de chanteur et modifié leurs priorités musicales, beaucoup plus adoucies. Angel Dust en recrutant S.L. Coe (futur Scanner sur Terminal Earth) a effectué la même démarche, sans la même réussite toutefois.

Du remarquable Into the Dark Past, il ne reste que le mixage de Kalle Trapp typiquement allemand, l'intitulé trompeur du titre "Into the Dark Past Chapter II", et quelques fulgurances ("The King" ou le réussi "To Dust You Will Decay" qui rappellent au bon souvenir des cavalcades du premier disque). Pour le reste, on navigue en plein heavy/speed mélodique (ou du proto-power, pour les fans d'appellations) avec un "Wings Of An Angel" et son refrain mémorable, des plages acoustiques, un tempo généralement médium, des chorus et duels de twin-guitares réussis mais pas mémorables de la paire Nauer/Lynn.

Pas dégueulasse pour autant (les mélodies vocales de "Stranger" ou du final "Hold On"), il décevra à sa sortie les fans du premier disque qui ne s'attendaient pas à cette orientation, et s'adresse avant tout aux fans de heavy/speed allemand (toute la clique des Scanner, Rage, la facette la plus mélodique de Grinder), avec les vocaux haut perchés de Coe, entre mélancolie et lyrisme. Nonobstant une pochette qui donne foutrement envie, et des récentes rééditions rendant le produit à nouveau trouvable pour un prix inférieur à une dinde de Noël, ce disque ne fait pas un carton plein comme son prédécesseur, et préfigurera quelque peu les sorties ultérieures, souvent le cul entre deux chaises.

Honnête, mais sans atteindre une qualité d'écriture constante et réellement convaincante sur sa courte durée, To Dust You Will Decay plonge alors le groupe dans un futur sombre et incertain (un split qui durera une décennie), malgré l'avènement d'un style qu'ils ont contribué à forger, dans l'ombre des citrouilles.


1 Commentaire

5 J'aime

Partager
holocaust_in_my_head - 26 Fevrier 2016: Je le trouve pour ma part excellent ce album, l'écriture est parfaite ça se rapproche fortement de ce que Scanner produira sur "terminal earth", j'y adore le chant de SL COE, après on est dans une direction différente du premier, ,mais même les tempis plus lents sont excellents. Un album où j'apprécie fortement la qualité de composition superbement mise en valeurpar les mélodies vocales de SL Coe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire