Beyond the Apocalypse

Liste des groupes Black Metal 1349 Beyond the Apocalypse
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe 1349
Nom de l'album Beyond the Apocalypse
Type Album
Date de parution 19 Avril 2004
Enregistré à Studio Studio Nyhagen
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album362

Tracklist

Re-Issue in 2006 by Apocalyptic Empire Records with a bonustrack.
1.
 Chasing Dragons
 06:31
2.
 Beyond the Apocalypse
 04:01
3.
 Aiwass-Aeon
 03:32
4.
 Nekronatalenheten
 04:30
5.
 Perished in Pain
 03:57
6.
 Singer of Strange Songs
 07:30
7.
 Blood Is the Mortar
 03:52
8.
 Infernal Winter
 07:41
9.
 The Blade
 05:58

Bonus
10.
 Haunting the Chapel (Slayer Cover)
 03:56

Durée totale : 51:28


Chronique @ sargeist

28 Mars 2006
Après un "Liberation" plutot Apocalyptique (dans le bon sens), voici le successeur de la bande à Frost***************** et Ravn. Le premier album m'ayant carrément ébloui, je me suis rué sur ce "Beyond the Apocalypse", le justement nommé.

Première remarque, ce nouvel opus fait 10mn de plus que son prédécesseur, soit un total de 47mn. La production est égale à Liberation, c'est à dire un son peu puissant, assez aigu dans la tradition des groupe BM, surtout au niveau de l'accordage des grattes, assez compressé, mais néanmoins plus qu'audible...

Dès qu'on enfourne la galette, la première chose qui saute aux oreilles, c'est (encore) l'incroyable talent de Frost*****************, dit le Metronome humain, ultra rapidité (qui peut prétendre le battre du moins dans ce style), mais aussi finesse dans le jeu, bref ce type est un monstre...

Les titres sont plus longs en général, plus structurés, d'assez nombreux riffs, breaks, changements de tempos, assez fourni, un progrès net pour moi. Peut etre pas pour les Black Metalheadz puristes qui y verraient une tendance Death Metallique...

...Mais tout l'esprit du Black est bien présent, morbidité, haine glaciale, colère implacable. Pas une once d'originalité quelconque, mais quand on fait de la musique de cette facon, et du Metal en particulier, on n'a pas besoin de ce genre d'artifice. Le BM n'a pas à "évoluer", il "est" c'est tout, et ce qu'il est doit à jamais se borner à son essence la plus pure et noire...

Difficile de sortir un titre de tout ce cataclysme, l'ensemble formant un tout homogène et indissociable... Hormis le titre de fin, "The Blade" plutot lent et Atmosphèrique, cassant un peu le rythme infernal de l'album. Une erreur à mon gout, inutile rallongement de l'album, mais libre de la zapper... mais je pinaille.

Ce groupe est tout simplemnt pour moi ce qui se fait de mieux en BM actuel, du moins d'une certaine conception du BM, ou l'ultra violence (et l'ultra rapidité) est prépondérente.

Qu'Odin donne longue vie à ce groupe fantastique et lui permette de sortir des disques encore plus dévastateurs... ainsi soit il ;-)

Un bon gros 19/20.



9 Commentaires

4 J'aime

Partager

ZebrowSky - 14 Octobre 2011: Pas d'accord! Le titre final est hyper puissant en émotions!
infestuus - 22 Décembre 2011: héhé , je te l'avais bien dit ! Je pense que bestial n'est pas l'adjectif approprié , brutal par contre...
infestuus - 22 Décembre 2011: Ecoute Infernal War alors !
tormentor - 22 Décembre 2011: Superbe album de pur black metal, un des seul groupe que j'apprécie vraiment avec Ad hominem. Eh oui le black c'est pas trop ma tasse de thé. Ah carpathian forest aussi.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Whyrdena

18 Mai 2008
Contrairement à une multitude de groupes, 1349 n'attend pas son deuxième opus pour assoir sa réputation: Liberation, sorti un an avant celui-ci, est déjà la preuve formelle du talent indiscutable du combo qui nous intéresse. Mais les norvégiens ne s'arrêtent pas ici: ils augmentent le niveau sur cet album, gagnent en expérience, et pondent un chef d'oeuvre, littéralement: Au-delà de l'apocalypse.

Cet au-delà, c'est le statut du fan après l'album, ce dernier étant l'apocalypse, je crois qu'on peut le dire. Pourquoi? Regardons ceci de plus près, en commençant par la production.

La production est nettement meilleur que sur le précédent album, elle est à la fois claire mais gardant un côté brut, tous les instruments ont leur place sans pour autant que la galette ressorte de chez Universal studios. La voix est placée parfaitement, ni trop dominante, ni trop en retrait... Les blasts ravageurs de Frost***************** ne peuvent échapper à personne.

Comme à leur habitude, l'album démarre d'un façon remarquable. N'importe quel fan averti de 1349 ne peut qu'éprouver une tension due au suspense avant d'écouter l'ouverture de l'album: comment va-t-il démarrer?

Quelques secondes de bruits métalliques, comme sur Liberation, l'air de dire "On joue du Metal". Puis la double pédale commence, avec un riff typique. On dirait que Metronoman s'échauffe, il s'amuse avec sa caisse claire, jusqu'à ce qu'il décide: "Ok, c'est parti, blast!" Et là commence l'album, on se fait prendre dans ce tourbillon, cette tempête de blast, de breaks, rythmes effrénés et de riffs agressifs... Je tiens à insister sur un point, le riffs qui commence à 3mn40. Il est exceptionnellement bon, bien que classique, mais absolument typique de 1349. C'est le blast en ternaire qui le suit directement qui est incroyable, car très original! Je pourrais m'étaler sur chaque instant de l'album, mais je choisis de ne le faire que pour ce qui me touche infiniment, ce qui entre nous en fait déjà pas mal.

La chanson éponyme est un des monstres de l'album, au niveau technique particulièrement, au niveau qualitatif en général aussi. Elle contient des riffs d'une qualité rare, et surtout, surtout, le fameux départ en blast à 1mn09, après un mid-tempo de folie et une transition hors du commun, des descentes de toms ravageuses, présentant un Frost***************** au meilleur de sa forme.

Si Aiwass-Aeon est un méritable massacre d'agressivité jouissive, que Nekronatalenheten mérite d'être écoutée uniquement pour la fameuse descente de toms dès 0'48'', que les trois morceaux qui les suivent sont aussi d'une qualité non négligeable (y'a-t-il quelque chose à jeter chez 1349?), Infernal Winter redresse encore le niveau, nous plongeant dans une ambiance profonde, avec des riffs hyper accrocheurs, pour nous amener à un blast de l'apocalypse, et croirait-on infini, dès 5mn38! Lorsque le morceau prend fin, on se sent presque soulagé.

Je viens de relater les merveilles de cet album, mais pas son point noir: The blade. Que vient faire une intro aussi étrange, et aussi longue, ici, pour nous amener à de l'orgue, puis à un metal dont la qualité est inférieure à celle des huits premiers morceaux? Ah il démarre quand même! Ce morceau est noir, il sent la mort, la nuit, la tristesse. Il n'y a ici aucune trace de sentiment un tant soit peu joyeux, aucun espoir.

Pour un album de black brutal d'un niveau aussi élevé, une fin un peu plate laisse l'auditeur à se dire "Et? suite?", mais cette faiblesse est comblée par l'immensité de ce qui la précède.

J'aurais osé le 20/20 si The Blade ne venait pas clôturer une telle merveille de la sorte. Je recommande cette galette à n'importe quel metalhead cherchant de la brutalité de haute qualité. C'est une perle rare, ne passez surtout pas à côté.

Whyrdena

4 Commentaires

3 J'aime

Partager
SvartKald - 18 Mai 2008: Personnellement, c'est celui que j'aime le moins. Je le trouve moins bien inspiré que les autres, malgré de très bons morceaux. J'ai un gros faible pour le dernier, bien mieux à mon gout, et pour le son terrible du premier.
sargeist - 19 Mai 2008: Oui, Bryan, dommage qu'il y a "The Blade". Ils auraient du finir sur cette tuerie qu'est "Infernal Winter".
Morgart - 16 Juin 2008: Ahhh je me lis enfin ta chronique! En effet rien a jeter si ce n est peut-etre ce the blade. Mention spéciale à ce blast accentué en ternaire, qui reprend ensuite en binaire dans une violence inouie! Enfin chaque chanson, voire riff mériterait presque une chronique ( le fan a parlé)! Un de mes albums préférés!
ZebrowSky - 14 Octobre 2011: Pas d'accord! Le titre final est très bon, tout à fait dans l'esprit noir de 1349! Imaginez une procession funèbre avec des mecs encapuchonnés venant enterrer les cadavres de la peste.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire