Antithesis

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Secrets Of The Moon
Nom de l'album Antithesis
Type Album
Date de parution 15 Septembre 2006
Labels Lupus Lounge
Enregistré à Klangschmiede Studio E
Style MusicalBlack Progressif
Membres possèdant cet album85

Tracklist

1.
 Nowhere
 02:59
2.
 Versus
 06:26
3.
 Ordinance
 07:45
4.
 Confessions
 07:12
5.
 Metamorphoses
 06:30
6.
 Ghost
 08:23
7.
 Seraphim Is Dead
 07:45
8.
 Lucifer Speaks
 08:40
9.
 Exit
 02:58

Durée totale : 58:38


Chronique @ sargeist

21 Avril 2007
Peut on encore qualifier Secrets Of The Moon de groupe de Black Metal ? A mon sens non. C'est devenu bien plus, et si différent. Après un "Carved Upon Stigmata Wounds" qui a redéfini pas mal de codes du genre, en mixant plusieurs influences, et avec un nouveau son, Secrets Of The Moon semble avec ce "Antithesis", sorti sur Lupus Lounge, vouloir définitivement jouer dans la cour des grands.

Cette nouvelle offrande, d'une durée de presque une heure, constitue un palier important dans l'évolution du groupe, c'est certain. Déjà le son... on peut clairement parler de gros son, une production impeccable, très propre, un peu trop clinique je trouve, mais rendant bien justice à la puissance des morceaux. Ceux-ci oscillent toujours entre les 6 à 9 minutes, ce qui est devenu une marque de fabrique du groupe.

SOTM semble s'orienter vers un Metal plus réel, moins éthéré qu'auparavant. Les gros rythmes saccadés sont omniprésents, les cassures atmosphériques moins nombreuses que par le passé. Les titres, même s'ils sont longs, développent des thèmes moins nombreux, plus percutants, aisément mémorisables. Une vraie sensation de clarté par rapport au précédent, aidé en cela par des paroles souvent répétées, et un chanteur prononçant bien les mots. Le batteur est phénoménal, si rare dans ce milieu extrême, il justifie parfois à lui seul l’intérêt du disque. Très accrocheur, hautement inspiré. Les gros riffs Death bien lourds, parfois limite Doom, sont parfois accompagnés par des arpèges et des guitares stridentes comme l'affectionnaient les Dissection et toute la scène suédoise. Du plus bel effet. Les quelques rares soli sont originaux, surtout sur le premier morceau "Versus". Du beau travail.

Maintenant, on va dire qu'il y a comme un hic. Une grosse influence évidente: Satyricon !!! C'en est parfois troublant, surtout sur les premiers titres. Le Satyricon de l'époque Volcano ou Rebel Extravaganza. On ressent la même froideur, limite indus, pour le côté mécanique. Cependant cela s'estompe plus l'album avance, SOTM parvient tout de même à proposer quelque chose de personnel. Mention spéciale au morceau "Metamorphoses" avec ce chant clair murmuré en allemand, avec un petit effet sur la voix, assez réjouissant et novateur. Mention aussi au morceau "Lucifer Speaks" et sa fin funeste, qui là pour le coup nous replonge dans un SOTM purement Black.

La petite frustration, c'est que tout on long des 60 minutes, on attend ce gros break, cette cassure speed qui va nous faire headbanguer. En vain, il y certes quelques belles accélérations, mais de courte durée. Cet opus reste irrémédiablement mid tempo, voir lent. Je pense que c'est voulu, car les morceaux forment une sorte de tout, baignant toujours dans la même atmosphère qui sent le souffre.

Un album qui va rester ? J'en doute un peu, il lui manque quelques petits détails qui font la différence, des petits arrangements qui donnent envie de s'y replonger, un travail un peu plus élaboré. Ça reste du "gros" à mon sens, manquant un peu de finesse, même si sur ce point, ce "Antithesis" se hisse facilement au dessus de la meute misérable et médiocre. Peut-être en attendais-je trop ? Une bien belle pièce tout de même.

D'une certaine façon, c'est l'album que Satyricon aurait du sortir, quoi qu'il ne s'agit pas exactement du même style. Largement supérieur en tout cas. En même temps, quand on écoute "Now Diabolical", on se dit que c'est pas très dur...

14/20

3 Commentaires

5 J'aime

Partager
Ihopeyoudie - 21 Avril 2007: on voit que tu adores le dernier satyricon on dirait!
pas une merveille, cette galette,mais elle a le mérite de changer de la merde actuelle en black... (si c'est toujours du black!)
Sebathan - 26 Avril 2007: Vraiment excellent cet album, c'est vrai que ca change des groupes de black pourri qu'on a l'habitude d'entendre depuis un bon bout de temps ...
Furia - 25 Août 2011: Jamais vraiment compris la comparaison avec Satyricon...

Cet album est juste excellent. SoTM confirme que c'est un grand, grand groupe, un des meilleurs de cette génération. Superbe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire