All Guts, No Glory

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Exhumed (USA)
Nom de l'album All Guts, No Glory
Type Album
Date de parution 05 Juillet 2011
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album77

Tracklist

1. All Guts, No Glory 01:48
2. As Hammer to Anvil 03:38
3. Your Funeral, My Feast 03:27
4. Through Cadaver Eyes 04:08
5. Death Knell 03:48
6. Distorted and Twisted to Form 02:40
7. I Rot Within 03:44
8. Dis-assembly Line 03:00
9. Necrotized 03:39
10. Funereality 03:01
11. So Let It Be Rotten... So Let It Be Done 03:13
Total playing time 36:06
DISC 2 - Bonustracks (Deluxe Edition)
1. The Way of All Flesh 02:24
2. Unclean 02:47
3. To Wake the Dead 03:12
4. Cold Caress 03:58
5. Necromaniac 2011 02:36
6. Forged in Fire (Formed in Flames) 2011 03:03
Total playing time 18:00

Chronique @ Behemoth49

09 Mars 2012

All Guts, No Glory apparait comme un excellent dernier chapitre dans la bible du boucher.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les bouchers d’Exhumed étaient en stand-by depuis l’année 2005 et encore, nous n’avions eu droit qu’à un album de reprise, pas mal foutu, mais quand même. Faute d’un éloignement géographique ou d’un manque de reconnaissance de la scène dans laquelle ils évoluent (Matt Harvey nous explique longuement tout ça au début du livret), Exhumed manquait. Alors oui, deux splits sont sortis entre temps mais bon, il était temps qu’un véritable nouvel album voit le jour, les couteaux des fans de la bande de Matt Harvey commençant à s’affuter frénétiquement. C’est donc enfin chose faite en ce mois de juillet 2011, puisque nos quatre compères sortent le bien nommé All Guts, No Glory (probable coup d’œil à Bolt Thrower), toujours sous la houlette de Relapse Records, le label américain les suivant depuis quasiment les débuts du groupe.

Un bref coup d’œil à la pochette ou aux titres suffit à nous rassurer quant aux intentions des américains. Toujours avides de boyaux et de folie sonore, Exhumed nous sert donc sur un plateau sanglant 11 nouveaux mets, tous plus appétissants les uns que les autres.
Eternels fans de Carcass, le quatuor n’a jamais changé sa façon de faire, ni de penser d’ailleurs. Que retrouvons-nous alors au sein de cette nouvelle marmite ?

Et bien la recette n’a pas changée ! On retrouve l’efficacité du riffing de Gore Metal ou de Anatomy Is Destiny, mélangée à la fureur d’un Slaughtercult, même si les compositions apparaissent comme légèrement plus « aérées ». Le travail sur les solos est particulièrement réussit, très mélodiques, contrastant à merveille avec cet étalage de boucherie sonore. Ils sont tous d’excellente qualité (« Dis-Assembly Line », « Necrotized ») mais je mettrais une mention spéciale à celui de « Through Cadaver Eyes ».
Je parlais un peu plus haut du riffing, et quel riffing ! Que ce soit le terrible « As Hammer to Anvil », « Through Cadaver Eyes » ou « Funereality », les breaks sont de véritables casses nuques ! A noter également que certains lorgnent parfois vers le thrash, et ceci n’est pas pour nous déplaire. Mis à part ceci, on retrouve la patte de la paire Steer/Amott, mêlant avec brio riffs emplis de folie et mélodies imparables. On retrouve donc des passages très Carcassiens, comme sur « Your Funeral, My Feast », « Through Eyes Cadaver » ou encore « Distorted and Twisted to Form ».

Comme toujours, l’alternance entre la voix aigue de Matt Harvey et les gutturaux de Leon Del Muerte donnent un surcroit de dynamisme au sein des compositions, par exemple durant l’excellent refrain de « I Rot Within ». Danny Walker s’en donne également à cœur joie derrière ses fûts, usant et abusant blasts ravageurs, même si certains pourraient lui reprocher un certain manque de variation. Personnellement je trouve son jeu très fluide et on ne peut mieux adapté au son des ricains. L’humour gore et l’esprit « fuck off ! » se retrouvent également dans les paroles de Matt. Un petit mot enfin sur la production. Les aficionados du son cradingue des premières réalisations seront certainement déçus, mais les autres en prendront plein la tronche tellement la galette possède un son énorme, servant à mon goût très bien les compositions des californiens.

Pas de débat sur la viande halal chez Exhumed donc, ils bouffent de tout ! Alors certes, on pourrait leur reprocher de ne pas varier d’un poil leur style, mais si vous êtes fans d’Exhumed, vous voulez entendre du Exhumed et rien d’autre ! Pas d’évolution, pas d’innovation, juste du death/grind furieux et sanglant, et c’est-ce pourquoi le groupe est si culte et respecté. Le Gore Metal s’impose comme une religion chez les américains, et ce All Guts, No Glory apparait comme un excellent dernier chapitre dans la bible du boucher.

16/20

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
mayhem13 - 08 Juillet 2014: Superbe chro' bien rédigée, agréable à lire! Tu m'as donné envie de me penché sur le groupe. près je ne sais pas quel est leur meilleur album...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire