Act III

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Death Angel
Nom de l'album Act III
Type Album
Date de parution 10 Avril 1990
Labels Geffen
Style MusicalThrash Bay Area
Membres possèdant cet album356

Tracklist

1. Seemingly Endless Time 03:50
2. Stop 05:10
3. Veil of Deception 02:34
4. The Organization 04:17
5. Discontinued 05:52
6. A Room with a View 04:42
7. Stagnant 05:35
8. EX-TC 03:05
9. Disturbing the Peace 03:53
10. Falling Asleep 05:56
Total playing time 44:54

Chronique @ eulmatt

08 Mars 2008
Sortant un nouvel album au nom explicite, Death Angel a déjà confirmé un peu plus son statut puisque c’est désormais le label Geffen, poids lourd du hard US, qui couve les jeunes Californiens.
L’étiquette de nouveau poids lourd du thrash metal américain ne gêne pas outre mesure le gang des Philippins, et c’est avec son énergie habituelle qu’il propose un disque de grande qualité.

Les deux premiers morceaux constituent à ce titre une entame de choix. Aussi bien Seemingly Endless Time que Stop donnent le ton d’Act III : gros riffs toujours bien sentis, bénéficiant d’un son bien plus moderne et plus gras que sur les opus précédents, compositions bien équilibrées avec des alternances de tempo toujours pertinentes, et le chant de Mark Osegueda vraiment superbe, gagnant encore en musicalité, ce qui permet d’offrir de bien bons refrains.

Au fil des titres, l’évolution du metal de Death Angel apparaît plus nettement. Résolument plus moderne, Act III comporte moins de passages rapides, tout en conservant un impact équivalent. Un partie de la recette ? Outre ce gros son, le groove et la cohérence des morceaux témoigne d’une véritable maturité, là où la folie de The Ultra Violence générait un (sympathique) côté jeune chien fou...

Cette maîtrise permet ainsi à ces musiciens de gros calibre d’aller piocher dans nombre de répertoires, histoire d’afficher une indépendance artistique qui n’était déjà plus à discuter : l’incroyable Discontinued mêle ainsi thrash, hardcore, heavy dans des effluves presque jazzy pour six minutes époustouflantes, sans parler de deux vraies balades avec de copieuses parties acoustiques (Veil Of Deception, A Room With A View) qui pourraient heurter les puristes, sauf que là encore, le talent brut de ces jeunes gens étouffe toute discussion...deux morceaux magnifiques avec de bien belles parties guitaristiques.
Même sur les titres plus conventionnels (si j’ose dire), où un bon déboulé thrashisant vient régulièrement remettre une sérieuse dose d’intensité, Death Angel utilise avec pertinence des touches hardcore voire funk qui donne un volume indéniable au metal haut en couleurs d’Act III ( comme par exemple sur Stagnant). Avec de tels guitaristes, il est vrai que tout est plus facile. Ah, les soli de The Organization...

Et c’est finalement comme il l’a commencé que le groupe parachève l’album, avec le nerveux Disturbing The Peace, puissant et un poil plus énervé, un morceau bien compact, et surtout la conclusion détonante de Falling Asleep, dont les riffs imparables, les nombreux changements de rythmes assortis de soli épatants, et un refrain efficace font sacrément mouche.
Désormais plus mûr, Death Angel fait ainsi une nouvelle démonstration de son talent, en dépassant allègrement les standards du thrash metal. Act III fait figure du même coup d’une alternative, ou plutôt d’une évolution du mouvement, faite de musicalité et de variété, pour un résultat haut en couleur, toujours aussi frais et agréable.
Comme quelques uns de ses compères qui clôturent la décennie avec d’excellents albums, Death Angel se voit toutefois brutalement coupé dans son élan pourtant si prometteur, la faute au brutal trou d’air que va traverser le thrash metal pendant toute la décennie des années 90...

Act III ne laissant en rien préfigurer ce qui allait arriver, il doit être considéré à sa juste valeur, comme un solide témoignage de l’une des voies d’évolution du thrash metal, dans une de ses formes les plus abouties au travers du talent de Death Angel.

7 Commentaires

8 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 09 Mars 2008: Je ne connais que les deux précédents.

En thrash je suis passé à côté de pleins de trucs.
eulmatt - 10 Mars 2008: Oui Fred, tu as raison, l'accident de leur batteur les a bien sûr coupé dans leur élan, ceci dit je persiste à croire que le contexte de l'époque ne les a pas aidé à se reformer plus tôt, en considérant notamment que le reliquat du groupe qui a continué durant les nineties (The Organization), n'est jamais sorti de l'anonymat.
Trashking - 25 Décembre 2008: Un album trés varié et trés travaillé.
20/20 pour Death Angel sur ce coup là.
Merci pour ta chro qui est trés bien elle aussi.
Trashking - 13 Décembre 2009: Infectious Grooves? Un immonde projet? Rôôôô .......quesqu'y faut pas entendre....
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Bourrin

29 Mai 2005
Death Angel, groupe Américain ayant démarré juste après la première grande vague du thrash, nous propose en 1990 son 3ème album (alors que les membres du groupe n'ont que 17-18 ans en moyenne), tout simplement nommé Acte III.
Et sur cet album (je ne connais pas les deux précédents "The Ultra Violence" et "Frolic Trough The Parc"), on constate tout de suite que Death Angel officie dans une version personnalisée du thrash. En effet, nous sommes loin (quoique, pas tant que ça, sauf si on ne parle que de thrash) des Slayer, Destruction, Kreator et autres groupes de thrash plus aggressif : le thrash de Death Angel est bien plus léger, et bien moins rapide ; mais rassurez-vous, c'est bien du thrash que nous avons là ! Autre élément de "distinction" : la voix n'est pas très poussée, et elle est même douce par moments.
Parmis les 10 titres présents, deux ballades ("Veil Of Deception" et "A Room With A View") nous sont servies, assorties de solis à l'acoustique effectués à la perfection (le feeling est là !). Dans "Discontinued", ils débordent des frontières du style et sur la longue intro, nous font carrément un mélange de thrash et de funk, original et excellent !
Simple anecdote à propos de "The Organization" : ce titre porte le nom que le groupe avait à l'aube de sa création.
En somme, cet album regorge de fraîcheur, et a tout pour être classé parmis les chef d'oeuvre du métal. Dommage que le groupe ne nous ait rien sorti avant...2004 !

1 Commentaire

1 J'aime

Partager
Trashking - 25 Décembre 2008: Mon album préféré de Death Angel.
Une réussite.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire