Abominog

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Uriah Heep
Nom de l'album Abominog
Type Album
Date de parution 1982
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album76

Tracklist

1. You Scared to Run
2. Chasing Shadows
3. On the Rebound
4. Hot Night in the Cold Town
5. Running All Night (with the Lion)
6. That's the Way That It Is
7. Prisoner
8. Hot Persuasion
9. Seil Your Soul
10. Think It Over
Bonustracks
11. Tin Soldier
12. Son of a Bitch
13. That's the Way That It Is (Alternate Version)
14. Hot Persuasion (Alternate Version)
Bonustracks (Re-Issue 2005)
15. Son of a Bitch (From "Abominog" Junior EP)
16. Tin Soldier (From "Abominog" Junior EP)
17. Think It Over (Video Soundtrack)
18. Too Scared to Run (Live)
19. Sell Your Soul (Live)
20. That's the Way That It Is (Live)

Chronique @ grogwy

05 Juin 2016

Uriah Heep traverse l'atlantique

Au début des années 80 le Heavy Metal est en pleine effervescence, notamment au Royaume-Uni avec la New Wave Of British Heavy Metal dont les groupes les plus connus se nomment Iron Maiden, Saxon, et Def Leppard.

Cependant aux Etats-unis c'est un tout autre style musical qui fait fureur.

Il s'agit de l'A.O.R. (Adult Oriented Rock), c'est à dire un Hard Rock/Rock commercial que l'on désigne en France par F.M. (frequency modulation ou modulation de fréquence en rapport avec les différentes ondes sur lesquelles les radios émettent).
Parmi la pléiade de groupes évoluant dans ce registre on trouve Boston, Journey, Kansas, Reo Speedwagon, et Toto ainsi que Foreigner.

C'est dans ce contexte que revient Uriah Heep ou plutôt le guitariste Mick Box (seul rescapé de la formation originale) qui, après un sirupeux "Conquest" (1980) suivi du départ de tous les musiciens, a décidé de remonter le groupe.
Pour cela il s'entoure du chanteur Peter Goalby, du claviériste John Sinclair, et surtout du batteur Lee Kerslake de retour après avoir participé aux deux premiers albums solos d'Ozzy Osbourne.
En partant Lee Kerslake a emmené avec lui le bassiste Bob Daisley qui, lui aussi, a été remercié par Sharon Osbourne (femme et manager de l'ancien chanteur de Black Sabbath).

Après avoir composé de nouveaux morceaux, Uriah Heep se rend aux Roundhouse Recording Studios (Londres) en octobre 1981 pour enregistrer son nouveau disque.

A sa sortie, en février 1982, l'album "Abominog" surprend (de façon plus négative que positive) tout le monde.
D'abord par sa pochette complètement inadaptée (ou plutôt davantage adaptée à un disque d'Angel Witch ou de Witchfynde) puis avec ses dix titres (dont la moitié sont des reprises ou des morceaux écrits par des auteurs-compositeurs qui, pour la plupart d'entre-eux, ont déjà été interprétés par d'autres artistes) de Hard F.M. dont certains rappellent beaucoup Foreigner.
En effet à l'écoute de "Chasing Shadows", "That's the Way That It Is", et "Think It Over" ou encore de "Hot Night in a Cold Town" difficile de nier l'influence qu'a eu le groupe de Mick Jones (à l'apogée de son succès cette même année) sur les musiciens d'Uriah Heep (même la voix de Peter Goalby ressemble beaucoup à celle de Lou Gramm !).
Pour autant sur d'autres titres comme les intenses (et très Deep Purple) "Too Scared to Run" et "Sell Your Soul" Mick Box et sa bande rappellent qu'ils sont anglais et non américains.
A l'instar de la version originale, c'est sur un déconcertant (et opportuniste) tempo disco que le groupe interprète la chanson "On the Rebound" du chanteur anglais Russ Ballard.
Avec "Prisoner" on a droit à une sympathique ballade, un morceau inévitable quand on commercialise ce type d'album destiné principalement au public américain.
Le disque se termine avec "Running All Night (With The Lion)" où, justement, la guitare de Mick Box se taille la part du lion.

Si vous ne connaissez pas Uriah Heep, je vous invite à vous procurer d'abord les albums de la période 1970-1975 (en particulier "Demons and Wizards" et "The Magician's Birthday") sur lesquels le groupe interprète le Hard Rock Progressif qui a fait sa notoriété plutôt que "Abominog".
Par contre si vous êtes friand d'A.O.R./Hard F.M. (ou que la nouvelle orientation d'Uriah Heep ne vous dérange pas) ce très bon disque devrait vous satisfaire.



0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire