7th Offensive

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Panzerchrist
Nom de l'album 7th Offensive
Type Album
Date de parution 15 Juillet 2013
Style MusicalDeath Black
Membres possèdant cet album15

Tracklist

1.
 Panzer the 7th Offensive
 04:47
2.
 Foreign Fields
 03:36
3.
 In the Name of Massacration
 04:51
4.
 Stronghold of Hill 666
 03:53
5.
 Dogger Dead
 01:42
6.
 Mass Attack of the Lychantrope Legion
 04:01
7.
 Kill for Revenge
 06:30
8.
 Drone Killing
 03:57
9.
 Napalm Alarm
 03:37
10.
 Pig Parade
 01:56

Durée totale : 38:50


Chronique @ BEERGRINDER

05 Août 2013

Panzer flower

Panzerchrist7th Offensive

Juillet 2013, une nouvelle campagne meurtrière attend notre escouade danoise en pleine canicule. Réputé dans l’état major pour quelques victoires éclatantes et sa puissance de feu rarement égalée, Panzerchrist s’était surtout fait connaître par son diptyque Soul Collector / Room Service (le Austerlitz du groupe) qui sont des modèles d’annihilation de masse, de pluies d’obus et de mitraillages précis et systématiques. Même si quelques vieux briscards expérimentés avaient quitté le navire en route, notamment les imposants Bo Summer (chant) et Reno Killerich (batterie), le commando restait performant et menait encore ses assauts remarquablement avec une reconversion Death / Black brutal plutôt réussie sur Battalion Beast et Regiment Ragnarok. Cette fois, le panzergeneral Michael Envoldsen doit faire face à la désertion de tous ses anciens hommes et a du recruter une bande de bleubites motivés mais ayant une connaissance limitée du terrain Death Metal. C’est dans ce contexte difficile que se profile 7the Offensive, une guerre dont l’issue ne ferait aucun doute avec les anciennes méthodes et les anciens soldats, mais, mais….

Dernières vérifications avant de partir en guerre, le plus important, l’inspection du matériel : un Panzer rutilant canon pointé vers le haut et qui écrase des crânes en feu, à première vue le quatuor est parti pour de nouveau tout broyer. Pourtant l’intro outrancièrement mélodique met vite le doute, les recrues savent elles où elles ont mis les pieds ? Connaissent elles les méthodes de guerre autrement que par le biais des manuels militaires ? Lorsque la bataille commence tout de même à faire rage et que les blast s’emballent (un peu) sur le titre d’ouverture, ces inconscients répondent de nouveau avec des solos mélodiques… C’est comme ça qu’on vous apprend à gagner une guerre à l’académie ????? De plus l’armement semble ne plus être aussi précis et efficace qu’avant, la faute à une production tout à fait quelconque qui laisse le chant en arrière plan sans parvenir à donner de l’attaque aux guitares et de la puissance à la batterie.

Sur Foreign Fields, les danois retrouvent tout de même le goût du sang et balancent un titre dans la tradition Panzer avec des mid tempos écrasants et des guitares vicieuses. Ceci s’avère toutefois insuffisant pour percer les lignes ennemis, du coup : contre ordre ! Le panzergeneral ordonne une modification du plan initial dès In the Name of Massacration, et reprend la bonne vieille méthode de Regiment Ragnarok : pomper du Marduk et mitrailler à tout va, l’effet de surprise fonctionne au début, mais la recette est un peu usée, surtout que les rafales alternent avec des guitares mielleuses auxquelles le commando ne nous avait aucunement habitué.
The Stronghold of Hill 666 ne parvenant pas à faire beaucoup mieux, les danois utilisent alors une autre de leurs tactiques : le titre court et rentre dedans de 2 minutes qui lui avait si bien réussi à l’époque (Tomorrow, Room Service) mais Dogger Dead lui aussi se voit affublé de mélodies qui entament considérablement sa force de frappe.

A partir de là, on a compris que le Panzer était en fin de course et ne gagnerait pas une nouvelle guerre, la retraite est aussi triste et douloureuse que celle de Napoléon en Russie : accompagnée des guitares mélancoliques (pardon pour la crise de rire, mais jamais je n’aurais pensé écrire ce mot sur une rédaction concernant Panzerchrist) de Mass Attack of the Lycanthrope Legion ou des riffs de l’interminable Kill for Revenge digne de In Flames.
Drone Killing semble être leur dernier sursaut guerrier et ressemble à un dernier baroud d’honneur, genre le gentil des films hollywoodiens qui tire un dernier coup sur le méchant avant de s’écrouler raid. Les riffs thrashy hors sujet et le chant semi clair complètement foiré de Napalm Alarm se chargeant de mettre définitivement le Panzer sur le toit…

Aout 2013, le battalion danois a finalement échoué, après une série de victoires éclatantes étalée sur presque deux décennies, Panzerchrist est tombé dans une embuscade tendue par Listenable Records et n’a pu réunir les fond nécessaires à une guerre de cette ampleur. Malgré le manque criant de logistique, de matériel, d’armement et de soldats, le panzergeneral a tenu à s’acquitter de son devoir, causant finalement sa perte et celle de son unité.
Respect pour les hommes tombés, mais dorénavant apprenez l’art de la guerre, on ne part pas se battre avec sa bite et son couteau (sauf si on s’appelle Chuck Norris).

BG

21 Commentaires

16 J'aime

Partager

Darksaucisse - 07 Août 2013: Putain j'ai failli l'acheter sans trop savoir ce que ca allait donner... bah j'ai bien fait semble-t-il de ne pas l'acheter !
Je jeterai une oreille pour voir le truc quand même...
En tout cas merci pour l'avis, ça m'évite d'acheter un mauvais album.
Et comme d'hab bonne chro', bien ficelée et avec humour !
JimiH - 08 Août 2013: Mouais... je l'avais écouté en centre culturel, du coup je pensais que le matos n'était pas terrible pour apprécier ce genre de galette, il semblerait que ça ne soit pas le cas, je ne connais d'autre que Room Service et Soul Collector du groupe, je n'ai pas reconnu ce qui m'a plu dans ces albums, lors de mon écoute de ce dernier opus, dommage car la pochette est assez réussie, mais l'habit ne fait pas le moine...
Tyrcrash - 27 Août 2013: J'espérais que pour un fois, notre BG national était passé à côté de l'album (en plus Balze avec son lien, laissait une once d'espoir...).

Mais non, j'ai essayé d'écouté Kill for Revenge et Mass Attack of Lycanthropic machin et c'est juste ridicule, lent, longuet, le growl est ultra caricatural, les riffs mélos archi-niais et déjà entendu, à la rigueur les solos sont vaguement écoutable et encore...

Bon bah du coup, deuxième grosse deception de l'année pour des groupes qui me tiennent vraiment à coeur.
Va vite rejoindre le tetragram-etron celui-là.
HeadCrush - 01 Septembre 2013: Cet album fait mal...au coeur. J'espère que le Panzergeneral va changer de qualité de moquette, de marque de bière et de cervelle...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire