PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Interviews Xevnnizh - Janvier 2010

interview XevnnizhSalut, Sagamore. Pourrais-tu nous présenter un peu Xevnnizh ?

Xevnnizh est né en 2007. A cette époque, je découvrais l'univers du Black Metal, et mon désir de jouer comme ces hommes était immense. J'ai donc commencé sous le nom de Warmless par jouer un Black Metal Ambiant tout ce qu'il y a d'orthodoxe, puis finalement, j'ai réussi et désiré m'éloigner de ces sentiers Black Metal, tout en gardant l'esprit occulte. Warmless s'est mué en Inneres Licht, hommage au groupe Paysage D'Hiver, que j'admire beaucoup. Finalement, le nom de Xevnnizh m'a frappé, et j'ai décidé de l'utiliser.

Ta musique est... spéciale. Impossible de lui coller une étiquette ou de la cataloguer dans un style bien précis. comment qualifierais-tu ta musique ?

Pour répondre à cette question, j'aimerais oser une comparaison. Imagine Xevnnizh tel un arbre : les racines sont profondément ancrées dans le Black Metal, terreau riche s'il en est. Le tronc est fait d'Ambiances noires, bois massif et pourtant si lisse... Les branches sont comme ouvertes sur le monde : chacune part dans une direction musicale différente. Nietzsche disait : "la rencontre de l'Apollynisme et du Dyonisisme donnera quelque chose de somptueux". C'est un peu l'idée qui guide mes pas avec Xevnnizh : je mélange les genres.



Même si je m'en doute un peu, quelles sont tes principales sources d'inspiration lorsque tu écris pour Xevnnizh ?
Sans hésitation, le monde qui m'entoure. Je hais l'homme moderne et l'ersatz de société qu'il a réussi à bâtir. L'heure est à l'individualisme si l'on veut éviter de se faire marcher dessus par ces créatures. J'ai choisi une misanthropie "accessible", si
interview Xevnnizhl'on peut dire : j'aime mes amis. Mais je déteste l'état d'esprit humain en général. Mais la haine ne guide pas forcemment tous les travaux de Xevnnizh, même si elle y est toujours bien présente. Les choses qui m'inspirent sont également (tu l'auras deviné) les drogues et leurs différents effets, et bien entendu toute ma palette émotionnelle qui varie selon l'humeur.

Lorsque je regarde l'ensemble de tes travaux, je remarque que l'année 2008 a été productive ! Comment expliques tu ceci ?


Je dois dire que l'année 2008 a été pour moi plutôt riche en évènements négatifs. Ma haine, ma frustration, mes pulsions, et les quelques instants de bonheur que j'ai pu traverser se sont assemblés et m'ont donné une énergie créatrice peu commune. Mais quand j'y repense, j'aurai préféré ne pas vivre certains de ces évènements.



Tu récoltes des bonnes critiques comme des trés mauvaises. Comment y réagis-tu ?
A vrai dire, je m'en fous. Je ne vais pas te mentir, les bonnes critiques me font bien entendu chaud au cœur, mais les mauvaises critiques ne m'empêcheront pas d'avancer : Xevnnizh est ma chose, mon être, ma part de noirceur, mon défouloir indispensable pour éviter l'implosion. Je fais de la musique pour moi, je ne vais pas me mettre à "sucer" pour que mon travail trouve un label décent.



En parlant de label, pourquoi Xevnnizh n'en a pas ?


Xevnnizh en a déjà eu. J'ai créé avec un ami un ersatz de label, Okult Kunst Productions, pour distribuer des petits groupes de Black/Noise. Cependant, l'affaire commençait à s'enclencher quand la Sacem nous est tombés dessus. Résultat ? Une dizaine de groupes
interview Xevnnizh déçus, un gros travail de communication foutu en l'air, et une haine assez difficilement contrôlée de la part de mon ami et moi. Aujourd'hui, Oriffs distribue mon travail gratuitement. Même si cela ne me plaît pas, je ne peux pas faire la fine-bouche, surtout actuellement.

Tu as fait "polémique" avec ta démo "Panzerkult" : certains, dans des mails d'insultes, te qualifiaient de nazi. Comment as-tu réagi ?

A dire vrai, passé le dégoût, j'ai finalement préféré rire devant cet étalage de bêtise. Le panzer était une image, une métaphore de mon envie destructrice du moment. Et certainement pas une confirmation d'une idéologie que je ne cautionne pas : le nazisme. Xevnnizh n'est pas un groupe de NSBM.



Quels sont tes projets pour cette année 2010 ?
L'année sera riche en évènements pour Xevnnizh. Elle verra sortir trois splits albums conventionnels, l'un avec Skwig, musicien trés talentueux officiant dans l'électro, l'autre avec Grist, un groupe australien véritablement envoûtant, et le dernier avec IVI, qui est également ton projet personnel, Naphax. Aucune date précise n'est fixée pour la sortie de ces trois objets. Au cours de l'année sortira cependant mon plus gros travail à ca jour, intitulé "Black Opus", concept album autour de la santé humaine. Tu vois donc que cette année promet d'être placée sous le sceau de Xevnnizh.



Je te laisse le mot de la fin...
Je ne remercierai pas mes fans, car je n'en ai pas, et je n'en ai pas besoin. Cependant, merci quand même à ceux qui auront eu le courage de lire cette Interview jusqu'au bout, et à ceux qui m'ont encouragé dans ma démarche créative.



interview réalisée par Naphax (IVI)

Commentaires

pas de commentaires pour l'instant, soyez le premier à en ajouter un !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
Follow us :