Virus

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Hypocrisy
Nom de l'album Virus
Type Album
Date de parution 05 Septembre 2005
Labels Nuclear Blast
Enregistré à Abyss Studio
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album347

Tracklist

1. XVI 00:16
2. Warpath 04:23
3. Scrutinized 04:25
4. Fearless 04:24
5. Craving for Another Killing 03:50
6. Let the Knife Do the Talking 04:15
7. A Thousand Lies 04:52
8. Incised Before I've Ceased 04:28
9. Blooddrenched 03:42
10. Compulsive Psychosis 04:14
11. Living to Die 05:42
Total playing time 44:31
DVD - LIMITED EDITION
Recorded live at la Laiterie, Strasbourg, France, 08/04/2004
1. Born Dead Buried Alive 04:37
2. Fusion Programmed Mind 04:15
3. Adjusting the Sun 05:15
4. Eraser 05:11
5. Turn the Page 05:36
6. Fire in the Sky 05:01
7. Necronomicon 04:35
8. Slaves to the Parasites 05:08
9. Reborn 04:42
10. Roswell 42 04:24
11. God Is a Lie 03:02
12. Deathrow (No Regret) 06:08
Total playing time 57:54

Commentaire @ NeoBaBa

01 Août 2010
Tout d'abord, sachez que je suis trèèèèèèès loin de m'y connaître en Death Mélodique (sorti d'In Flames et de Soilwork, je me sens totalement perdu, comme un nouveau-né, égaré en pleine cambrousse Australienne). Et sachez aussi qu'Hypocrisy est un groupe qui m'est encore relativement inconnu (aaaaah ? Z'avaient changé de batteur pour cet album? Well, well, well !!!). Je sais juste que le dénommé Peter Tagtgren, qui est donc le frontman du combo, est visiblement un trublion libre et un hyperactif de la musique (et vas-y que je suis chanteur, guitariste, producteur, patron de label, leader de Pain… !!!). C'est donc avec des connaissances assez minimes du groupe et du genre que j'écris cette chronique un peu aventureuse, pour un album que, néanmoins, j'ai bien apprécié, malgré mon faible savoir quand à ce style musical et à cette formation. Car si il y a bien une chose dont je suis sûr et certain, c'est que cet album me plaît.

Parce qu'au détour d'une escapade chez mon disquaire préféré, je découvre cet album à la pochette attirante, parce que je me dis qu'un artwork aussi beau et bien foutu ne peut cacher un album de merde (quoique " l'habit ne fait pas le moine ", comme dit l'adage), parce qu'Hypocrisy, je connaissais quand même un peu de nom (merci SoM !!!), je me suis mis à m'intéresser de plus près à ce "Virus", dont je n'avais jamais entendu parler autour de moi. Et lorsque "Warpath" m'est arrivé dans la gueule, avec la même force qu'un 35 tonnes lancé à vive allure sur une autoroute, Warpath et sa batterie qui blaste furieusement, Warpath et ses guitares vicieuses aux riffs imparables, Warpath et sa furie jouissive, je me suis dis : "Ce CD va me plaire!". Et effectivement, il m'a plu.

Tout d'abord, il y a ce son. "Virus" bénéficie d'une production aux petits oignons qui rendrait, comme son nom l'indique, malades de jalousie nombre de groupes de Death. Les guitares y sont virulentes (arf, arf), la batterie cogne sévère, les cris et hurlements du Peter Tagtgren semblent venir d'outre-tombe… Bref, c'est massif et imposant. Ensuite, il y a les riffs. Bien que je ne pense pas que Peter Tagtgren soit reconnu comme un mythe et un patron de la gratte au sein de la scène Metal, ce dernier à un riffing des plus efficaces. Des mélodies bien trouvées (Scrutinized en particulier, les passages ambiancés de A Thousand Lies) aux riffs lourds et bien sentis (Compulsive Psychosis), en passant par de bons petits solos (Scrutinized, encore lui), on sent un musicien de talent, qui manie bien son instrument, et qui peut s'enorgueillir d'être un bon guitariste,en plus d'être un bon compositeur/producteur/patron de label/leader de Pain

Et enfin, il y a ce côté purement défoulant lorsqu'on écoute ce genre de musique. Même si Hypocrisy n'est certainement pas le plus bourrin des groupes de Metal, des titres comme Warpath ou Blooddrenched nous malmènent méchamment… et on en redemande! Car se faire démettre une vertèbre avec un morceau qui pulse autant que Craving for Another Killing ou Compulsive Psychosis (le meilleur de l'album selon moi), ça fait rudement plaisir quand même!!! Mais on peut tout aussi bien apprécier les moments d'accalmie assez jolis de A Thousand Lies, ou le majestueux final Living to Die, qui clôt l'album de façon élégante et magistrale. Si d'une part, "Virus" est composé principalement de grosses tueries qui déménagent, le groupe sait varier son jeu en incorporant de subtils passages mélodiques, aérant un Metal qui se veut lourd, agressif et oppressant (comme dans les couplets de Incised Before i've Ceased). La marque d'un groupe plutôt varié et talentueux donc, sachant parfaitement doser sa recette.

Je ne suis pas un adepte de Death, qu'il soit mélodique ou pas, et je n'écouterai probablement jamais "Virus" avec le même plaisir qu'un bon vieux Incubus ou un System Of a Down (le genre de groupe qui me rend béat d'admiration), mais c'est un album de bonne facture, qui m'a permis de passer un très bon moment en l'écoutant. Comme quoi, tous les Virus ne sont pas néfastes…

14,5/20

2 Commentaires

8 J'aime

Partager
 
Clemistere - 01 Août 2010: Un plaisir de voir que des amateurs puissent reconnaître la valeur d'un album qui reste pour moi une tuerie avec une note évidemment bieeeen plus haute! Bravo!
Sanctuary - 03 Août 2010: belle preuve d'ouverture d'esprit !
Bravo pour la chro
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ stench

14 Janvier 2009
Un nouvel Hypocrisy, ça se prend avec précaution. Déjà, parce qu’on ne peut pas dire du mal de Peter Tragten sans avoir une meute de fans prêts à vous défoncer la tronche, et ensuite parce que ses albums s’apprécient souvent sur la longueur. Premier constat, le groupe n’a pas spécialement cherché à évoluer, et continue dans la ligne directrice de « The Arrival ». On est donc certain d’avoir un album de qualité, qui allie à merveille le lent et mélodique (« fearless » sonne comme du Samael époque « Passage » !) avec le très violent (« Warpath ») ou le thrash( « Scrutinized »). Lorgnant parfois vers le black, non seulement grâce à ce chant si typique qui peut passer du death grave au black criard, mais aussi par ces ambiances soulignées de claviers et de parties orchestrales, ce « Virus « est varié et ne lasse pas. Mais paradoxalement, la qualité ne fait pas tout, et même si l’album est excellent, super bien produit, et pas lassant pour un centime, reste qu’un truc dérange. Le hic , c’est qu’on était habitué à voir un Peter courageux, qui prenait des risques, et qui innovait sur ses albums. Là, on sent parfois que la machine roule en pilotage automatique, et même si ces titres sont tous d’excellente qualité, on remarque vite un auto plagiat, et il y a fort à parier que d’ici quelques semaines on les aura oubliés, au profit des originaux. Bref, les fans de death , de Peter, et de métal extrême trouveront certainement leur bonheur dans ce disque excellent. Moi, en grand admirateur du bonhomme, j’apprécie le disque, mais j’attendais un peu plus d’audace quand même. Mais c’est bien connu : je suis un casse couilles !

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

14 Janvier 2009
Et bien voilà encore un bébé de plus pour le génial Peter. « Virus » arrive seulement 1 an après « The Arrival » et non ce ne sont pas des chutes, c’est bel et bien un excellent CD de death.

D’abord commençons par introduire le nouveau venu, Horgh (Immortal, Pain), qui remplace derrière les fûts Lars Szöke. Pas de doute, Peter est un ami fidèle…..
Le son se modernise toujours un peu plus. La superposition des guitares ajoute une profondeur de violence à la musique qui n’en avait déjà pas besoin (enfin a mon avis on en a jamais assez de toute façon). L’équilibre entre les divers instruments est quasi parfait (on regrettera que tous les Hypocisy ne bénéficie pas du même traitement) et il rend parfatemetn hommage aux 11 compos de feux que nous encore pondu cet hyperactif de Peter.
Ca va être paradoxale mais on reconnaît que c’est de l’Hypocrisy mais tout en étant encore différent de « The Arrival » et encore plus de « Catch 22 ».
Gracieux cadeaux dans l’édition collector un DVD enregistré a Strasbourg, miam miam. Le box est même franchement excellent, on reconnaît bien la le savoir faire Nuclear blast

Probablement l’un des meilleurs Hypocrisy, à posséder absolument pour tout fan qui se respecte……

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ zabuza

10 Fevrier 2008
Ne connaisant pas Hypocrisy(désolé pour les fans) je me mets a lire les quelques chroniques ici présentes. Celles ci étants positives je me dis donc pourquoi ne pas tester.je me mets sur mon canapé et a ce moment debute Warpath. Grosse,énorme,monstrueuse claque dans ma face. un riff melodique a souhait,ca blaste a mort. là je me dis bonne pioche,ca commence bien. enchaine Scrutinized, ma nuque commence a se decrocher!Fearless me surprends un peut.beaucoup plus calme elle me fait penser a du Dimmu borgir pas pour le calme mais pour le clavier tres present.on passe ensuite a Craving For Another Killing.ouf!! apres le calme revient la tempete.riff extraordinaire,un morceau fait pour le live,tres "jump"par moments.les 2 autres titres etants du meme style que Fearless et n'étant pas fan de ce genre, je ne ferais pas de chritiques ayant peur de ne pas etre objectif.Blooddrenched le 9ème titre et encore une vrai machine de guerre.Compulsive Psychosis et un superbe moceau avec en refrain très acrocheur,on passe par tous les genres; tres speed, plus harcore parfois,avec un solo tres melodique ce qui n'est pas pour me déplaire.Living To Die le 10ème et dernier titre et pour moi une grosse déception. une sorte de slow qui ne cole pas du tout avec le reste de l'album?! a vite oublier pour ma part! en bref un très bon album dans son ensemble. des titres mythiques comme Warpath qui,pour moi et sans conteste le meilleur de l'album.a posséder sans crainte.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ apcaliptica0

20 Fevrier 2012

Un virus que l'on se doit d'avoir !

Hypocrisy est un groupe suédois mené de main de maître par le très charismatique Peter Tägtgren aussi leader incontesté de Pain. Virus 10ème album du groupe est incontestablement le meilleur. Un véritable chef-d’œuvre.

En effet cet album ne vous laissera pas indifférent. En premier, difficile de passer à côté de l’excellent artwork qu’orne l’album. Un fois le CD lancé, on est accueilli par un bruit sourd durant une vingtaine de seconde, puis une entrée en matière qui fera trembler les monuments les plus imposants « Warpath ».
L’album a droit à une production très propre. Qui va mettre en avant la batterie, contrairement à l'album suivant (A Taste of Extreme Divinity).

L’album s’enchaîne admirablement. Les riffs sont simples, entraînants, acérés. Nous avons affaire à quelqu’un qui maitrise l’instrument sans pour autant être un virtuose (headbanging). Même si Peter n’est certainement pas considéré comme un guitar hero dans le monde du metal, nous sentons qu’il a choisi les mélodies avec soin et nous ne sommes pas déçus. Le chant est quant à lui maîtrisé en tout point. Entre voix d’outre-tombe, cris aigus à en faire péter le verre, Peter nous offre une performance vocale de grande qualité tout du long. La batterie quant à elle est juste monumentale. Ça blast, ça bourine, ça envoie du lourd, on en prend plein les oreilles et on en redemande.

L’album s’inscrit clairement dans la lignée d’un bon voire même très bon death mélodique. Mais Hypocrisy ne se contente pas de nous en mettre plein la gueule avec que du bourrin et de la grosse batterie (Warpath, Scrutinized ou encore Craving For Another Kill). Les textes sont de très grande qualité. Les bilingues se feront un malin plaisir de les lire et les comprendre. Pour les autres les traductions que l’on trouvent sur le net ne sont pas de mauvaises qualités. Ses textes peuvent faire naître en nous des émotions qui vont de la haine à l’amour (tout dépend du vécu qu’on a eu).

Ajouter à tout cela des solos qui ont le mérite d’être totalement maîtrisés. Une production d’excellente qualité et on obtient l’album incontournable dans la discographie d’Hypocrisy.

L’album, regorge de bon nombre de subtilités tant sur le plan vocal que sur le plan instrumental. Parsemé entre autres de perles et certainement d’un ou deux chef-d’œuvres, (Warpath Fearless). Avec ce Virus, Hypocrisy s’impose comme les maîtres du death mélodique. Les puristes du genre, cracheront sans pitié sur Lving To Die décrit comme une ballade, un OVNI dans cet album. Moi j’affirme que cette piste clos de façon admirable avec Watch Out cet œuvre monumentale.

You live to fear You
lay yourself to rest
Programmed to crawl
It's just a battle in hell

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire