The Arrival

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Hypocrisy
Nom de l'album The Arrival
Type Album
Date de parution 20 Fevrier 2004
Enregistré à Abyss Studio
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album354

Tracklist

1. Born Dead Buried Alive 04:10
2. Eraser 04:27
3. Stillborn 03:24
4. Slave to the Parasites 05:02
5. New World 04:11
6. The Abyss 04:24
7. Dead Sky Dawning 04:28
8. The Departure 05:18
9. War Within 04:53
Total playing time 40:17

Chronique @ AmonAbbath

16 Octobre 2009
Je ne savais pas... Non, en 2004, je ne savais pas ce qu'était le Metal. Linkin Park m'était sorti des oreilles, alors qu'une bande de dingos masqués tout droit venus de Des Moines en profitaient pour prendre une place de choix dans ma chaîne hi-fi. Puis, tout doucement, la musique qui tournait en boucle chez mes connaissances a commencé à éveiller en moi une curiosité bienvenue en ce qui concerne ce que l'on qualifie de 'metal extrême'. Trois grands acteurs ont contribué à mon entrée définitive et irréversible dans cette musique : Dimmu Borgir et son Death Cult Armageddon, Immortal et son Sons Of Northern Darkness, et enfin nos sympathiques extraterrestres d'Hypocrisy avec cet Arrival. Trêve de soporifiques dispersions personnelles, voyons ce qui se cache dans ce dernier.

Les connaisseurs ne sont pas sans savoir que le groupe n'a cessé de progresser tout au long de sa carrière, ne décevant jamais ou très partiellement, insufflant bien souvent de plus en plus de mélodies d'un disque à un autre. The Arrival est très certainement ce que la bande à Tägtren a réalisé de plus mélodique depuis le début, s'inscrivant dans la même lignée que l'album éponyme du groupe.

Autant le dire fort et clair, nous avons affaire à un death metal typique d'Hypocrisy. Nul n'utilise la mélodie et les voix comme eux, pour en plus parvenir si bien à nous emmener à la rencontre des aliens dont les paroles traitent. Je pense non seulement à des morceaux antérieurs tels Fire In The Sky (ces riffs d'un autre monde), Reflections ou encore Apocalyptic Hybrid (son solo ''spatial''), mais aussi à ceux de ce disque bien entendu, comme Slave To The Parasites (mid-tempo au refrain tubesque et très mélodieux) ou The Departure, épique à souhait.

Chaque instrument est à sa place, aucun n'écrasant abusivement les autres ni n'étant trop absent, et on comprend sans mal que beaucoup fassent aujourd'hui appel au studio de monsieur Tägtren (voire à l'homme lui-même) pour s'occuper de leurs disques. La musique est très ''clean'', mixée avec une précision d'orfèvre pour un rendu quasi cristallin, empreint d'une beauté toute nordique mélangée à une énergie cosmique (en référence à ce côté alien-mania) et un talent de composition véritable, ce qui nous offre un album presque parfait. Presque, oui.

Presque parce que la durée est tout de même quelque peu frustrante : neuf titres assez courts dans l'ensemble, qui passent tous comme une lettre à la poste voire, métaphoriquement parlant, comme des voleurs tant, une fois le disque à l'arrêt, on a l'impression qu'il nous manque un truc! Presque, également, parce que New World n'est pas vraiment à sa place sur ce brûlot : un morceau death plutôt classique qui casse un peu le rythme du CD. Pas que je n'aime pas que ça avoine de temps à autres, mais on sent à plein nez la tentative de rassurer les fans des débuts du groupe avec un morceau plus brutal mais somme toute vite envoyé. Rien de spécial à signaler sur cette piste donc, pas même un OVNI.

Les autres chansons sont imparables d'un point de vue mélodique, avec en tête de liste Stillborn, un peu plus rythmée que le reste avec une nouvelle fois un refrain qui n'a de cesse d'être martelé dans votre esprit après écoute et The Abyss, lente, doomesque et additionnée de choeurs sombres et aliénants lors du refrain. Je n'oublierai pas, bien entendu, de vous parler du morceau considéré - à juste titre - par beaucoup comme la chanson par excellence de The Arrival : Eraser. Mémorisable du premier coup tout en affichant fièrement une incontestable ingéniosité de composition, ce qui représente l'essence même de ce que l'on peut considérer comme un tube, ce titre est devenu l'un des grands classiques du groupe.

Je laisse le loisir de découvrir le reste des morceaux à ceux qui n'auraient pas encore eu la chance de jeter une oreille sur cette galette, et me permettrai simplement d'ajouter qu'à mon humble avis, dans 80 pourcents des cas, l'auditeur, peu importe son style de prédilection, sera satisfait d'avoir sauté le pas.

16/20

6 Commentaires

7 J'aime

Partager

AmonAbbath - 18 Octobre 2009: C'est amusant que tu dises ça... Je connais beaucoup de monde qui se sont mis à l'extrême bien avant moi et avec des trucs comme Marduk ou Immortal vieille époque, et qui considèrent Arrival comme le meilleur Hypocrisy...

Pour moi d'un point de vue mélodique c'est l'un des meilleurs (je précise que je ne connais pas Virus) mais je m'en suis lassé après un moment c'est vrai aussi. Mon album préféré, je pense, est l'éponyme. Et mon morceau préféré ... Fire In The Sky de l'album Into The Abyss.

Merci pour vos com'
eulmatt - 18 Octobre 2009: Héhé de toute façon, si tu demandes à 10 gonzes (qui aiment Hypocrisy et qui connaissent bien sa discographie) leur album préféré du groupe, je suis sûr que tu auras au moins 4 ou 5 albums différents de cités.
Tu auras du Osculum (genre BG...), d'autres "vieux" vont citer Abducted ou The Final Chapter, moi c'est plutôt Hypocrisy, enfin je sais que chez les plus jeunes, Virus est vraiment apprécié...
Donc avec Hypocrisy, il n'y a vraiment pas de vérité absolue...
Matai - 05 Mai 2010: Eraser...ma préférée...vraiment hypnotique, prenante, et cette ambiance, bien sombre, planant...un titre vraiment excellent.
J'aime ta chronique ;)
Molick - 03 Janvier 2012: "ce The Arrival fait partie de ces albums simple, puissant qui tape intelligemment, avec musicalité mais qui font à mort secoué la tête. "

C'est exactement ce que je pense, un album simple, mais efficace et pro dans ce qu'il fait. Certes pas parfait, mais très bon. Le genre d'album qu'In Flames essaie de pondre depuis bien longtemps.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ willow

03 Juin 2005
Le Hypocrisy nouveau est arrivé et c’est loin de nous déplaire. Après un excellentissime Catch 22, j’attendais beaucoup du nouvel opus qui, d’après les interviews et diverses déclarations, devait revenir un peu aux sources et se recentrer sur les aliens ! Voyons ce qu’il en est :

Tout d’abord premier constat, la pochette replonge totalement dans le monde extraterreste (et perso je la trouve très moche), tout comme le titre de ce nouvel Hypocrisy : The Arrival. Bon on n'est pas là pour parler du packaging mais plutôt du contenu de cet album et croyez-moi, on retrouve le groupe en pleine forme avec leur death bien à eux, mélodique à souhait, du très bon death dirais-je même.
Le son change quelque peu et redevient clair et net, peut-être même un peu trop clair aigü, le chant suit cette formule et est plus crié, pour un rendu, une fois de plus, excellent. Toujours une aussi bonne maîtrise de la basse et de la guitare pour nous donner la grandeur de son qu’on est en droit d’attendre d’un Hypocrisy, c'est-à-dire prenant, lourd, magistral et jouissivement bon !
Evidemment on retrouve des tubes, telle la chanson « New World », qui a de quoi nous faire pogoter et sauter partout même seul dans notre chambre. On retrouve aussi des chansons plus clames et cosmiques telles « The Departure » et « War Within » pour conclure un album qui est définitivement de bonne facture.
Là où l'on s'y retrouve moins, c’est sur la longueur. En effet, ce nouvel opus s’apprivoise très vite, les chansons restent mais pas aussi longtemps que l'on aimerait, on a tendance à se lasser assez vite de cet album pour revenir aux anciens. C’est dommage, mais peut-être dû à une volonté d'accès facile et immédiat...

Hypocrisy nous sert néanmoins un très bon album qui saura ravir les fans, et initier de nouveaux fans à ce groupe excellent, vivement le prochain : sortie prévue en septembre 2005 !!!

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Kivan

01 Janvier 2004
Ca y’est… deux ans après la sorte de leur « Catch 22 », Hyprocrisy remet ça, et une fois de plus se surpasse !!!!
Ce groupe est vraiment incroyable, car chacun de leur album est à la fois excellent, et meilleur que les autres, et à chaque sortie d’un nouvel opus on se dit qu cette fois ils ne pourront faire mieux que le précédent, et pourtant, chaque fois ils y parviennent.
Vous l’aurez donc compris, ce « The Arrival », est excellent, vraiment incroyable.
On reconnaît à la fois la touche de Hypocrisy à travers des compos souvent très death mélodique, des refrains enivrants qui vous prennent et ne vous lâchent plus, notamment sur « Erased » Le morceau de l’album et Stillborn, mais on sent aussi beaucoup de nouveauté, avec notamment un son plus profond, plus puissant qui arrache tout.
Ces gars ont vraiment pariés sur le gros son, bien que certain passages soient plus légers, ainsi « The abyss » est un morceau calme et lent avec des chœurs d’homme très doom metal…
Non, vraiment, cet album est aussi varié qu’excellent, avec soit des titres très bourrins, mais non moins prenants, ou des titres plus légers, très death mélodique…
Vivement le No Mercy Festival ou Hypocisy prendra place… comme il y a deux ans lors de la sortie de Catch 22

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Black_Requiem

27 Avril 2004
Hypocrisy : un nom qui m’était complètement inconnu jusqu’à cet album et autant vous dire que je fus surpris de ne pas avoir connu plus tôt un groupe de cette classe.

Puissante et lourde, la musique n’en reste pas moins très mélodique et ce sont indéniablement ces parties mélodiques qui donnent la classe et la qualité à la formation de Peter Tätgtern. Bien que les racines de Hypocrisiy se trouvent originellement dans le Death Brutal, la musique du groupe s’est assagie au fil des années et a gagné en maturité musicale. Cependant le groupe se démarque du lot des autres groupes de Death par ses ambiances diverses ajoutées aux compositions (et pas seulement sur cet album) et par sa musique reprenant d’autres genres musicaux (les voix Black sur cet album en sont la preuve). Cet album est basé sur les aliens, les paroles des chansons racontant toutes sortes d’enlèvements et de disparitions. Les petits hommes verts ont bien eu raison de venir stimuler Peter Tätgtern, ce qui a permis à la formation de composer une musique superbe, l’écriture des textes étant le fruit de nombreuses collaborations (Silenoz de Dimmu Borgir, Dan Swanö de Bloodbath). Du Death Mélodique d’une qualité remarquable, un travail complet et abouti, et ça n’est sûrement Horgh (Grimfist, ex-Immortal), dernière recrue du groupe, qui peut dire le contraire !

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Necroreaper

30 Mai 2004
J’étais un peu réticent avant de connaître la musique de hypovrisy mais après un concert surpuissant cela m’a convaincu d’écouter le nouvel album et je ne suis absolument pas déçu.
Hypocrisy revient après un somptueux Catch 22 avec un The Arrival qui cette fois si arrive à l’apotéose de leur style c'est-à-dire le death metal suédois, tout en puissance et mélodique.
En effet, Peter tatgtren a su nous pondre, et comme à son habitude, un album qui marquera de son empreinte le death metal suédois tellement celui-ci est futuriste et représente tout ce qui a de mieux dans le genre.
Musicalement, on a droit à de gros riffs de guitares rentre dedans et surpuissant qui vous décalotteront le cerveau dès l’écoute de la première seconde. La batterie est typiquement suédoise c'est-à-dire mid tempo et très énergique qui accompagne à merveille cette mlarche vers une guerre prochaine. Les vocaux de peter sont proches du black mais peuvent être secondé par quelques chants clairs mais très peu présent tout de même, du moins pas comme in flames.
Les textes parlent, comme pouvait connoter le titre de l’album, des petits hommes verts et de leur arrivé.
Bref, c’est un excellent album de death metal mélodique qu’il faut absolument posséder.
Déjà l’album de l’année ?

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire